25 ans de médiatisation des outre-mer

Le 24 août 2020, après 15 ans d’existence, France Ô cessait de diffuser ses programmes sur la TNT. En vertu du “pacte de  visibilité” signé par France Télévisions, le service public s’engage alors à améliorer la médiatisation de l’outre-mer sur l’ensemble de ses antennes nationales. Notre étude, qui analyse 25 ans de programmes télévisés, confirme que les chaînes publiques peuvent se prévaloir d’une longue expérience en la matière : 84% des programmes télévisés sur les outre-mer diffusés depuis 1995 sont à mettre au crédit du service public. Pourtant, les défis restent nombreux pour parvenir à une représentation plus équilibrée de la diversité des réalités ultramarines.

1. Les outre-mer au JT (1995 -2020)

De 1995 à 2020, 5318 sujets ont abordé les outre-mer dans les journaux télévisés de 20 heures de TF1, France 2, France 3, Arte, M6 et C+ (C+ jusqu’en 2018), soit environ 204 sujets en moyenne par an. Cela représente 0,7 % de l’offre d’information totale de ces JT.

En nombre de sujets, c’est TF1 qui a contribué le plus à cette médiatisation (31 % de l’ensemble des sujets outre-mer), puis France 2 (26 %), France 3 (21 %), M6 (12 %), C+ (4,7 %) et Arte (4,4 %).

Par rapport à l’offre globale d’information, France 3 arrive en tête, avec 0,89% de son JT consacré aux outre-mer (TF1: 0,85%, France 2 : 0,73%, M6 : 0,55%, C+ : 0,47% et Arte : 0,26%). Au sein de l’audiovisuel public, on remarque également que, depuis 2016, le JT de FR3 consacre plus de sujets à l’outre-mer que celui de France 2.

  • Catastrophes naturelles et crises sociales à la une

On distingue deux pics de médiatisation (au-dessus de 500 sujets) : en 2009, suite à une grève générale en Guadeloupe et Martinique, et en 2017, année marquée par une crise sociale en Guyane et le passage dévastateur de l’ouragan Irma à Saint-Martin et Saint-Barthélemy – qui se trouve également dans l’actualité la même année pour l’enterrement de Johnny Hallyday.

1995 et 2007, années électorales, dépassent les 300 sujets. En 1995, la reprise des essais nucléaires français dans l’atoll de Mururoa et l’arraisonnement de deux bateaux de Greenpeace par la marine nationale ont provoqué une vague de manifestations et de grèves à Paris et en Polynésie française. Plusieurs événements émaillent l’année 2007 : cyclone Gamède et éruption du Piton de la Fournaise à la Réunion, sauvetage de deux randonneurs égarés en Guyane, cyclone Dean en Martinique et Guadeloupe.

En nombre de sujets, 1995-2020

  • Réunion, Antilles, Guyane… et les autres. Une médiatisation inégale des territoires

En nombre de sujets, 1995-2020

La Réunion est le plus cité des départements ou collectivités d’outre-mer, suivie de la Guadeloupe, de la Martinique et de la Guyane qui ont toutes fait l’objet de plus de 900 sujets de JT au total. Les autres territoires ont une visibilité bien moindre, même Mayotte (222 sujets seulement), malgré la départementalisation de 2011.

La médiatisation de la Réunion a été particulièrement forte en 2006 (154 sujets), 2007 (123) et 2015 (137 sujets).

En 2006, l’actualité tourne principalement autour de l’épidémie de chikungunya, qui explose sur l’île entre janvier et avril. Plusieurs événements sont médiatisés en 2007 : les dégâts causés par le cyclone Gamède, une éruption du Piton de la Fournaise, mais aussi l’arrivée de la navigatrice Maud Fontenoy à Saint-Denis après son tour de l’hémisphère sud à la voile à contre-courant, l’élection de la réunionnaise Valérie Bègue au titre de Miss France 2008, assortie d’un scandale après la publication de photos suggestives par le magazine Entrevue.

L’actualité de 2015 est dominée par l’enquête autour de la catastrophe aérienne du vol MH370 de la Malaysia Airlines, après la découverte d’un fragment d’aile d’avion sur un rivage réunionnais.

En deuxième position, la Guadeloupe totalise 969 sujets, dont plus du tiers (34,4%) uniquement sur l’année 2009, quand les mobilisations contre la vie chère et la grève générale paralysent le département au premier trimestre, et auxquelles Nicolas Sarkozy répondra par la convocation « d’états généraux de l’outre-mer ».

Majoritairement dans le cadre de ce conflit social, la médiatisation de la Martinique culmine également  en 2009 avec 173 sujets (18,4% des sujets Martinique). Un autre pic médiatique émerge en 2005 (135 sujets) suite à la catastrophe aérienne du vol 708 de la compagnie West Caribbean qui fait 152 victimes martiniquaises.

La Guyane connaît principalement deux pics médiatiques, en 1996 (101 sujets) et 2017 (157 sujets). L’année 1996 est marquée par l’explosion de la fusée Ariane 5 au-dessus du centre spatial de Kourou lors du vol inaugural en juin, et par un mouvement social d’envergure initié en octobre par des syndicats d’enseignants et de lycéens réclamant du personnel et des moyens. C’est également un mouvement de contestation sociale massif qui retient l’attention des rédactions en 2017.

Présente en 1995 avec 237 sujets consacrés aux essais nucléaires français à Mururoa et à leur contestation, la Polynésie française est ensuite peu médiatisée dans les JT du soir. On constate un rebond en 2004 (45 sujets) dans un contexte de crise politique suite à la dissolution de l’Assemblée de la Polynésie française et aux nouvelles élections opposant les partis de Gaston Flosse et Oscar Temaru.

Les 8 autres territoires n’apparaissent aux JT que de manière très ponctuelle, et souvent à l’occasion du déplacement d’un président de la République (F. Hollande à Miquelon en 2014 et à Wallis-et-Futuna en 2016, E. Macron à Saint-Martin en 2017, en Nouvelle-Calédonie en 2018 et à Mayotte en 2019).

En nombre de citations

  • La faible visibilité des ministres et secrétaires d’État en charge de l’outre-mer

Jean-Jack Queyranne Juin 1997 à août 2000 62
Yves Jégo Mars 2008 à novembre 2009 42
François Baroin Juin 2005 à mars 2007 22
Jean-Jacques de Peretti Mai 1995 à juin 1997 19
Annick Girardin Mai 2017 à juillet 2020 18
Christian Estrosi Juin 2007 à mars 2008 15
Ericka Bareigts Août 2016 à mai 2017 14
Marie-Luce Penchard Novembre 2009 à mai 2012 11
Brigitte Girardin Mai 2002 à mai 2005 6
Michèle Alliot Marie Mai juin 2007 3
George Pau-Langevin Avril 2014 à août 2016 3
Victorin Lurel Mai 2012 à mars 2014 1
Christian Paul Août 2000 à mai 2002 0
Hervé Mariton Mars 2007 à mai 2007 0
Sébastien Lecornu Juillet 2020 à aujourd’hui * 0

En nombre de prises de paroles durant leur mandat, toutes thématiques confondues (de 1995 à 2021 – données arrêtées à fin mai 2021)

Le ministère des Outre-mer, même lorsqu’il est occupé par des personnalités politiques de premier plan, reste très peu médiatisé, puisque 12 secrétaires d’État sur les 15 identifiés ont fait l’objet de moins de 20 sujets de JT.

Si Jean-Jack Queyranne, secrétaire d’État à l’Outre-mer sous le gouvernement Jospin, apparaît en tête du classement, il s’agit d’un trompe-l’œil car sa  médiatisation sur cette période n’est pas liée à l’outre-mer (6 sujets seulement) mais aux élections régionales en Rhône-Alpes. La médiatisation d’Yves Jégo, secrétaire d’Etat chargé de l’Outre-mer du gouvernement Fillon 2, est corrélée à celle des mouvements sociaux, en Guyane en 2008, et surtout en Guadeloupe et Martinique en 2009.

  • Un domaine d’intervention présidentiel

Ce sont en fait les présidents de la République, et secondairement les Premiers ministres, qui prennent le plus la parole sur les outre-mer. Mais les JT ont également contribué à la notoriété de grandes personnalités politiques et militantes ultramarines, à commencer par Elie Domota, leader de la mobilisation en 2009, Oscar Temaru et Gaston Flosse.

Les femmes apparaissent plutôt dans le bas de classement : derrière Ségolène Royal (auditionnée par la délégation des outre-mer à l’Assemblée nationale), on trouve Ericka Bareigts (ministre, députée puis maire de Saint-Denis), Annick Girardin (ministre puis députée), Lucette Michaux Chevry (sénatrice et maire) et Christiane Taubira (dans le cadre de son mandat de députée) – suivie de la navigatrice Maud Fontenoy (14 prises de parole).

Noms Typologie Prises de parole
Macron Emmanuel Président de la République 64
Domota Elie Syndicaliste (Guadeloupe) 52
Sarkozy Nicolas Président de la République 52
Chirac Jacques Président de la République 43
Hollande François Président de la République 36
Jospin Lionel Premier ministre 33
Jégo Yves Secrétaire d’État
32
Fillon François Premier ministre 31
Temaru Oscar Homme politique (Polynésie) 30
Flosse Gaston Homme politique (Polynésie) 25
Lurel Victorin Homme politique (Guadeloupe) 21
Royal Ségolène Femme Politique 20
Wamytan Rock Alphonse Homme politique (N. Calédonie) 20

Top des personnalités interviewées dans les sujets outre-mer. En nombre de prises de paroles quelle qu’en soit la forme (personnalités à 20 passages ou plus)

Si l’on s’intéresse, par ailleurs, aux personnalités nées outre-mer les plus médiatisées, tous sujets confondus, sur la période 1995-2020, on retrouve un top 3 composé de Christiane Taubira (287 passages au JT), du judoka Teddy Riner (226 passages) et du footballeur et militant Lilian Thuram (169 passages). Ils apparaissent, respectivement, à la 112e, 156e et 206e place du classement des personnalités.

2. L’outre-mer dans les programmes télévisés hors JT depuis 1995

Nous avons identifié 17 598 émissions traitant des outre-mer diffusées sur les principales chaînes françaises (TF1, France 2, France 3, France 5, Arte, M6 et Canal +), entre 1995 et 2021.

  • 84 % des émissions sur les outre-mer ont été diffusées par les chaînes du groupe France Télévisions

Si l’analyse des JT faisait ressortir une médiatisation des territoires ultramarins plus importante sur TF1, le palmarès change radicalement puisque c’est France 2 qui arrive en tête des chaînes ayant diffusé le plus d’émissions, tandis que TF1 occupe la dernière place.

70% de ces émissions correspondent à des premières diffusions, 30% sont des multidiffusions ou rediffusions. C’est France 3 qui diffuse le plus d’émissions originales, en nombre absolu, et France 3 en proportion, tandis que la part des rediffusions est plus importante sur les chaines qui en ont fait un principe d’organisation générale de leur grille, France 5 et Arte (respectivement 53 et 57%).

TF1 F2 F3 La 5ème/F5 Arte M6 C+ Total
Première diffusion 561 5180 3916 1427 492 291 426 12293
Rediffusion, multidiffusion 198 2082 598 1475 647 70 235 5305
Total 759 7262 4514 2902 1139 361 661 17598

Part des premières diffusions et rediffusions, par chaîne. En nombre d’émissions

  • Une présence accrue sur les écrans depuis 2012

Si au JT aucune tendance claire ne se dessine, 2009 représente une année charnière pour l’ensemble des autres programmes : le nombre d’émissions diffusées chaque année sur les outre-mer franchit alors pour la première fois le seuil des 600, puis se maintient au-dessus de 800 par an depuis 2012, grâce à la politique de programmation de France 2. En réalité, cette augmentation est due surtout à la diffusion de programmes courts (la météo principalement, mais aussi Les Outre mer en mouvement en 2012), et à la série Meurtres au paradis (tournée en Guadeloupe depuis 2013). Sur France 3, la programmation est dominée par les magazines Outre-mer puis Couleurs Outremers à partir de fin 2010, Les témoins d’outre-mer à partir de 2019 (une émission initialement diffusée sur France Ô),  l’Hebdo  de RFO, le feuilleton documentaire Hôtel Caraïbes en 1999, mais les magazines de la chaîne comme Thalassa, Faut pas rêver, TLS Tout le sport… y contribuent également.

Le pic de 2021 (plus de 1300 émissions) correspond aux nouvelles obligations des chaînes publiques France 2 et France 3, suite à la suppression de France Ô. France 3, à par exemple diffusé les reportages de C’est pas le bout du monde, les magazines Voyages et délices by Chef Kelly (diffusé initialement sur France Ô)et le nouveau magazine quotidien Outremer le mag. Si TF1 contribue aussi, très modestement, à l’augmentation notée en 2021, c’est à travers la diffusion de trois émissions de divertissement : Koh Lanta les armes secrètes et Koh Lanta la légende tournées en Polynésie française, et Familles nombreuses : la vie au soleil, où trois familles vivent à Tahiti, à La Réunion et dans les Caraïbes.

 

  • Deux vitrines principales : les magazines et… la météo

Répartition des émissions sur les outre-mer par genre (Top 10) (uniquement sur les émissions en première diffusion)

Message d’information (météo 4106
Magazine 3862
Documentaire 1032
Retransmission 355
Émissions sponsorisées 220
Fictions TV (épisodes de séries ou téléfilms) 162
Télé réalité, télé coaching et jeux 109
Variétés 105
Talk show 92
Interview entretien, micro trottoir (hors magazine) 48

Si les outre-mer sont présents au quotidien sur les écrans, c’est en réalité à travers un programme bien particulier : la météo, qui compose 99% des émissions regroupées sur la catégorie « messages d’information ».

En dehors de ces programmes courts, leur visibilité est assurée par les magazines, et secondairement par les documentaires. Si France 3 a diffusé plusieurs séries de magazines entièrement consacrés à cette thématique (Couleurs outremers, Les témoins d’outre-mer, L’hebdo de RFO, Outremer.le mag, Outre-mers…), ces territoires peuvent aussi aparaître dans les magazines emblématiques de chaque chaîne, tels que Sept à Huit et 50mn inside sur TF1 (respectivement 45 et 40 éditions), Les 4 vérités ou Stade 2 sur France 2 (59 et 41 éditions), C dans l’air, le Magazine de la santé ou Echappées belles sur France 5 (101, 98 et 54 éditions), etc. Magazines et docomentaires sont également les seuls genres d’émission à donner à voir tous les territoires ultramarins.

Les autres genres d’émissions sont très diversifiés mais beaucoup moins représentés :

La catégorie des retransmissions regroupe, principalement, les Questions au gouvernement diffusées sur France 3 (219 occurrences), aux côtés de retransmissions du Téléthon (France 2), ou de l’élection de Miss France (TF1 2004, 2006, 2010)…

Les territoires ultramarins peuvent faire l’objet de séries de programmes courts sponsorisés – au moment d’événements comme la Route du Rhum (France 2) – ou apparaître ponctuellement, par exemple dans Du côté de chez vous (TF1).

La fiction ne représente qu’une part réduite de ces émissions sur les outre-mer, mais  – après le précurseur Cœurs Caraïbes de M6 (1995) – on peut souligner la multiplication, dans les années 2000 et 2010, de séries policières de prime time, telles que  Guyane (2017 et 2018) sur Canal+,  Les secrets du volcan (2006) et Meurtres au paradis sur France 2 (2013 et 2017), Tropiques amers sur France 3 (2007), ou Maroni sur Arte (2018 et 2021). Presque tous les territoires ultramarins ont également fourni le décor de plusieurs téléfilms

En dehors du magazine et du documentaire, les genres associés au divertissement mettent préférentiellement en lumière certains territoires, et l’on peut penser que cela influence la représentation que le public s’en fait à l’échelle nationale. La Réunion et la Polynésie sont ainsi surreprésentées dans la téléréalité (70% des programmes de téléralité en lien avec les outre-mer concernent en fait ces deux territoires), la Réunion, la Guadeloupe et la Guyane dans la fiction (71% des fictions évoquant les outre-mer sont situées dans ces 3 départements).

  • Polynésie et Guadeloupe en tête

Si la Réunion dominait largement les JT, la Guadeloupe, en tête, puis la Guyane, la Martinique et la Polynésie française sont les territoires les plus médiatisés hors JT, dans les émissions originales (c’est-à-dire en première diffusion). Les mouvements sociaux de 2009, mais aussi les 40 ans de la Route du Rhum en 2018, ont particulièrement tourné les projecteurs vers la Guadeloupe. La Guyane, elle, a connu un pic de visibilité en 2018 avec la diffusion cette même année des deux séries Guyane et Maroni, les fantômes du fleuve.

Si l’on prend en compte les rediffusions, qui donnent une idée plus précise de la visibilité médiatique réelle des territoires, c’est la Polynésie qui arrive en tête – ce qui s’explique probablement par sa place dans le genre largement multidiffusé qu’est le documentaire, notamment sur France 5.

Même en prenant en compte les rediffusions, certains territoires – St-Barthélémy, St-Martin, Wallis-et-Futuna, les Terres australes et antarctiques françaises –ne sont apparus que dans moins de 100 émissions en 25 ans.

Par chaîne, première diffusion uniquement

TF1 F2 F3 La 5ème/F5 Arte M6 C+ Total
Guadeloupe 110 266 588 246 94 51 83 1438
Guyane 63 158 401 318 101 40 126 1207
Martinique 60 161 553 258 61 45 47 1185
Polynésie française 137 160 374 224 103 30 38 1066
La Réunion 97 134 273 166 44 73 35 822
Nouvelle Calédonie 40 90 269 116 57 27 27 626
Mayotte 17 47 190 93 11 6 16 380
St Pierre et Miquelon 5 18 74 22 1 2 0 122
TAAF 6 6 27 17 12 0 4 72
Wallis et Futuna 0 14 37 10 3 0 2 66
St Martin 3 13 4 18 1 5 8 52
St Barthélemy 6 12 1 24 1 2 3 49
Clipperton 2 5 5 4 0 0 19 35

Répartition des émissions sur les outre-mer en fonction des territoires concernés, en nombre d’émissions, en première diffusion. Plusieurs territoires pouvant être présentés dans une même émission, le total des mentions est supérieur au total des émissions.

Par chaîne, tous statuts de diffusion

TF1 F2 F3 La 5ème/F5 Arte M6 C+ Total
Polynésie française 236 464 431 640 261 37 42 2111
Guadeloupe 150 351 647 398 227 76 92 1941
Guyane 101 237 452 483 241 50 298 1862
Martinique 75 226 607 480 109 58 49 1604
Nouvelle Calédonie 46 114 300 309 125 27 32 953
La Réunion 105 139 292 190 69 77 36 908
Mayotte 30 85 204 177 16 9 26 547
St Pierre et Miquelon 6 22 86 36 27 3 0 180
Clipperton 4 16 7 34 0 0 47 108
TAAF 7 10 29 25 15 0 5 91
Wallis et Futuna 0 17 43 16 3 0 3 82
St Martin 3 13 4 18 1 5 8 52
St Barthélemy 6 12 1 24 1 3 3 50

Répartition des émissions sur les outre-mer en fonction des territoires concernés, en nombre d’émissions, tous statuts de diffusion confondus. Plusieurs territoires pouvant être présentés dans une même émission, le total des mentions est supérieur au total des émissions.

La médiatisation des différents territoires ultramarins par année, tous statuts de diffusion

 

Etude réalisée par Véronique Lefort, avec la participation de Dominique Fackler et Géraldine Poels, INA.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Documentaliste Ina Theque (23 août 2022). 25 ans de médiatisation des outre-mer. Carnet de recherche de l'INAthèque. Consulté le 15 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/q4ja


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search