#ALaMaison dans le sillage des chaînes éphémères

Article rédigé par Christine Maertens, documentaliste multimédia à l’INA, en collaboration avec Laëtitia Larcher, chargée de mission en documentation et valorisation pour le dépôt légal à l’INA.

Les chaînes éphémères traversent depuis plusieurs années le paysage audiovisuel français et continuent d’éclore, comme en témoignent les récentes chaines James Bond, lancée par France Télévisions, ou Culturebox, relais culturel durant la crise sanitaire. Cet article met en lumière les chaînes éphémères archivées et consultables à l’INA, et tout particulièrement la chaîne de télévision #ALaMaison créée durant la 1ère vague de la pandémie de Covid-19. Cette chaîne du confinement a émis du 6 avril au 8 juillet 2020. Quelque 4901 notices documentaires sont à disposition. Des articles de presse, des interviews et des chroniques relatives au lancement de la chaîne sont également à retrouver dans les fonds écrits, télévisés et radiophoniques. Les chaînes télévisées et les radios éphémères ne sont pas toutes répertoriées au sein de nos collections audiovisuelles et web mais certaines d’entre elles y sont recensées. On peut aussi en retrouver des traces dans nos sources écrites.

Les documents identifiés comme tels1 sont consultables dans les centres de consultation de lʼINAthèque, à Paris et en région, et leurs notices visibles sur le catalogue en ligne du dépôt légal.

 

1. #Alamaison

En pleine pandémie de coronavirus et alors que la population doit rester confinée (#Restezchezvous !), une chaîne éphémère #Alamaison apparaît dans le paysage audiovisuel français. Créée en l’espace de quelques jours, elle a pour vocation de distraire les familles, de parfaire leurs connaissances mais aussi d’apporter son soutien aux soignants et aux associations engagées dans la lutte contre le virus.

Créée par Pierre-Antoine Capton, PDG de Mediawan, #Alamaison reçoit le soutien de nombreuses chaînes de télévision qui s’associent au projet (France Télévisions, M6, le groupe TF1) ainsi que d’autres partenaires (Brut, le CNC, Gaumont, Pathé films, la fondation Jérôme Seydoux-Pathé, UGC images, Réservoir prod, Chefclub et 2P2L). Tous fournissent des programmes issus de leurs catalogues. Sans publicité et à but non lucratif, elle diffuse toutefois des interprogrammes qui invitent les téléspectateurs à donner pour les soignants, les associations mobilisées et la recherche, et relaient les campagnes d’information officielles en provenance du ministère chargé de la santé et de Santé publique France. Les opérateurs et plateformes qui la diffusent sont également invités à faire des dons. Plusieurs programmes sont par ailleurs diffusés dans le cadre du dispositif Nation Apprenante du ministère de l’Education nationale et de la jeunesse. Elle émet du 6 avril 2020, 07h00, au 8 juillet 2020, 01h25, sur la TNT, sur le bouquet Canal+, sur les box et autres applications internet. 4901 notices documentaires, à retrouver dans la base documentaire de l’INA, rendent compte de la grille de programmes de la chaîne et de ses contenus.

La programmation se fait par journée et par plages horaires récurrentes, tous les jours y compris le week-end. Elle s’organise autour de six grandes thématiques repérables par des codes couleurs : la science, l’histoire, le monde, l’espace, la cuisine et les classiques du cinéma. La chaîne fait la part belle aux documentaires et magazines. Elle propose six collections de programmes inédits (Questions ? Réponses !, Chef club : tous en cuisine plus que jamais, Chef club kids : tous en cuisine plus que jamais, Culture’ : à l’origine, Brut, Recommandations d’artistes) et un programme rediffusé mais qui est une première diffusion dans le cadre de sa captation et mise en consultation au titre du dépôt légal (Une vie de bêtes). Les autres programmes proviennent des chaînes associées et sont rediffusés ou multidiffusés après une première diffusion sur les chaînes de télévision historiques ou sur des chaînes du câble et du satellite.

Les genres d'émissions diffusés sur la chaine télévisée éphémère #ALaMaison

Cette chaîne inédite a fait l’objet de chroniques et d’interviews dans les médias à l’occasion de son lancement. Parmi ces émissions consultables à l’INA, on peut citer l’entretien avec le co-fondateur de la chaîne et président du groupe audiovisuel Mediawan Pierre-Antoine Capton par Jacqueline Petroz dans Le journal de 19h du 5 avril 2020 sur France Inter, une présentation de la chaîne au sein du magazine L’équipée sauvage du 9 avril 2020 sur Europe 1, ou encore la chronique Capture d’écrans de Dorothée Barba intitulée #Alamaison : la chaîne de télé éphémère spéciale confinement diffusée le 7 avril 2020 par France Inter.

Captée par l’INA au titre du dépôt légal, la chaîne #ALaMaison vient enrichir les fonds audiovisuels disponibles à des fins de recherche.

 

2. Les chaînes éphémères

Alors qu’une chaîne numérique éphémère James bond a été proposée en octobre 2021 par France Télévisions pour accompagner la sortie au cinéma du film Mourir peut attendre, mainte fois reportée suite à la crise sanitaire, et ce, quelques mois après la pérennisation de la chaîne initialement éphémère Culturebox : ces capsules télévisuelles et radiophoniques liées à un événement sont loin d’être une nouveauté.

Les chaînes éphémères télévisées ou radiophoniques ne durent qu’un temps mais elles peuvent être uniques ou récurrentes. Elles sont liées à des évènements médiatiques, culturels ou autres. Elles font l’objet d’une diffusion, gratuite ou payante, sur la TNT, le câble, le satellite ou encore désormais sur internet. Outre #Alamaison, en voici quelques exemples notables.

Les chaînes éphémères sur l’emploi ou un secteur d’activité

Alors que les jeunes manifestent contre le chômage, Télé emploi est lancée. Cette chaîne événementielle de service public est diffusée en journée sur le cinquième  réseau analogique hertzien  du 28 mars au 17 avril 1994. Voir le sujet dédié (à 8min46s) diffusé au sein du journal de 20h du 28 mars 1994 sur France 2. Conçue comme un laboratoire, elle propose des programmes d’information d’aide au retour à l’emploi animés par des journalistes de France 2 et France 3 dont Rachid Arhab. Au terme de l’expérience, Télé emploi laisse la place à la toute nouvelle chaîne du savoir nommée la Cinquième, et France 3 prend le relais avec l’émission Emplois du temps diffusée du 30 mai au 23 décembre 1994.

Le lancement de Télé emploi suivi par le Télématin du 28 mars 1994. France Télévisions, journalistes Sophie Pignal et Bruno Roger-Petit.

Terre d’infos TV, arborant le slogan “Mieux vivre” et initiée par les chambres d’agriculture, est diffusée annuellement entre 2006 et 2013 à l’occasion du salon de l’agriculture se tenant en février-mars.

Les chaînes éphémères sociales

Radio Lorraine coeur d'acier

Radio Lorraine coeur d’acier. Source illustration : unmorceaudechiffonrouge.fr

Des syndicalistes ont tenu des radios dans le cadre de leurs luttes, comme avec l’exemple de Radio Lorraine cœur d’acier. Lancée en tant que radio pirate par la CGT le 17 mars 1979, elle a diffusé ses programmes jusqu’au 20 janvier 1981. Dans la même lignée dans le Nord, Radio Quinquin commence également à émettre en 1979 contre la fermeture d’usines sidérurgiques, avant d’être brouillée et sujette à des saisies de matériels en 1980.

Sur le web, les Restos du cœur proposent une radio numérique à l’occasion du lancement de leur campagne hivernale.

 

Les chaînes éphémères sportives

Plusieurs stations radiophoniques récurrentes couvrent des événements sportifs. Radio-tour, dédiée aux courses cyclistes, couvre notamment le Tour de France. Le championnat du monde de Formule 1 dispose également de sa propre chaîne.

Les chaînes éphémères culturelles

Des évènements culturels comme les festivals donnent aussi naissance à des chaînes éphémères. Le Festival de Cannes transmet sur Canal, Orange et sur internet. Des contenus que l’on retrouve au dépôt légal du Web de l’Ina au niveau des pages Youtube et Dailymotion du Festival.

La chaîne éphémère Radio des îles couvre le Festival international du film insulaire en émettant depuis l’île de Groix, tandis que la radio Fantastic’Arts partenaire de France Bleu, accompagne le Festival international du film fantastique de Gérardmer depuis sa création.

Les fans de James Bond ont leurs chaînes éphémères à l’occasion de la sortie de nouveaux opus, comme en novembre 2015 ou récemment en octobre 2021 avec les chaînes en ligne proposées par France Télévisions. De son côté, la chaîne Syfy dédiée à la science-fiction a diffusé sur Canalsat La chaîne de la fin du monde du 21 novembre au 21 décembre 2012 en écho à l’apocalypse annoncée par la prophétie maya.

Mais l’éphémère peut aussi devenir pérenne, comme le montre la trajectoire à succès de la chaîne Culturebox. Lancée en 2008 sur internet, elle se retrouve propulsée au 1er février 2021 sur la TNT sur l’ancien canal de France O puis sur France 4 lors de la crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus et propose un relais pour palier à la fermeture des établissements culturels. Elle perdure et prend la place des émissions de France 4 le soir de 20h à 00h à partir du 3 mai 2021.

Les chaînes éphémères et la connaissance

Parfaire les connaissances de la jeunesse et offrir un relais éducatif peut également être l’objectif premier de ces chaînes éphémères.

Campus bac en est un exemple. Elle a pour vocation d’aider les élèves de terminale à réviser le bac. Conçue en coopération avec L’Étudiant et Planète+ France, elle est diffusée entre le 12 mai et le 22 juin 2012 sur Canalsat, dans l’optique de “redynamiser” le groupe audiovisuel.

Lumni, la plateforme éducative de l’audiovisuel public pour les élèves, les enseignants, les éducateurs, les parents et désormais les étudiants, propose un accès à la culture, au savoir et à la connaissance. Bien que n’étant pas véritablement une chaîne éphémère, durant la crise du coronavirus elle a fait des incursions temporaires sur la télévision publique et propose un relais pédagogique lors de la fermeture des écoles. Une offre complémentaire aux côtés des chaînes de la crise sanitaire #ALaMaison et Culturebox.

Téléréalité

La téléréalité a fait l’objet de chaînes éphémères où les téléspectateurs pouvaient scruter la vie des participants 24/24h en s’abonnant : Loft Story, la Star Academy ou encore Dilemme TV.

Jeunesse

Les tous petits ont aussi leur chaîne éphémère récurrente  : la Chaîne du père noël, lancée par Canal J et Tiji, fait son retour tous les ans entre novembre et fin décembre depuis 10 ans avec une diffusion sur Canal et la TV d’Orange.

 

1 Certaines de ces chaînes sont à retrouver dans le fonds multimédia de l’Ina, de manière exhaustive ou partielle, à travers leurs captations télévisée, radiophonique, Web ou leurs évocations au sein d’archives écrites (monographies, documents diffuseurs, périodiques, …) ou Web : #ALaMaison (TV satellite), Culturebox (TV satellite, Web et documentation écrite), Dilemme TV (TV satellite, documentation Web), Loft Story (documentation écrite, documentation Web), Star Academy (documentation écrite, documentation Web), Radio Lorraine cœur d’acier (radio, Web et documentation écrite), Festival de Cannes (Web), Campus bac (Web, documentation écrite), Radio-tour (documentation écrite, documentation Web), Radio des Îles (documentation écrite), Terre d’infos TV (documentation Web), James Bond TV (documentation Web), La chaîne de la fin du monde (documentation écrite, documentation Web), La chaîne du père noël (documentation écrite, documentation Web), Lumni (programmes en TV nationale, satellite, régionale, documentation écrite, Web).


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search