La chute du mur de Berlin : évolutions des représentations

Article rédigé par Audrey Paineau, Céline Lorton, Florine Bessard, Nassim Khelifi et Alexandre Brodka, sous la direction de Irene De Togni

La guerre actuelle entre la Russie et l’Ukraine n’est pas sans rappeler la Guerre Froide dont le mur de Berlin est le symbole. Il représente à lui seul la séparation entre l’Ouest et l’Est. Objet d’une médiatisation constante au fil du temps, ce mur historique a suscité l’intérêt des les médias dans le monde entier, et plus particulièrement lors de sa chute le 09 novembre 1989. À partir d’un corpus constitué, il nous a semblé intéressant d’observer dans quelles mesures la médiatisation de la chute du mur de Berlin a évolué au cours des décennies. De ce fait, notre travail de recherche  s’est appuyé sur un corpus de séquences télévisuelles pour une analyse essentiellement diachronique de l’évolution de cette représentation.

Corpus et questions de recherche

Initialement, le jeu de données constitué par une documentaliste de l’INA comportait 3691 extraits de séquences télévisuelles consacrées au mur du Berlin sur des périodes différentes : des déplacements de chefs d’États aux anniversaires de la construction du mur et, évidemment, les commémorations de la chute du mur. Les extraits à notre disposition commencent à partir du 17 janvier 1989. Le jeu des données, extraites des notices documentaires décrivant les documents archivés par l’INA, comprend des informations relatives à la chaîne, l’heure et la date de diffusion, la durée de la séquence, le titre de l’émission, le format (reportage, brève ou encore duplex avec un correspondant sur place). Il contient également des métadonnées sur le contenu de l’émission (mots-clés, sources…).

Après une observation globale du jeu de données, nous avons constaté que les représentations de la chute du mur étaient surreprésentées aux dates anniversaire de l’événement .

Les occurences de représentations de la chute du mur par année (de 1989 à 2021).

En effet,  nous observons des pics qui correspondent à la couverture médiatique des commémorations par les chaînes de télévision.

Nous nous sommes ensuite demandés dans quelle mesure le traitement médiatique aux dates anniversaires de la chute du mur de Berlin a évolué au cours du temps.

Méthodes d’analyse du corpus

L’observation du graphique nous a permis d’axer notre recherche sur le traitement médiatique des commémorations de la chute du mur de Berlin. Nous avons restreint le corpus de nos données initiales aux dates anniversaire de la chute du mur de Berlin à compter de l’événement. Notre ambition portant sur une analyse de l’évolution du traitement médiatique de l’événement à travers ses commémorations depuis 1989 (soit tous les 10 ans : 1989, 1999, 2009, 2019 avec également la date du premier anniversaire de la chute en 1990).

Nous avons de plus restreint le corpus à  6 chaînes de télévision  :

  • Arte :  4 documents pour les années 1999, 2009 et 2019;
  • France 3 : avec 10 documents pour les années 1990, 1999, 2009 et 2019;
  • France 2 :  5 documents pour les années 1999, 2009 et 2019;
  • France 5 : 3 documents en 1990 et 2009;
  • TF1 : 13 documents en1999 et 2009;
  • M6 : 5 documents  en 1999, 2009 et 2019 ;

Nous avons choisi de ne pas inclure dans l’analyse les documents diffusés par TF1, qui ne concernaient que deux années (1999 et 2009). Néanmoins, nous avons gardé  ceux de France 5 qui ne concernaient aussi que deux années dont celle du premier anniversaire de la chute du mur de Berlin (1990). Nous avons gardé toutes les occurrences des autres chaînes nationales, à savoir Arte, France 2, France 3 et M6.

À partir de ce sous-corpus nous avons dégagé quatre grandes thématiques :

  • l’analyse de l’évolution de l’image
  • l’analyse du genre
  • l’analyse textuelle des descripteurs avec Iramuteq afin d(ientifier les thèmatiques les plus récurrente
  • l’analyse du temps de diffusion pour chaque chaîne.

Nous avons filtré les requêtes dans notre jeu de données avec le mot “anniversaire” dans le titre des emissions. Nous avons ensuite mené une analyse qualitative de chaque document suivant différents critères : l

  • de thématique (retrouvailles des chefs d’Etats, devoir de mémoire, déroulement de la soirée de commémoration, …),
  • de genre (reportage, brève, duplex…),
  • de hiérachie du sujet dans le journal télévisé (s’il s’agit ou non du premier sujet diffusé),
  • d’analyse de l’ambiance sonore et des émotions

Commémoration de la chute du mur : une analyse tous les dix ans

L’année 1999

L’année 1999 marque la première décennie après la chute du mur. L’Allemagne est un État très jeune, en reconstruction économique, et les traumas de la guerre froide sont encore très présents. Cette année-là, la commémoration est ainsi très solennelle, en l’honneur des victimes, disparues il y a encore peu de temps.

Berlin : 10ème anniversaire de la chute du mur, 19 20 Edition nationale, France 3  1999-11-09, 2.33′

On peut noter la présence de Mstislav Rostropovitch, le violoncelliste qui, dans un moment chargé d’émotion, avait joué une Suite de Bach devant le mur tout juste tombé,  le 9 novembre 1989. Il est revenu dix ans après magnifier sa performance avec un orchestre.

Berlin : 10ème anniversaire de la chute du mur, 19 20 Edition nationale, France 3  1999-11-09, 2.33′

La célébration est centrée sur l’Allemagne, et on note l’absence de chefs d’État voisins. Jack Lang, Président de la Commission des Affaires étrangères de l’Assemblée Nationale est toutefois présent. Il tient un discours critique de cette célébration, et regrette qu(‘elle ne soit pas davantage tournée vers l’art et notamment les graffitis.

Berlin : 10ème anniversaire de la chute du mur, 19 20 Edition nationale, France 3  1999-11-09, 2.33′

L’année 2009

Suivant l’analyse de notre corpus, 2009 est l’année de la plus grande couverture médiatique d’une commémoration de la chute du mur.

Afin de mieux comprendre les symboles présents et les idées transmises à l’occasion de la commémoration du 9 novembre 2009, nous ferons un bref rappel de la situation sociale, politique et économique de l’époque. En 2004, avec la décision de maintenir les constitutions nationales des pays membres, l’image d’une Europe unie a été entachée par l’abandon du projet d’une seule et unique Constitution pour l’Europe sur un modèle fédéral. Par ailleurs, 2009 marque la sortie d’une crise économique majeure et amorce un processus de relance dans de nombreux pays, celui-ci est accompagné de la mise en oeuvre d’une politique d’austérité au niveau Européen  (réduction des dépenses publiques, augmentation de l’imposition).

Le 9 novembre 2009, une succession de dominos représentant le mur est installée, leur chute devant les caméras rajoute à la  force symbolique et émotionnelle de l’événement.

Préparatifs du 20ème  anniversaire de la chute mur de  Berlin, 19 20 Edition nationale

2009-11-06, 2.05′

La cérémonie est très théâtralisée, avec un fond sonore de musique féerique qui pourrait évoquer une ambiance de parc d’attractions. Tout est parfaitement calibré à la minute près : des enfants traversent la porte de Brandebourg (lieu symbolique de l’ouverture du mur), ils incarnent à la fois le passage de flambeau et l’avenir. avec la symbolique d’un futur heureux dans l’union et la paix.

Préparatifs du 20ème  anniversaire de la chute mur de  Berlin, 19 20 Edition nationale 2009-11-06, 2.05′

Ces enfants sont suivis  par les chefs d’État, la Chancelière Angela Merkel, Nicolas Sarkozy, la Secrétaire d’Etat Hillary Clinton, l’ancien Président russe Dmitri Medvedev, Mikhaïl Gorbatchev dont le rôle politique a été déterminant  de la chute du mur, le Premier ministre britannique Gordon Brown et un ancien dirigeant hongrois. Des discours de paix sont prononcés en faveur d’une Union Européenne plus forte que jamais qui évoquent un sommet de chefs d’État. L’événement semble prétexte à des positions politiques fortes.

Préparatifs du 20ème anniversaire de la chute mur de  Berlin, 19 20 Edition nationale, 2009-11-06, 2.05′

La commémoration en plein air donne lieu à un concert, des feux d’artifices et des chaînes humaines. L’union entre les pays membres est célébrée et le devoir de mémoire moins à l’honneur qu’en 2019.

Préparatifs du 20ème  anniversaire de la chute mur de  Berlin, 19/20 Edition nationale, 2009-11-06, 2.05′

L’année 2019

Berlin: célébrations du 30ème anniversaire de la chute du mur, 19/20 Edition nationale, 2019-11-09, 1’52

En 2O19, Donald Trump est au pouvoir aux Etats-Unis. La Russie et la Chine entrent dans une quasi guerre économique avec l’Occident et des milliers de personnes se noient en Méditerranée pour tenter de rejoindre l’Europe.

Lors de cette commémoration de la chute du mur, aucun chef d’État occidental n’est présent, Vladimir Poutine pas davantage. Angela Merkel est seule avec les chefs d’État de l’ex bloc soviétique.

Berlin: célébrations du 30ème anniversaire de la chute du mur, 19/20 Edition nationale, 2019-11-09, 1’52

Le traitement des commémorations selon les chaînes

Nous nous sommes intéressés à la manière dont les chaînes ont couvert l’évènement et plus précisément  à l’angle qui a été choisi. Nous avons sélectionné deux chaînes publiques, France 2 et France 3, une chaîne publique internationale , Arte et enfin M6, chaîne d’un groupe privé.

France 2

À partir du visionnage des séances, nous avons remarqué que France 2 s’intéressait plus particulièrement à l’histoire avec un grand H , voire à la “macro-histoire”. Au travers des sujets traités, la chaîne fait un focus sur les relations internationales et sur les chefs d’État.

France 3

France 3, chaîne régionale, met davantage en lumière les “petites histoires”. Ainsi un reportage de la chaîne fait découvrir un musée tenu par un ancien garde frontière entre l’Allemagne et la Hongrie.  Il y expose plusieurs objets datant de la période de séparation entre ces deux pays (ex. un téléphone, une tour de guet…). De la même manière, un autre reportage présente le village où le rideau de fer a été “coupé” pour la première fois, ouvrant ainsi la voie à l’ouverture du mur.

Arte

Arte, chaîne publique franco-allemande manifeste un intérêt marqué pour Angela Merkel et les relations franco-allemandes  et pour les sujets à dimension européenne de manière générale.

M6

M6, chaîne de divertissement s’intéresse  à l’aspect événementiel et “people”, un peu comme s’il s’agissait du festival de Cannes. En effet,  les séquences filmées de la commémoration sont identiques dans leur format : une journaliste en plateau lance le sujet et s’adresse à un correspondant sur place. Le correspondant explique le déroulement de l’événement, les moments forts de la soirée et  insiste sur la traversée de la porte de Brandebourg par les chefs d’Etat.

Conclusion

La chute du mur de Berlin incarne des valeurs fortes de liberté et plus largement des valeurs défendues par la France ou l’Union européenne. L’analyse de notre corpus a montré que les commémorations télévisées de la chute du mur sont surtout l’occasion de mettre en lumière les problématiques politiques et sociales contemporaines des différentes cérémonies anniversaires. Les thématiques abordées sont en lien direct avec l’agenda médiatique, et plus précisément inscrites dans l’agenda setting.



Citer ce billet
claudemussou (2022, 1 août). La chute du mur de Berlin : évolutions des représentations. Carnet de recherche de l'INAthèque. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/q4j6

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search