L’Entreprise dans les collections de l’INA

Le thème de l’entreprise est largement représenté dans les collections de l’INA et couvre de nombreux domaines aussi bien économiques que politiques ou sociaux.

Suivant une double entrée, chronologique et thématique, ce guide propose de suivre l’évolution du discours qui entoure l’entreprise, depuis la seconde guerre mondiale à nos jours, à travers ses modèles et transformations, ses acteurs et règles de vie. Il présente également la diversité des fonds audiovisuels, écrits, web et photographiques et vise à susciter l’intérêt de ces sources pour la recherche.

Guide réalisé par Lucie Guénantin étudiante en Master Histoire & Audiovisuel à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Avec la collaboration de Tiffany Anton, chargée de mission en documentation pour les collections web du dépôt légal.

Télécharger le guide en PDF


Sommaire

CHRONOLOGIE DES ENTREPRISES DANS LES FONDS TV ET RADIO

1 – Les entreprises pendant la Seconde Guerre mondiale

2 – Des entreprises pour refonder le pays (1945-1970)

3 – Les entreprises face aux changements

4 – Les entreprises face aux crises

5 – De nouveaux modèles (1990 – aujourd’hui)

APPROCHE THEMATIQUE DE L’ENTREPRISE

1 – Les différentes entreprises

2 – La vie en entreprise

3 – Entreprises, justice et violences

4 – Créer son entreprise

5 – L’entreprise, un thème qui inspire

6 – La photothèque


CHRONOLOGIE DES ENTREPRISES DANS LES FONDS TV ET RADIO

1 – Les entreprises pendant la Seconde Guerre mondiale

La vie des entreprises et des travailleurs en Europe

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les entreprises sont très médiatisées. Garantes de la bonne économie des belligérants, elles servent aussi leur propagande et participent activement à l’effort de guerre. Les collections de l’INA témoignent de ces différentes facettes. Les principales archives proviennent du fonds de la presse filmée du Journal des Actualités Mondiales. Ces éditions du journal, diffusées dans les salles de cinéma entre 1940 et 1942, mêlent sujets sur la guerre, la politique, la culture et le sport. Ils sont aussi le moyen de faire passer des messages de propagande au sujet des conditions de travail des ouvriers européens. De nombreux documents sont ainsi consacrés aux réformes menées par le régime de Vichy en leur faveur et au sort réservé aux jeunes français partis travailler en Allemagne. Depuis le début du conflit, des milliers d’hommes sont en effet envoyés dans les usines du Reich et le long des côtes françaises, notamment par l’intermédiaire du service du travail obligatoire (STO). Depuis les années 1990, l’histoire longtemps oubliée de ces entreprises et de ces travailleurs est mise en lumière par la télévision.

Interview d’ouvriers travaillant dans une usine à Berlin, Chaîne non déterminée, enregistré le 25.02.1941, 31mn

Reportage. Témoignages de plusieurs ouvriers français qui travaillent à Berlin, dans une usine de montage. Les jeunes hommes donnent des nouvelles à leurs familles et les rassurent. Ils expliquent être bien nourris, travailler dans de bonnes conditions et mieux vivre en Allemagne qu’en France.

Notes : enregistrement produit par Radio Paris

Collection : La Minute du travail, Radio Paris ou Radio nationale Vichy, du 01.01.1943 au 24.05.1944, durée variable, 78 émissions

Magazine. Emissions de propagande autour de l’entreprise et du travail, qui reviennent principalement sur le sort des travailleurs français en Allemagne, pour donner envie aux jeunes de s’engager à leur tour ou rassurer les familles restées en France.

Les bons patrons font les bons ouvriers, Editorial de Philippe Henriot, Radio nationale Vichy, 18.03.1944, 9mn

Editorial de propagande de Philippe Henriot. Il explique que le rapport entre patrons et ouvriers ne peut être construit sur la lutte : le patronat doit remplir ses devoirs vis-à-vis des ouvriers et ne pas les voir comme des robots. Il rappelle enfin les propos tenus par la Maréchal Pétain en 1941 contre les patrons, responsables selon lui de la lutte des classes et du communisme.

STO : chronique d’une collaboration forcée, Le Sens de l’histoire, La Cinquième, 12.01.1997, 52mn

Documentaire d’Alexandre Dolgorouky consacré au Service du travail obligatoire, mis en place dès 1940. Plusieurs anciens ouvriers du STO parlent de leurs départs forcés pour l’Allemagne et des conditions de travail inhumaines dans les usines du Reich. Alternance d’images d’archives et d’interviews.

Les travailleurs forcés du mur de l’Atlantique, La Fabrique de l’histoire, France Culture, 09.06.2003 et 16.06.2003, 1h30, 2 émissions

Magazine. Ces deux émissions présentées par Emmanuel Laurentin sont consacrées à la construction du Mur de l’Atlantique, décidée par l’Organisation Todt pour empêcher tout débarquement britannique sur les côtes françaises. La première émission se compose d’un documentaire de Mariannick Bellot qui évoque principalement le cas des Républicains espagnols, arrivés en France après qui la guerre civile et enrôlés par les nazis pour construire ces fortifications. Elle revient notamment sur l’histoire de son grand-père, Juan Somarriba, ancien STO. La seconde émission propose un débat au cours duquel des historiens, dont Denis Peschanski et Geneviève Dreyfus-Armand, rappellent les difficultés rencontrées par les enrôlés pour se réintégrer dans la société après la guerre et faire valoir leurs droits.

Itinéraires d’une libération : dans l’intimité de l’ennemi, Edition spéciale Basse Normandie, France 3 Basse Normandie, 07.05.2005, 14mn

Témoignage. Guy Bellet, normand envoyé à vingt ans pour le STO, revient en Allemagne et évoque ses souvenirs de « déporté du travail ». Il parle des années passées dans une usine et auprès d’une famille allemande, de la peur d’être dénoncé et du mal du pays.

Oser la grève sous l’occupation, TV5 MONDE, 11.11.2017, 57mn

Documentaire de Dominique Dreyfus et Marie-Jo Pareja consacré à deux grèves du printemps 1941. Dans le Nord de la France et en Belgique, territoires occupés par les nazis, les compagnies minières doivent augmenter leur production malgré la perte de 10% de leurs effectifs. Les mineurs se mettent alors en grève pour réclamer du pain et des conditions de travail descentes.

Le business de la guerre, Le réseau financier secret d’Hitler, Toute L’Histoire, 28.02.2021, 48mn

Documentaire d’Antonio Pedro Vasconcelos, Max Serio et Marek Bures consacré aux entreprises allemandes pendant la Seconde Guerre mondiale. La conquête de l’Europe par les nazis a été une aubaine pour elles. Elles ont récupéré des ressources et de la main d’œuvre, qui leur a permis de se développer massivement. Alternance d’images d’archives, de séquences fictionnelles et d’entretiens avec des historiens.

Culture et médias sous l’Occupation : des entreprises dans la France de Vichy, CHTS Histoire, Editions du Comité des travaux historiques et scientifiques, 2009, 390 p.

Monographie. Ouvrage collectif dirigé par Agnès Callu, Patrick Eveno et Hervé Jolly qui reviennent sur la situation du marché économique et de plusieurs entreprises du domaine culturel, sous la France de Vichy. Ils établissent pour cela des comparatifs avec d’autres pays européens et mènent des analyses croisées de données et biographies.

Entre Vichy et la Résistance : Georges Villiers, de la mairie de Lyon au camp de concentration de Dachau, Laurent Douzou, Mémoire de master en sciences humaines et sociales, sous la direction de Paul Faure, 2014, 285 p.

Monographie. Mémoire de recherche qui s’intéresse au parcours de Georges Villiers, maire de Lyon, déporté en juin 1944 au camp de Dachau. D’abord président d’une usine de métallurgie, qu’il dirige avec une fibre sociale, il devient après la guerre, président du Conseil national du patronat français.

Quand les entreprises servent la propagande

Comme tous les grands sujets de la vie quotidienne, les entreprises et le travail sont utilisés à des fins de propagande par les régimes autoritaires et les dictatures européennes. Des documentaires de propagande et des publicités sont ainsi réalisés à destination des Français pour les encourager à investir dans l’économie du pays ou pour vanter la réussite du STO et ses bonnes conditions de travail. Les rencontres et visites des chefs de ces régimes – Hitler, Mussolini ou Pétain – dans les entreprises sont également largement reprises par les actualités filmées. Ils y voient l’occasion de faire passer des messages politiques – se donner corps et âmes pour la patrie, par exemple – tout en se montrant proches de leurs concitoyens.

Le chancelier Hitler reçoit les ouvriers de l’armement, Journal Les Actualités Mondiales, Actualités Françaises, 04.12.1940, 53s.

Presse filmée. Reportage de propagande sur la réception organisée par Hitler avec des ouvriers et ouvrières de l’industrie de la métallurgie de l’armement.

Pétain à Ugine : visite d’usine, Radio nationale Vichy, enregistré le 22.09.1941, 16mn

Reportage. Le Maréchal Pétain est reçu par le directeur d’une usine d’Ugine, en Savoie. Il lui explique avoir décidé de visiter son entreprise après avoir rencontré un des employés qui lui a vanté ses bonnes conditions de travail. Il rencontre ensuite les ouvriers qui l’acclament et s’entretient avec eux sur la mise en place de la participation aux bénéfices.

Pour que vivent nos industries, Journal Les Actualités Mondiales, Actualités Françaises, 17.10.1941, 48s

Presse filmée. Spot de propagande à destination des Français. L’industrie française est présentée comme fleurissante et admirée dans le monde entier. Le commentaire rappelle cependant qu’avec la guerre, elle se trouve fragilisée. Les Français doivent fournir des efforts pour compenser la fin des importations étrangères et sont appelés à ramener leurs métaux non ferreux.

Visite du Maréchal Pétain à Thiers, Journal Les Actualités Mondiales, Actualités Françaises, 22.05.1942, 1mn

Presse filmée. Le Maréchal Pétain visite Thiers, la cité de la coutellerie française. D’abord accueilli par les officiels, il se rend ensuite au cœur des usines. Le reportage se conclut sur un discours, dans lequel il dévoile une nouvelle politique du travail pour le pays. Il en profite pour rappeler aux ouvriers de ne pas reprendre une lutte des classes et aux patrons, de ne pas s’opposer à leurs employés.

Travailleurs français, Fonds Bois d’Arcy, 01.01.1944, 10mn

Documentaire de propagande de Vichy, réalisé par Serge Griboff, qui présente tous les efforts fournis par les usines et entreprises allemandes pour améliorer les conditions de travail et de vie des travailleurs français. Se succèdent des images d’une infirmerie moderne, d’un salon de coiffure, d’une bibliothèque, d’une cantine, de matchs de football entre les ouvriers. Le film met aussi en avant la diversité des métiers proposés par le Service du travail obligatoire.

Entreprises et collaboration

Entre 1940 et 1944, la collaboration mise en place par le régime de Vichy avec l’occupant nazi s’étend au domaine économique. A la Libération, plusieurs patrons sont ainsi emprisonnés pour collaboration, dont Louis Renault, patron de l’entreprise automobile éponyme. Leur histoire, passée sous silence pendant près de quarante ans, resurgit dans les années 1995 avec la parution du livre Les patrons sous l’Occupation de Jean-Claude Hazera et Renaud de Rochebrune. Dès lors, plusieurs documentaires, magazines et débats sont organisés autour de cette question. Sont principalement abordés les cas de la SNCF, de Renault et de l’usine Berliet de Lyon.

Les collaborateurs à la prison du fort de Montluc, Journal France Libre Actualités, Actualités Françaises, 23.09.1944, 46s.

Presse filmée. Images filmées dans la prison du fort de Montluc où sont emprisonnés les notables de Lyon qui ont collaboré, dont Mr Visseaux, fabriquant de lampes et Marius Berliet. Le patron des usines automobiles dort sur un matelas, à même le sol, dans l’infirmerie.

Les usines Berliet à Lyon : ceux qui veulent produire, Journal Les Actualités Françaises, Actualités Françaises, 18.01.1945, 2mn

Presse filmée. Le ministre de la Production industrielle rencontre les ouvriers des usines Berliet. Ces derniers ont repris l’entreprise après l’emprisonnement de leur patron pour collaboration.

Les patrons sous Vichy, Le sens de l’histoire, La Cinquième, 02.11.1997, 1h24mn

Documentaire de Marc Mopty suivi d’un débat entre les historiens, Michel Margairaz et Jean-Claude Hazera. Retour sur la collaboration économique des entreprises françaises : commentaire sur images d’archives, témoignages de patrons qui ont collaboré et analyse d’historiens. Le documentaire insiste sur la mise en place de ce système, la motivation des patrons et la spoliation des entreprises juives.

Louis Renault, Rendez-vous avec X, France Inter, 11.04.1998, 40mn

Evocation scénarisée. Partrick Pesnot retrace le parcours de Louis Renault pendant la Seconde Guerre mondiale. Le patron des usines automobiles a collaboré économiquement avec l’occupant avant d’être arrêté et de mourir en détention un mois avant son procès, en septembre 1944.

Les patrons sous l’occupation, 2000 ans d’histoire, France Inter, 12.10.2001, 26mn

Documentaire. En compagnie de l’historien Henry Rousso, auteur d’un livre sur les patrons collaborateurs, Patrice Gélinet revient sur la collaboration économique de la France qui reste le pays qui a fourni le plus de matières premières et de produits industriels à l’Allemagne nazie. L’émission s’arrête notamment sur le rôle des deux chefs d’entreprise qui ont le plus collaboré, Marius Berliet et Louis Renault.

SNCF et Renault : les fantômes de la collaboration, Spécial investigation, Canal +, 03.06.2013, 56mn

Documentaire de Firmin Matthieu. A l’occasion de l’inauguration d’une grande exposition sur l’Holocauste financée par la SNCF, ce documentaire revient sur la collaboration de l’entreprise et de Renault avec l’Allemagne nazie. Aux Etats-Unis, d’anciens déportés veulent porter plainte contre la SCNF pour ses agissements pendant la guerre. En France, les descendants de Louis Renault se battent contre l’Etat, qui a nationalisé l’entreprise à la Libération. Ils réclament des indemnités.

La SNCF sous l’occupation, France 2, 21.11.2019, 1h

Documentaire de Catherine Bernstein sur le rôle joué par la SCNF pendant la Seconde Guerre mondiale. D’anciens cheminots parlent de leur travail pendant la guerre, de leurs petits actes de résistance et de la cohabitation avec des Allemands au sein de l’entreprise.

Retour au sommaire

2 – Des entreprises pour refonder le pays (1945-1970)

Les premières vagues de nationalisation et leurs conséquences sociales

En 1945, pour refonder l’économie du pays après la guerre et renforcer la République tout juste rétablie, le Général De Gaulle met en place un certain nombre de mesures en faveur des entreprises et des travailleurs. Parmi elles, les nationalisations. Dans son discours devant l’Assemblée consultative le 2 mars 1945, il affirme que « l’économie française de demain » doit être « libre » tout en permettant à l’Etat de « tenir les leviers de commande ». La même année, sont donc nationalisés Renault – pour les faits de collaboration de son patron -, les transports aériens, des compagnies d’électricités et des dizaines d’houillères du Nord de la France. En 1946, leur passage sous le giron national donne naissance à une entreprise publique, Charbonnages de France. Ces mesures et les soulèvements créés chez les ouvriers nationalisés sont largement commentés lors de débats ou de reportages, directement tournés dans les usines.

La nationalisation des houillères, Journal Les Actualités françaises, Actualités Françaises, 30.03.1945, 2mn

Presse filmée. Déclaration du ministre Robert Lacoste qui annonce la nationalisation des houillères. Cette décision représente selon lui une chance pour l’économie française et les mineurs, qui vont pouvoir devenir les « associés de la nation ».

La nationalisation de l’électricité à Marseille, chaîne indéterminée, 16.03.1946, 3mn

Déclaration. Alors que l’Etat cherche à nationaliser plusieurs secteurs, l’administrateur général « d’électricité Marseille » rappelle que la nationalisation de l’électricité dans la cité phocéenne en 1944 est un succès sur tous les points et a permis de réparer les dégâts causés par la guerre.

La grève des usines Renault, Journal Les Actualités Françaises, Actualités Françaises, 15.05.1947, 46s

Presse filmée. Les ouvriers de Renault, nationalisés depuis 1945, sont en grève pour protester contre le blocage des salaires. Le reportage est illustré d’images d’ouvriers à l’arrêt, tricotant ou jouant aux cartes, au milieu des chaînes de production.

Les nationalisations sur la sellette, Tribune de Paris : Les hommes, les évènements, les idées à l’ordre du jour, Programme National, 25.05.1948, 9mn

Débat autour du bilan des nationalisations lancées depuis trois ans, avec Georges Maus du Conseil national du commerce, Georges Wolff, membre du comité de liaison des classes moyennes, Gaston Tessier, président de la CFTC, Robert Bothereau, secrétaire général de FO et Gustave Laudet de la CGT. Les représentants du patronat remettent en cause la gestion des entreprises. Les représentants syndicaux eux, trouvent les nationalisations encore incomplètes, notamment pour les chemins de fer et appellent à aller plus loin.

Edition spéciale : les Houillères, pour les quinze ans de la nationalisation, Inter Actualités, chaîne indéterminée, 15.12.1959, 13mn

Reportage. Pour fêter le quinzième anniversaire de la nationalisation des Houillères, le journaliste se rend dans le Nord de la France, à Sallaumines. Il rencontre d’anciens mineurs qui lui parlent de leur travail dans les mines.

Les nationalisations d’après-guerre, L’histoire en direct, France Culture, 07.10.1996, 1h

Documentaire consacré aux nationalisations qui, en France, ont suivi la deuxième guerre mondiale. Montage d’entretiens, d’archives photos et de lectures. Avec les témoignages de : François Bloch-Lainé, inspecteur des Finances, Raymond Aubrac, commissaire de la République en 1944 à Marseille, Pierre Daix, du cabinet du ministre Charles Tillon, Pierre Pfimlin, député, Louis Closon, commissaire de la République à Lille en 1944, Pierre Vallée du ministère de la Production Industrielle, Achille Blondeau, ancien mineur et militant, François Ceyrac, ancien Président du Patronat Français.

Notes : Voir aussi le débat public Les nationalisations d’après-guerre, L’histoire en direct, France Culture, 14.10.1996

Investir et produire massivement

« Depuis un an, ça va déjà mieux. Retroussons nos manches. Ça ira encore mieux ! ». Comme le clame ce slogan sur une affiche de 1945, l’Etat mise sur l’effort collectif pour refonder le pays. Gouvernement et patrons décident donc d’augmenter les aides à destination des entreprises et des ouvriers, tout en investissant massivement. Si l’industrie est principalement concernée, ce sont les mines qui doivent fournir le plus gros effort. Entre 1945 et 1948, le charbon est considéré comme l’or noir qui doit relever le pays. Une « bataille du charbon » se met alors en place. Les mineurs sont contraints à travailler plus de 50 heures par semaines pour produire plus de 100 000 tonnes de charbon par jour. Si cet épisode n’est pas relaté dans les fonds les plus anciens de l’INA, de nombreuses archives sont tout de même consacrées à ces investissements massifs dans la production et aux nouveaux fleurons nationaux – industrie lourde et construction automobile.

Nouveaux départs, Actualités Françaises, 01.01.1945, 10mn

Documentaire glorifiant des entreprises françaises qui se relèvent après la Seconde Guerre mondiale. Gros plan sur l’essor de la construction de wagons, de voitures et d’avions permise grâce aux matériaux laissés par les Allemands.

Primes à la production, Tribune de Paris : Les hommes, les évènements, les idées à l’ordre du jour, Programme National, 26.05.1947, 20mn

Débat. André Barjonet de la CGT, Robert Vasseur, patron d’une imprimerie, André Boyer, directeur de l’Institut Technique des Salaires et le député du Loiret Pierre Segelle débattent des annonces du gouvernement qui prévoit de donner des primes à la production aux ouvriers. Ils remettent en cause son coût économique pour les petites entreprises. La CGT souhaite notamment que l’intéressement se fasse sur le plan national. Enfin, le journaliste leur demande si la production française est si importante pour nécessiter de telles primes.

L’industrie lourde française, Actualités Françaises, 01.01.1949, 18mn

Documentaire. Document muet réalisé avec le concours de plusieurs grandes entreprises pour mettre en avant les investissements qui permettent au pays de se relever. Succession d’images d’usines, d’énormes machines, d’ouvriers au travail, de minerai en fusion…pour donner un panorama des dernières avancées industrielles du pays.

La productivité aux établissements Goulet Turpin, Chronique de l’efficience, Programme National, 09.04.1952, 5mn

Chronique. Le directeur de l’entreprise Goulet Turpin explique comment il a procédé pour augmenter la production, tout en améliorant les conditions de travail de ses mille employés. Selon lui, il faut mettre en place des stratégies économiques, revoir l’organisation et former le personnel, tout en créant un fort climat de confiance. Il a ainsi supprimé le pointage, développé les formations et crée une assurance médico-chirurgicale qui complète la Sécurité sociale. Il dit considérer ses collaborateurs comme des hommes et non des numéros, et laisser la pleine initiative aux comités d’entreprises.

Collection : Economie et industrie, 1ère chaîne, du 05.10.1956 au 07.11.1957, 26mn, 14 émissions

Magazine hebdomadaire présenté par Nice Joyer-Lavergne et Charles Correze, qui dresse le panorama de l’économie française depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. L’émission traite surtout des fleurons de l’industrie et interroge des chefs d’entreprises et des représentants d’entreprises nationalisées, comme la SNCF ou EDF.

Perspectives économiques, Liberté de l’esprit, 1ère chaîne, 05.02.1959, 34mn

Débat animé par Pierre Corval qui reçoit les journalistes Emile Servan-Schreiber des Echos, Didier Lambert de La Vie Française, Michel Drancourt du journal Entreprise et Gilbert Mathieu du Monde pour débattre des récentes mesures économiques prises par le gouvernement pour préparer l’entrée de la France dans le Marché commun. Parmi celles-ci, l’augmentation des investissements dans les entreprises. Ils militent pour qu’ils soient renforcés.

La bataille du charbon 1944-1948, France 3, 11.05.2017, 55mn

Documentaire de Frédéric Brunnquell qui rend hommage aux centaines de milliers de mineurs qui ont augmenté leur production et se sont sacrifiés pour restaurer l’économie française après la Libération. Alternance d’images d’archives des corons, du travail dans les mines et de témoignages d’anciens mineurs.

Retour au sommaire

Décentraliser

Au milieu des années 1950, l’Etat souhaite développer les territoires et décongestionner la capitale. Des villes nouvelles sont créées (Évry, Villeneuve-d’Ascq, Cergy-Pontoise, Étang de Berre, L’Isle-d’Abeau, Sénart, Saint-Quentin-en-Yvelines, Marne-la-Vallée et Le Vaudreuil), d’autres sont repensées, comme Nantes. Elles accueillent alors des industries et entreprises qui quittent un Paris encombré. Lors des débats autour de ces réformes, ces délocalisations d’entreprises sont largement évoquées par la télévision et la radio. La parole est à la fois donnée au ministre du Plan Olivier Guichard, aux patrons et aux employés concernés. Aujourd’hui, seuls des documentaires sur le départ des Halles de Paris vers Rungis reviennent sur ce sujet.

Aménagement du territoire et décentralisation, chaine indéterminée, enregistré le 05.11.1954, 25mn

Interview. Conversation de Frédéric Pottecher avec Mr. Gravier, historien et théoricien de la décentralisation. Le journaliste expose toutes les limites de la décentralisation. L’historien lui répond que la capitale doit perdre de son importance, que l’aménagement du territoire et la diffusion de l’électricité permettent désormais aux entreprises de s’installer en province où la population y est aussi instruite et compétente qu’à Paris.

Décentralisation des entreprises, L’économie et les hommes, France III Nationale, 22.02.1962, 14mn

Reportage. Entretien avec Paul Barbiche qui dirige les services de décentralisation industrielle de la Fédération des industries mécaniques. Il revient sur les aides données aux entreprises pour quitter Paris et rejoindre la province. Il les classe en trois catégories : les subventions, les octroies de crédits et les allègements fiscaux. Il décrit les différents montants alloués, selon les entreprises qui les demandent et les régions où elles s’installent.

Industries Tarnaises : Pecazeaux – usines – limes Talabot, Progyl à Labruguière, Midi-Pyrénées magazine, France 3 Midi Pyrénées, 06.04.1963, 6mn

Reportage consacré à l’installation de trois entreprises qui ont quitté la région parisienne pour Mazamet, dans le Tarn. Le commentaire insiste sur les points positifs de ces installations pour le territoire.

Destination province, Panorama, 1ère chaîne, 21.10.1966, 19mn

Magazine. Tous les deux jours, une usine s’installe en province. A Nantes, ville reliée à Paris par l’avion et le train, de nouvelles cités, universités et zones industrielles sont créées. Le magazine suit plusieurs patrons qui expliquent les raisons de leur installation dans la ville. Les coûts y sont moins élevés qu’à Paris, une main d’œuvre y est disponible et les usines peuvent y être plus grandes. Olivier Guichard, ministre du Plan et de l’Aménagement du territoire, présente ensuite les mesures prises par l’Etat pour aider financièrement les entreprises et favoriser leur installation à l’ouest du pays, encore trop déserté.

Cadres décentralisés, Vivre en France, 1ère chaîne, 30.09.1968, 10mn

Reportage consacré au dilemme de Mr. Berisset. Cadre dans une entreprise, il hésite entre rester à Paris, sans possibilité d’évoluer, ou partir en province pour diriger une nouvelle usine. Le patron de sa compagnie explique pourquoi il a choisi de s’implanter à Toulouse : un passé historique intéressant, une situation géographique parfaite, proche de la mer et des montagnes. Si l’épouse de Mr. Berisset a envie de rejoindre Toulouse pour le soleil, leur fille a peur de quitter ses amis et ses habitudes.

Transfert d’une entreprise de Saint Denis à Lunéville en 15 jours, Inter Actualités de 19H00, France Inter, 24.04.1969, 1mn

Reportage. Le patron d’une usine de Saint-Denis, qui s’est implantée à Lunéville, parle des différents problèmes auxquels il a été confronté et des avantages à s’installer en province. Il espère ainsi créer 300 emplois rapidement, dans cette ville située au centre du Marché commun. Il rappelle enfin avoir reçu plusieurs offres d’autres municipalités.

Achat du terrain Citroën, JT 20H, 1ère chaîne, 21.06.1972.

Reportage sur le départ de Citroën de son usine historique, quai de Javel à Paris, pour s’implanter à Aulnay-sous-Bois. La marque automobile ne peut plus produire en ville et a engagé depuis plusieurs années la création de nouvelles usines dans tout le nord du pays. Pour supporter les coûts économiques de cette décentralisation, elle doit vendre son terrain.

La saga des Halles de Paris, TV5MONDE, 10.06.2013, 51mn

Documentaire. A partir d’archives et de photographies de Robert Doisneau, le réalisateur Vladimir Vasak revient sur la destruction des Halles de Paris au début des années 1970, pour s’installer à Rungis. Il évoque les raisons de ce départ, la manière dont le quartier l’a vécu et les différents projets architecturaux envisagés pour réinvestir le trou des Halles.

Penser l’entreprise de demain

Les investissements et changements dans les entreprises motivent les patrons à réfléchir à l’entreprise de demain, au sein de reportages ou de débats. Ces questions concernent tout autant le fonctionnement même des sociétés que l’architecture des usines et sièges sociaux.

L’entreprise de demain aura-t-elle un style et lequel ?, France I Paris-Inter, 27.04.1960, 18mn

Causerie. En marge de plusieurs journées d’études à l’UNESCO sur le thème « Entreprises et esthétique », un ancien ministre, le président de l’Institut esthétique industriel, un architecte et un esthéticien industriel débattent de la future esthétique des entreprises. Certains mettent en avant la nécessité de repenser l’architecture des usines et bureaux, d’y mettre de la couleur. D’autres rappellent qu’il s’agit avant tout d’un lieu de travail qui ne doit pas être pensé comme un monument mais, doit être accueillant pour les employés.

Survivre à Fougères, Zoom, 2ème chaîne, 14.03.1968, 18mn

Magazine. Deux ouvriers et deux patrons de Fougères en Ille-et-Vilaine, où l’industrie de la chaussure est en crise, parlent de leurs problèmes et des moyens à mettre en œuvre pour sauver les entreprises et penser leur futur. Pour le premier patron, l’entreprise doit se moderniser. Pour le second, qui travaille avec ses frères, elle doit devenir de plus en plus familiale.

L’entreprise aujourd’hui et demain, À Armes égales, 1ère chaîne, 28.04.1970, 1h56mn

Débat. Après un reportage sur l’histoire du travail, Jean Riboud, à la tête d’une entreprise qui emploie 40 000 salariés, et le secrétaire général de la CFDT débattent de l’entreprise de demain.

Quel patronat pour demain ?, Actuel 2, 2ème chaîne, 26.10.1972, 1h

Magazine. François Ceyrac, pressenti pour présider le Conseil national du patronat, est interrogé par trois journalistes et un témoin surprise Michel Roland, de la CFDT. Il présente ses projets pour le patronat de demain et explique que celui-ci doit s’adapter aux changements du pays.

Les pouvoirs dans l’entreprise ; 2, Cadres responsables de notre temps, France Culture, 10.02.1973, 29mn

Interview. Michel de Bargue, président du Centre des jeunes entreprises, parle de l’entreprise de demain. Elle devra avoir une taille humaine, être démocratique et donner le plus de pouvoir possible à toutes les personnes qui y travaillent.

Retour au sommaire

Zoom : Electricité de France

Dans les années 1930, deux cent entreprises privées se partagent le marché français de l’électricité, imposant chacune leurs tarifs et leur prestation. A l’issu de la guerre, dans l’optique d’harmoniser et d’endiguer les trop grandes disparités entre les territoires, le gouvernement crée un monopole d’Etat sur l’électricité. En 1946, Electricité de France est créée. Alors dirigée par Roger Gaspard, EDF a pour première mission de reconstruire le pays, en commençant par le réseau de transport, totalement détruit par les conflits. Dans les années 1950, à l’instar des autres entreprises et industries du pays, EDF investit et produit massivement. De nouvelles infrastructures sont construites pour répondre à la hausse massive de la consommation d’électricité dans le pays. La première centrale nucléaire française est ainsi inaugurée en 1961, à Chinon. La télévision et la radio témoignent du développement de cette entreprise et suivent, avec un fort intérêt, les innovations et inaugurations.

Mise en eau du barrage de Bort, Journal Les Actualités Françaises, Actualités Françaises, 08.03.1951, 1mn

Presse filmée. Reportage qui met en avant les travaux menés par l’industrie hydroélectrique française dans le cadre du plan Monet. EDF a ainsi construit trois barrages-usines sur la Dordogne pour fournir le douzième de la production électrique de la France.

Les projets de l’électricité de France, les constructions, Paris vous parle, Programme National, 09.03.1954, 4mn

Reportage. Roger Gaspard, directeur général d’EDF, expose les grands projets de l’entreprise pour les années à venir : élargir les lignes de distributions, construire des centrales nucléaires, investir dans de nouvelles machines plus modernes. Il rappelle aussi que la productivité d’EDF est en progrès constant.

EDF, Economie et industrie, 1ère chaîne, 29.01.1957, 24mn

Magazine. Roger Gaspard, directeur général d’EDF, présente son entreprise et revient sur les projets qu’il a menés depuis 1946. Il explique qu’EDF a fait plus en dix ans, que dans les quarante dernières années. Il prévoit également de doubler la production d’électricité pour répondre aux besoins grandissants des consommateurs. Pour cela, il souhaite faire de nouveaux investissements : construire des centrales à charbon, augmenter l’utilisation du gaz, de l’énergie marémotrice et surtout, de l’énergie nucléaire.

La nouvelle centrale électrique EDF fonctionne au gaz de Lacq, Journal Les Actualités Françaises, Actualités Françaises, 13.01.1960, 1mn

Presse filmée. A Vernou-La-Celle, la plus moderne des centrales électriques, capable de fonctionner au charbon et au gaz de Lacq, est inaugurée. A la pointe technologiquement, elle alimente toute la région parisienne en électricité. Seules deux personnes y travaillent, le reste de la centrale est automatisé.

Avoine : première centrale nucléaire française, Journal Les Actualités Françaises, Actualités Françaises, 06.12.1961, 45s.

Presse filmée. La première centrale nucléaire, EDF 1 à Chinon, est visitée par les journalistes qui découvrent les installations.

Barrage de Tignes, l’énergie de l’eau de là, Attention grands travaux !, Public Sénat, 08.11.2012, 30mn

Documentaire de Camille Juza. La construction du barrage de Tignes est le symbole de la reconstruction de la France à la Libération. Pour permettre au pays d’obtenir son indépendance énergétique, le village de Tignes est englouti sous les eaux. D’anciens habitants évoquent leurs souvenirs de cet événement.

GDF Suez, hold-up sur le service public, Affaires sensibles, France Inter, 24.03.2022, 53mn

Document à base d’archives. Récit documentaire de Fabrice Drouelle, qui retrace l’histoire d’EDF, de sa création pendant les Trente Glorieuses jusqu’aux années 2000. A compter de cette période, les factures de gaz ont augmenté et les conditions de travail se sont détériorées. En fin d’émission, il s’entretient avec Gilles Balbastre, journaliste et auteur du film “Gaz et flouze à tous les étages”.

Qui veut la peau d’EDF ?, Affaires sensibles, France Inter, 02.05.2023, 52mn

Document à base d’archives. Fabrice Drouelle revient sur l’histoire d’EDF, de sa fondation en 1946 jusqu’à aujourd’hui, où l’entreprise vend à perte son électricité pour répondre aux exigences du traité de Maastricht.

Retour au sommaire

3 – Les entreprises face aux changements

Un siècle d’innovation

Au XXe siècle, les économies industrielles se modernisent. Les premières machines laissent place à des innovations plus sophistiquées, jusqu’à l’apparition à la fin du siècle, des robots. Ces machines accompagnent le développement économique et industriel du pays et permettent aux entreprises de produire plus. Les salariés sont à la fois les grands gagnants et les grands perdants de ces investissements. Soulagés par des robots dans des tâches répétitives et difficiles, ils peuvent aussi voir leurs métiers disparaitre ou se retrouver aliénés, répétant sans cesse un seul et même mouvement. Ces avancées technologiques sont largement documentées dans les sources audiovisuelles.

Maison de la Bonne Presse : Imprimerie La Croix – Bayard presse, Actualités Françaises, 01.01.1925, 5mn

Presse filmée. Document muet qui permet de suivre les différentes étapes de l’impression du journal La Croix. De gros plans sont effectués sur les dactylos, les presses rudimentaires, les rotatives et la sortie du personnel de l’usine.

Fonds CNC : La Blanchisserie et Teinturerie de Thaon, produit le 01.01.1930, 26mn

Film industriel. Reportage dans la Blanchisserie et Teinturerie de Thaon, dans les Vosges. Des cartons d’informations alternent avec des images des machines. Dans cette usine qui traite un tiers de l’ensemble de la production, sont effectués le blanchiment, l’apprêt, la teinture et tous les autres traitements de finissage sur tissu.

Travail à la manufacture d’armes et cycles de Saint-Etienne, Non Utilisés, Actualités Françaises, 01.01.1946, 3mn

Presse filmée. Document muet qui fait découvrir tous les métiers – métallurgiste, sculpteur et assembleur – et les instruments présents dans la manufacture d’armes et cycles de Saint-Etienne.

Visite aux Usines Renault, chaîne indéterminée, enregistré le 14.10.1948, 9mn

Reportage. Visite des usines Renault de Boulogne-Billancourt, détruites pendant la Seconde Guerre mondiale et reconstruites avec de nouvelles machines. Le journaliste Francis Crémieux rencontre des ouvriers et présente les innovations techniques faites pour construire de nouveaux modèles de voitures, comme la 4 CV.

Robot Renault, TF1 13H, TF1, 29.06.1981, 3mn

Reportage sur l’usine Renault de Douai. La marque automobile teste de nouveaux robots – un robot-soudeur et un robot-peintre – qui remplaceront les ouvriers sur les chaînes d’assemblage des Renault 5. Interviews du directeur technique de l’usine sur les possibilités de ces robots et du directeur de planification à propos de la reconversion des ouvriers à d’autres tâches.

Les dossiers de la rédaction : Le travail à la chaîne : la condition d’OS, Inter actualités de 19H00, France Inter, 02.02.1983, 34mn

Reportage. Dossier sur les ouvriers spécialisés dans les usines automobiles. La première partie est consacrée au travail à la chaîne. Interview du directeur département du travail des Yvelines, qui évoque l’amélioration des conditions de travail à la chaîne, la robotisation et la diminution du nombre d’emplois. Des ouvriers sont également interrogés sur leur travail routinier.

La machine-outil, Rue des entrepreneurs, France Inter, 28.05.1988, 1h

Magazine consacré à la machine-outil. Elle remplace les ouvriers, améliore les conditions de travail et augmente la productivité des entreprises. Les journalistes se demandent où trouver ces machines et si la France est capable de les fabriquer.

Adieu les mains sales, Eurosud, FR3, 22.05.1992, 24mn

Emission consacrée aux conditions de travail des ouvriers dans différents pays et secteurs industriels. Le premier reportage « l’homme et le robot » s’intéresse aux conditions de travail dans les Fonderies du Poitou. Plusieurs ouvriers, français ou étrangers, témoignent. Le deuxième reportage « travail en fusion » présente les hauts fourneaux de Baracaldo en Espagne, touchés par la crise de l’industrie lourde. 8000 ouvriers de la région ont été licenciés. Le Président du syndicat UGT et une secrétaire de syndicat tentent d’analyser les raisons de cette crise. Enfin, le troisième reportage « 24 heures payées 39 » est consacré à la société Monoplas de Soustons, dans les Landes. Des travailleurs, par leurs 24 heures de présence hebdomadaires, permettent à l’entreprise de tourner en permanence. Marie-France, ouvrière à la chaîne à Monoplast, explique pourquoi elle a choisi cette formule de travail.

Innovation et entreprise, M6, 11.02.1995, 9mn

Magazine. Interview du patron d’Avid France, société qui veut révolutionner la télévision française des années 1990. Il souhaite numériser tous les éléments qui composent les émissions de télévision : l’image, le son et les graphiques.

Imprimerie Hérissey, Demain le monde, La Cinquième, 13.03.1997, 2mn

Magazine. Visite de l’école supérieure des arts et industries graphiques de Paris et présentation des évolutions des techniques d’impression. Après avoir montré une presse classique, fleuron de l’imprimerie, le journaliste explique que désormais, tout le monde pourra imprimer des livres grâce aux scanners et aux imprimantes.

A la chaîne, Le siècle des hommes, France 2, 13.07.1997, 48mn

Documentaire de Philippe Grandrieux qui retrace l’histoire du travail à la chaîne dans l’industrie automobile, du début du siècle jusqu’au lendemain de la Seconde guerre mondiale. Alternance d’images d’archives et témoignages d’ouvriers ayant connu l’essor de ce secteur économique.

Cent ans de travail, La Cinquième, 08.01.1999, 50mn

Documentaire de Gérard Paroldi et Georges Pessis. A l’aube de l’an 2000, le film s’intéresse aux divers changements vécus par le monde du travail depuis un siècle, en France. Il évoque notamment le Front Populaire, l’évolution de la place des femmes dans les entreprises, l’arrivée des machines. Les archives sont accompagnées d’extraits de films.

Les Temps modernes, ARTE, 21.12.2009, 1h 24mn

Long métrage. Film de Charlie Chaplin, réalisé en 1936. Charlot découvre le travail à la chaîne et les astuces mises en place par l’entreprise pour augmenter la production. Aliéné, il fait une dépression nerveuse et doit quitter l’usine.

De nouveaux acquis sociaux

Aux innovations technologiques s’ajoutent aussi, tout au long du XXème siècle, de nouveaux acquis sociaux. En 1936, le Front Populaire octroie aux travailleurs des congés payés, la semaine de quarante heures et une augmentation du pouvoir d’achat. Ces premières avancées sont complétées par d’autres, au fil des années et des gouvernements : Création du SMIG en 1950, troisième puis quatrième semaine de congés payés en 1956 et en 1968, loi sur le contrôle des licenciements économiques en 1975…L’élection de François Mitterrand le 10 mai 1981 marque une nouvelle étape majeure. En 1982, les salariés ne travaillent plus que 39 heures et obtiennent une cinquième semaine de congés payés. En 1998, en pleine cohabitation Chirac-Jospin, la loi « Aubry » est adoptée. Elle fixe la durée légale à 35 heures hebdomadaires. La réforme entre en vigueur le 1er janvier 2000 pour les entreprises de plus de vingt salariés et deux ans plus tard pour les autres. Ces mesures sont à la fois relayées, débattues et commémorées dans des programmes très variés, allant du magazine au débat, jusqu’à la fiction.

Léon Blum : constitution d’un gouvernement de front populaire, Radio 37, 05.06.1936, 4mn

Allocution de Léon Blum, président du conseil, après la constitution du gouvernement de Front populaire. Il rappelle les principales réformes de son programme et demande aux deux chambres de voter rapidement la semaine de 40 heures, les contrats collectifs et les congés payés.

L’homme dans l’entreprise – l’amélioration des conditions de travail, Inter actualités de 19H00 : Spécial Inter, France Inter, 17.03.1972, 29mn

Débat entre Yves Delamotte, directeur du Centre de formation des Inspecteurs du travail et Jean Neidinger du Conseil national du patronat français. Les deux hommes se demandent comment concilier progrès technique et bonnes conditions de travail.

Ils ont leurs 35 heures, L’Enjeu, TF1, 18.04.1983, 12mn

Reportage dans trois entreprises industrielles qui ont mis en place une réduction du temps de travail. Chez CIT Alcatel, la demande baisse, ce qui permet aux ouvriers d’avoir plus de journées de repos et de quitter quotidiennement le travail vingt minutes plus tôt. Aux brasseries Kronenbourg, les salariés à 35 heures sont payés 40 heures, à condition de travailler le samedi. Enfin, la MAIF permet à ses employés de bénéficier de la réduction du temps de travail sans aucune contrepartie.

Dominique Strauss Kahn et Edouard Balladur, Mots croisés, France 2, 29.09.1997, 1h 22mn

Débat. Dominique Strauss-Kahn, ministre de l’Economie et des finances et Edouard Balladur, ancien Premier ministre, débattent des dernières annonces de Lionel Jospin, qui souhaite faire passer le pays aux 35 heures. Après un reportage sur la réduction du temps de travail dans une entreprise textile, Dominique Strauss-Kahn se félicite de la mesure mais souhaite que davantage d’emplois soient créés. Edouard Balladur lui, se questionne sur son application rapide à toutes les entreprises du pays et sur les conséquences sur les salaires.

Travailler avec flexibilité, Les temps changent, La Cinquième, 14.09.1998, 26mn

Magazine. Gros plan sur trois entreprises qui donnent de la flexibilité à leurs employés. Chez Routin, société qui produit du sirop, les salariés travaillent davantage l’été, lorsque la demande est au plus haut. A la FNAC, les syndicats demandent l’annualisation des salaires des caissières. Enfin, dans une usine qui produit des boites de conserve, les accords de branche se multiplient pour donner une grande liberté d’horaires aux employés.

Tendances : les 35 heures en Lorraine, Caractère, France 3 Lorraine, 28.11.1999, 26mn

Magazine consacré aux 35 heures en Lorraine. Un premier reportage revient sur la Loi Aubry, les débats provoqués et ce qu’elle change pour les entreprises. Un focus est ensuite fait sur son application en Lorraine. Dans les entreprises de plus de mille employés, les négociations ont commencé très rapidement, ce qui n’est pas le cas dans les PME. Perdus, les petits patrons font appel à des consultants spécialisés, dont les honoraires sont pris en charge par l’Etat.

Ressources humaines, Canal +, 05.02.2001, 1h39mn.

Long métrage de Laurent Cantet avec Jalil Lespert. Franck, étudiant en école de commerce, effectue son stage dans l’usine où son père est ouvrier. Chargé d’appliquer la nouvelle loi sur les 35 heures, il découvre finalement qu’il est un paravent qui cache le futur plan de licenciement de l’entreprise, qui vise notamment son père.

Notes : le téléfilm Ressources humaines a été diffusé sur Arte le 14.01.2000, avant la sortie en salle du long-métrage.

1936, mes premières vacances, France 3, 06.06.2006, 52mn

Documentaire d’Alain Lavalle et Pauline Toureh retraçant l’histoire des premiers congés payés en 1936 obtenus après la victoire du Front populaire. Plusieurs personnes, issues de familles ouvrières, évoquent leurs souvenirs d’enfance, les grèves de 1936, les avancées et leurs premiers voyages, dans des auberges de jeunesse ou en famille, à Paris ou sur le bord de mer.

Le train des congés payés, JT Picardie Soir, France 3 Picardie, 23.09.2006, 1mn42

Reportage sur un train mis en place pour fêter les soixante-dix ans des congés payés. Un millier de picards sont invités à prendre un train à vapeur jusqu’au Tréport. La manifestation a aussi pour objectif de reposer la question des acquis sociaux à notre époque, notamment pour les personnes exclues du monde du travail.

Emploi : flexi ou sécurité ?, Ca vous regarde, La chaîne parlementaire Assemblée Nationale, 11.06.2009, 55mn.

Magazine consacré au code du travail et au marché de l’emploi. En juin 2008, l’Assemblée nationale votait une loi de modernisation du marché du travail proposant deux mesures phares : les CDI de mission et la possibilité d’une rupture à l’amiable entre le salarié et l’employeur. Pour certains, cette loi, signée par tous les syndicats à l’exception de la CGT, risque de casser notre modèle social. Pour d’autre, une certaine flexibilité est devenue nécessaire dans l’évolution du marché de l’emploi. Pour discuter autour de cette loi, Arnaud Ardoin reçoit Benoist Apparu, député UMP de la Marne, Maryse Dumas, secrétaire confédérale de la CGT, Emmanuel Dockes, professeur de droit français à Paris X et Jean-René Boidron, vice-président de Croissance Plus. Deux téléspectateurs, les “sentinelles citoyennes”, interviennent tout au long de l’émission par l’intermédiaire d’une webcam.

Les 35 heures, une passion française, Les retours du dimanche, France Culture, 04.09.2012, 49mn

Magazine avec la participation de l’économiste Etienne Wasmer et du directeur du CREST, Francis Kramarz. Alors que le gouvernement de Jean-Marc Ayrault cherche des moyens de relancer la compétitivité de la France, ils se demandent si les 35 heures sont intouchables. Ils se questionnent aussi sur leur impact réel sur l’emploi, le dialogue social et la productivité.

Amélioration des conditions de travail : connaissance des publics, attentes et besoins d’information, Institut national de l’audiovisuel, 1979

Monographie. Rapport de Jean-Paul Dreyfis, Josiane Jouët, Pierre Noël et Dominique Tixier réalisé pour le compte de l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail, ayant pour principal objectif de mettre en évidence et d’ordonner les attentes et les besoins d’information du public. Cet ouvrage propose deux parties : l’enquête puis ses résultats.

Accords sur la réduction du temps de travail à 35 heures dans l’audiovisuel privé, Fonds SURT CFDT, 5 unités

Archives institutionnelles. Fonds d’archives syndicales de 335 boîtes versé par le secrétariat national du syndicat CFDT des Médias. Ce syndicat historique de l’audiovisuel a comme origine le SUT (Syndicat Unifié des Techniciens), affilié à la CFDT depuis 1974. Ces Cinq cartons sont relatifs aux accords sur la réduction du temps de travail à 35 heures dans l’audiovisuel privé.

 

Etre une femme en entreprise

La place des femmes dans les entreprises est le sujet de nombreuses émissions, dès les années 1950. Dans ces premières archives, si la parole est donnée aux femmes, elle l’est d’autant plus aux hommes, qui le plus souvent critiquent leurs aptitudes. Elles sont aussi ramenées à leur physique, à leur statut de mères ou d’épouses. A partir des années 2000, les émissions reflètent les avancées en matière de droits des femmes dans les entreprises : des lois fixent des quotas pour une représentation équilibrée des hommes et des femmes dans les entreprises et leurs conseils d’administration, l’arrivée de femmes à des postes stratégiques, des formations qui leurs sont spécialement réservées.

Les besoins de l’entreprise moderne, Actualités de midi, France II Régionale, 16.06.1959, 34mn

Reportage sur une école d’hôtesses, fondée un an plus tôt. Des jeunes filles y sont formées pendant deux ans à la dactylographie, au commerce, à l’économie politique et aux langues étrangères, avant de rejoindre des entreprises. Elles sont interrogées par un journaliste, qui insiste sur l’importance d’avoir des femmes « pleines de charme » au sein des sociétés.

Gisèle et le béton armé, Les femmes aussi, 1ère chaîne, 08.08.1965, 33mn

Magazine d’Eliane Victor. Reportage sur deux femmes qui travaillent dans le milieu du BTP. Des ouvriers du bâtiment sont interrogés sur la place des femmes dans ce milieu. Tous expliquent qu’elles sont incapables de faire ce métier. Elles « distrairaient les ouvriers », seraient « versatiles et désagréables à plusieurs périodes du mois » et « empêcheraient les hommes de bien travailler ». Le reportage suit ensuite Gisèle, qui supervise la construction du plus grand immeuble en construction à Paris et Irène, une des rares étudiantes de l’école des travaux publics. Elles expliquent que les femmes sont obligées de fournir un effort considérable pour réussir dans cette branche. Toutes les deux parlent aussi des remarques sexistes reçues, notamment à l’annonce d’une grossesse. Enfin, le mari de Gisèle est interrogé. Il a accepté que sa femme travaille mais n’aurait pas apprécié que cela empiète davantage sur sa vie de mère. Réactions de chefs de chantier, divers employeurs dont Francis Bouygues qui a eu du mal à accepter Gisèle et qui pense qu’une femme qui travaille ne remplit pas son rôle auprès de son mari

Collection : Les Demoiselles de Suresnes, 1ère chaîne, du 15.04.1968 au 21.05.1968, 13mn, 26 épisodes

Feuilleton réalisé par Pierre Goutas avec Jacqueline Holtz et Catherine Lafont. Les premiers pas de deux sœurs, Mireille et Sylvette, dans le monde du travail. Mireille souhaite devenir première coiffeuse du salon de beauté qui l’emploie mais doit faire face à un patron pressant, qui lui propose une promotion en échange de relations intimes. Sylvette elle, rêve de devenir secrétaire.

Où sont les femmes ?, Rue des entrepreneurs, France Inter, 01.03. 1997, 46mn

Magazine. L’économiste Béatrice Majnoni d’Intignano s’interroge sur le traitement réservé aux femmes dans les entreprises. Peu présentes aux postes à responsabilité, elles sont aussi davantage touchées par le chômage et la précarité.

Elise ou la vraie vie, France 2, 04.05.2010, 1h39mn

Long métrage de Michel Drach, adapté du roman éponyme de Claire Etcherelli et réalisé en 1970. Elise (Marie-José Nat) quitte Bordeaux pour rejoindre son frère Lucien à Paris. Contrainte de travailler dans une usine qui construit des voitures, elle tombe amoureuse d’un collègue algérien. Le film, qui se déroule exclusivement dans l’usine, nous montre les difficultés des métiers, le racisme entre collègues et la place des femmes dans ce milieu masculin.

Les femmes qui reprennent leur emploi après un congé maternité, Les experts Europe 1, Europe 1, 11.10.2011, 1h26mn

Magazine. Deux expertes, Marlène Schiappa et Gaëlle Lévy donnent des conseils aux jeunes mamans pour les motiver à reprendre le travail après un accouchement. Elles abordent le thème de la garde puis leur conseillent de prendre soin d’elles, de rester connectées aux changements dans la société et d’utiliser cette période pour se lancer des défis. Des femmes interviennent pour parler des difficultés et des violences qu’elles ont rencontrées à leur retour.

L’entreprise et les femmes, France 3 Picardie, 28.03.2015, 52mn

Documentaire d’Isabelle Murray Bonnet sur des employées du groupe Auchan. Dans cette entreprise, les femmes représentent la moitié des salariés mais seulement 10% des cadres. Certaines d’entre elles, jugées « femmes à potentiel », suivent une formation pour devenir les futures dirigeantes de demain.

Les dix ans de la loi Copé Zimmermann : table ronde du 27 janvier 2021, Les travaux parlementaires du Sénat. Colloque, Public Sénat, 02.02.2021, 1h30mn

Retransmission de la table ronde consacrée à la parité en entreprise, dix ans après la loi Copé-Zimmermann pour une meilleure représentativité femme-homme dans les conseils d’administration des entreprises. Avec la participation de Valérie Hoffenberg, co-fondatrice du Think Tank Marie Claire Agir pour l’Egalité, Valérie Pécresse, présidente de la région Ile de France, Anne Hidalgo, maire de Paris, Elisabeth Moréno, ministre déléguée chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, Marie Jo Zimmermann, ancienne députée de la Moselle, Catherine Guillouard, PDG du groupe RATP. Elles se questionnent sur la réussite de la loi, se demandent s’il faut aller plus loin et comment y parvenir.

Retour au sommaire

4 – Les entreprises face aux crises

Les plans sociaux

A partir de la fin des années 1970, la France est marquée par d’importantes fermetures d’usines et d’entreprises. Alors que la France connaît depuis trente ans une forte croissance, les deux chocs pétroliers de 1973 et 1979 fragilisent l’économie. La croissance s’effondre, des plans sociaux sont organisés. Un des cas les plus emblématiques est celui du bassin lorrain. La crise de la sidérurgie, dans ce bassin historique, débute dans les années 1960 mais atteint son paroxysme après le premier choc. En dix ans, cent mille employés sont licenciés. La crise continue jusque dans les années 2000, avec la restructuration d’usines portuaires, textiles, de constructeurs automobiles ou d’électroménagers. Les plans sociaux mais également, leurs conséquences judiciaires et sur la santé des salariés sont le sujet de nombreux journaux et magazines d’actualités.

Plans sociaux : mode d’emploi, Rue des entrepreneurs, France Inter, 16.01.1993, 47mn

Magazine économique présenté par Didier Ades et Dominique Dambert consacré aux plans sociaux. Alors qu’ils se succèdent dans les grandes entreprises, comme chez Peugeot à Belfort, les journalistes se demandent ce qui se cache derrière ces termes. Qui est touché, selon quels critères ? Qui est mis en pré-retraite ? Quelle reconversion ou quelle formation possible pour les salariés ? Avec les témoignages de responsables syndicaux, de Gilles Belier, spécialiste du droit social, d’un inspecteur du travail, d’Henri Vacquin, sociologue des entreprises, d’un employé d’une compagnie aérienne, d’un expert à l’Observatoire européen des relations industrielles de Jean-François Carrara, de la société Algoe, société de conseil au reclassement, et de chefs d’entreprises.

Geraldo, la crise et nous, ARTE, 14.10.1999, 54mn

Documentaire sur un exemple de la crise économique brésilienne à travers le cas de Geraldo De Souza, ouvrier tourneur, licencié des usines Ford de Sao Paulo en décembre 1998. Accompagné du réalisateur Jon Alpert, Geraldo part à la recherche de toutes les personnes responsables de son licenciement.

Moulinex : chronique d’une mort dénoncée, Le mag du dimanche, France 3 Basse Normandie, 24.02.2002, 25mn

Reportage qui revient sur l’histoire de Moulinex et les dernières années de l’entreprise. Elles sont marquées par de nombreux plans sociaux, jusqu’au dépôt de bilan et au licenciement de 3200 employés en Normandie, berceau historique de l’entreprise.

De gré ou de force, TV5 France Belgique Suisse, 21.04.2002, 1h55

Téléfilm de Fabrice Cazeneuve. Un directeur d’entreprise décide que son affaire se portera mieux s’il licencie la majeure partie de son personnel, soit dix employés. Il décide donc de faire appel à un spécialiste de la manipulation psychologique, pour amener les salariés à partir d’eux-mêmes et à renoncer à leurs primes de licenciement.

Le plan social m’a tué, Le magazine de la santé, France 5, 01.05.2004, 13mn

Reportage consacré aux conséquences des plans sociaux sur l’état psychologique et physique des salariés. Rencontre avec d’anciens salariés de l’usine Moulinex qui a déposé le bilan en septembre 2001. Commentaire sur images d’archives et factuelles en alternance avec les interviews d’anciens salariés, de Françoise Cam, assistante sociale Moulinex à Alençon, du docteur Jean Yves Mace, médecin généraliste à Falais, de Dominique Jonquet, cofondatrice de l’association “Actives”.

La guerre en dentelles, Strip tease, France 3, 21.07.2010, 23mn Magazine. Reportage dédié au combat du patron et des salariés de l’entreprise Noyon Dentelle de Calais. Ils veulent échapper à la faillite et au rachat par un concurrent, qui prévoit de licencier plus de la moitié des effectifs. Ils présentent donc un plan de continuation, sans partenaires, au tribunal.
Sous le plan social…la rage, Interception, France Inter, 24.06. 2012, 43mn

Magazine. Témoignages d’ex-salariés de Continental sur leurs derniers mois dans l’entreprise. Ils évoquent les conséquences psychologiques et sociales de leurs licenciements et leur retour sur le marché de l’emploi, difficile pour certains, porteur pour d’autres. En studio, Jérôme Palteau, réalisateur d’un documentaire sur « Les Conti », revient sur l’histoire de l’entreprise, sur la lutte des employés et sur son tournage.

Les neiges du Kilimandjaro, Canal +, 05.12. 2012, 1h 42mn

Long métrage. Film de Robert Guediguian avec Ariane Ascaride et Jean-Pierre Daroussin. A Marseille, un chantier naval met en place un plan social. Le licenciement se fera par tirage au sort. Vingt salariés sont ainsi désignés. Parmi eux, Michel, responsable syndical. Pour son pot de départ, ses collègues lui offrent de l’argent et deux billets pour le Kilimandjaro. Un soir, deux malfrats entrent par effraction dans son domicile et les lui vole. Il découvre qu’il s’agit d’un de ses anciens collègues, licencié en même temps que lui.

PSA Aulnay : les mots de la fin, Docs ad hoc, La chaîne parlementaire Assemblée Nationale, 10.06.2014, 1h

Documentaire de Ludovic Fossard et Francine Raymond. Chronique de la fermeture de l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois. Quatre acteurs de ce drame social, Frank Jautée, monteur au montage non syndiqué, Ghislaine Tormos, déléguée du personnel SIA (Syndicat Indépendant de l’Automobile), Sophie François, opératrice au montage non syndiquée, et Salah Keltoumi, cariste au montage et délégué CGT, réagissent à des archives sur les derniers mois de l’usine.

La loi du plus faible, France 3 Alsace, 26.04.2021, 52mn

Documentaire de Joseph Gordillo consacré à Ralph Blindauer, avocat d’ouvriers menacés par des plans sociaux. Il défend notamment les employés d’une entreprise de charpentes métalliques Prafer, à Woippy, en Moselle.

Bras de fer dans la sidérurgie lorraine, Affaires sensibles, France Inter, 26.01.2022, 54mn

Emission à base d’archives. Retour sur l’histoire de l’entreprise Usinor, premier employeur privé du bassin Lorrain et fleuron national, fermée en 2001. Fabrice Drouelle et Pascal Raggi, maître de conférences en histoire contemporaine, tentent de comprendre comment l’industrie sidérurgique a pu se retrouver dans cette situation.

Lorraine Cœur d’Acier, histoire d’une radio pirate, libre et populaire (1979-1981), Tristan Thil, Vincent Bailly, Futuropolis, 2021

Monographie. Texte illustré consacré à la radio pirate Lorraine Cœur d’Acier. Entre 1979 et 1981, la CGT émet cette station de radio militante au cœur du bassin sidérurgique de Longwy. Des journalistes professionnels sont recrutés, le reste des programmes est animé par des ouvriers, des femmes et des immigrés.

Notes : sur l’histoire de cette radio, voir aussi le guide des sources “Radios libres, radios pirates” : https://inatheque.hypotheses.org/25446.

SFP (3) : documents techniques et administratifs : 1988-1992, Fonds Léon Guinard

Archives privées. Fonds versé par Léon Guinard en mai 2009 et couvrant la période 1951-1993. Ingénieur de la vision et responsable de la salle technique des Buttes Chaumont, il a collecté et conservé des documents techniques, commerciaux et administratifs provenant de la RTF, l’ORTF, la SFP et de sociétés commerciales. Cette unité rassemble des dossiers comprenant des articles de presse et des documents administratifs de la Société française de production, dont diverses propositions de plans sociaux.

#Airbus

30/06/2020 : plan social chez Airbus, constructeur d’avion français, allemand, espagnol et britannique, qui prévoit notamment de supprimer 15000 emplois dont 5000 en France d’ici à l’été 2021.

Date de début de collecte : 1er juillet 2020

Date de fin de collecte : 6 avril 2021

#Bridgestone

16/09/2020 : le fabricant japonais de pneus Bridgestone a annoncé la fermeture de son usine française en 2021.

Date de début de collecte : 18 septembre 2020

Date de fin de collecte : 28 avril 2021

Les délocalisations

Si les premières délocalisations ont lieu dès la fin du XIXe siècle, c’est à partir des années 1970 qu’elles se multiplient, pour atteindre un pic dans les années 1990. De grands groupes abandonnent leurs usines et entreprises nationales et transfèrent leurs activités dans des pays émergents. Dans ces régions – Est de l’Europe, Inde, Maghreb, Turquie, Chine – les règles sociales sont moins élevées voire inexistantes, les salaires plus bas et la fiscalité plus avantageuse. Sur près de cinquante ans, plusieurs centaines de milliers de salariés français sont donc laissés sur le carreau. La télévision et la radio leur donnent la parole. Elles s’intéressent aussi aux raisons de ces départs.

Délocalisation, le gouvernement persiste et signe, Arrêt sur image, France Culture, 02.02.1992, 25mn

Magazine. François Bedin reçoit André Ramoff, conseiller à la Cour des Comptes et chargé de suivre la troisième vague de délocalisation annoncée la semaine précédente par la première ministre Edith Cresson. Plusieurs entreprises sont amenées à s’installer en province, pour décongestionner Paris et redynamiser le territoire.

Délocalisations, simples comme un coup de fil, Lignes de vie, France 5, 12.05.1995, 51mn

Documentaire de Marc Petitjean consacré au phénomène de la délocalisation des centres d’appels téléphoniques qui sous-traitent pour de grandes entreprises occidentales et qui sont désormais installés dans les pays émergents. Exemples croisés à Rabat, au Maroc, et à Bangalore, en Inde, dans deux centres qui travaillent pour des clients français et américains. Présentation des caractéristiques et de l’organisation de ce système, des méthodes de travail et de formation des employés, notamment pour l’apprentissage de la langue, et évocation des problèmes économiques et sociologiques qui en résulte, notamment le changement d’identité culturelle des employés. Le commentaire sur images factuelles alterne avec les témoignages de dirigeants d’entreprises, d’employés, de spécialistes et de sociologues.

Plan social : Epeda, Un autre journal, Canal +, 14.10.1999, 59mn

Magazine. Reportage sur Epeda, entreprise qui fabrique des matelas, dont deux usines sont visées par un plan social et une délocalisation. Les employés se mobilisent et manifestent pour conserver leurs emplois. Le reportage est suivi d’un débat entre deux ouvriers d’Epeda et le directeur marketing de Slumberland France. Il réfute les accusations de délocalisation mais explique devoir fermer des usines pour faire face aux pertes cumulées depuis trois ans.

Dim moi tout, Le mag du dimanche, France 3 Bourgogne, 21.04.2002, 24mn

Reportage. D’anciennes employées de l’usine Dim de Bourbon-Lancy, en Saône-et-Loire, racontent leurs années passées dans l’entreprise, les difficultés du travail et la lutte pour ne pas perdre leurs emplois.

Daewoo, Théâtre de la Manufacture de Nancy, 28.09.2004, 1h 22mn

Captation, réalisée par France 3 Lorraine-Champagne, d’une représentation de la pièce de François Bon intitulée “Daewoo”, mise en scène par Charles Tordjman, programmée à Nancy, Théâtre de la Manufacture, Grande salle, du 28 septembre au 20 octobre 2004. La pièce de théâtre revient sur la lutte des ouvrières de Daewoo pour sauver leur usine menacée par une délocalisation.

Plus loin, moins cher et moins payé !, Interception, France Inter, 16.01.2005, 1h

Magazine consacré aux délocalisations d’entreprises françaises vers l’Europe centrale, en Hongrie et en Roumanie, nouveaux membres de l’Union européenne. Interviews de chefs d’entreprises qui se sont délocalisés, de responsables hongrois et roumains, de syndicalistes et de salariés.

Le Couperet, Canal +, 24.05.2006, 1h57mn

Long métrage de Konstantinos Costa-Gavras. Bruno (José Garcia) ancien cadre supérieur, est licencié par son entreprise pour cause de délocalisation. Pour retrouver un emploi, il décide d’éliminer la concurrence et dresse une liste de cinq cadres, aussi expérimentés que lui, qu’il doit tuer.

La fermeture de la manufacture, Les pieds sur terre, France Culture, 24 et 25.05.2010, 28mn, 2 émissions

Reportage, en deux parties, consacré à la fermeture de la manufacture Lafuma de Châteauvillain (Haute-Marne). Témoignages d’employés de l’usine familiale de bottes « Le chameau » dont la délocalisation au Maroc vient d’être décidée. Ils parlent du harcèlement vécu, de la fatigue, des maladies non reconnues par l’entreprise et des conditions de travail difficiles.

Merci Patron !, Canal +, 31.01.2017, 1h03mn

Long métrage documentaire de François Ruffin. Après la délocalisation de leur entreprise, Jocelyne et Serge Klur se retrouvent au chômage et endettés après avoir travaillé pendant des années dans une usine de la filiale du groupe LVMH, à Poix du Nord. Ils sont soutenus par le réalisateur et journaliste François Ruffin, fondateur du journal Fakir, qui va monter un stratagème pour plaider leur cause auprès de leur ex employeur Bernard Arnault, PDG du groupe.

Complément d’enquête : émission du 21 avril 2022, Complément d’enquête, France 2, 21.04.2022, 1h05mn

Magazine. Sur un plateau installé sur le parking de l’usine Whirlpool à Amiens, Tristan Waleckx consacre cette émission à ceux qui réalisent des profits faramineux sur le dos des plus démunis. Après la diffusion d’une enquête sur le sujet, il reçoit en plateau deux salariés de l’entreprise Whirlpool d’Amiens, dont l’usine a été délocalisée en Pologne.

Retour au sommaire

Les mouvements sociaux

En réponse aux annonces de fermetures de sites, les syndicats et employés se mobilisent. Dès les années 1940, des reportages suivent ces mouvements sociaux qui vont progressivement se radicaliser. Cette violence atteint son paroxysme dans les années 2000 avec des séquestrations de patrons et des installations de bonbonnes de gaz dans les usines, comme à Châtellerault dans la Vienne, en 2009. Les salariés mobilisés invoquent un recours à une violence légitime et proportionnelle à celle des plans sociaux. Fiction et magazines d’actualités en font un sujet très suivi et discuté.

Manifestation des petites et moyennes entreprises, Journal Les Actualités Françaises, Actualités Françaises, 08.01.1948, 20s

Presse filmée. La confédération générale des petites et moyennes entreprises a lancé un mouvement de grève pour protester contre le plan du ministre des Finances, René Mayer.

Grève Michelin, JT 20H, 1ère chaîne, 13.10.1972, 5mn

Reportage sur la grève des ouvriers de Michelin dans plusieurs usines européennes pour de meilleures conditions de travail et des augmentations de salaire. La journaliste donne la parole aux ouvriers, tout en prenant partie pour l’entreprise. Elle revient sur les innovations techniques de Michelin, le développement économique de l’entreprise et les avantages à y travailler.

Paroles ouvrières, paroles de Wonder, ARTE, 23.05.1997, 1h27

Documentaire de Richard Copans. Remontage du film de Hervé Le Roux “Reprise”, consacré au conflit social qui a débouché sur la fermeture des usines Wonder, premier producteur de piles françaises, des années 1950 jusqu’à sa liquidation en 1985 par Bernard Tapie. Témoignages d’anciens ouvriers qui parlent de leur travail et des différents mouvements sociaux auxquels ils ont pris part.

Séquestrations, PJ, France 2, 25.03.2005, 50mn

Série. Dans cet épisode, les ouvriers de l’atelier Saint-Martin sont en grève depuis vingt-sept jours pour lutter contre un licenciement économique. Ils menacent de déverser des produits chimiques dans le canal s’ils n’obtiennent pas satisfaction. Dans ce contexte, un ouvrier est agressé. Deux policiers, Agathe et Vincent, enquêtent dans l’usine mais se retrouvent séquestrés par les ouvriers.

Cactus : émission du 20 mars 2009, Cactus, Paris Première, 20.03.2009, 1h30

Magazine. Débat entre Philippe Tesson, l’abbé Alain de la Morandais, Véronique Morali, présidente de FIMALAC Développement, le journaliste Laurent Neumann, le chef d’entreprise Romain Hatchuel et le député Maxime Gremetz. Ils débattent de la mobilisation des employés de l’usine Continental de Clairoix, qui ont roué de coups une marionnette à l’effigie de leur patron.

La radicalisation des mouvements sociaux, Le débat RTL soir, RTL, 01.04.2009, 8mn

Débat. Jean-François Roubaud, président de la CGPME et Marc Blondel de FO débattent de la crise et des nouvelles méthodes employées par les grévistes depuis plusieurs semaines (des patrons ont été séquestrés, des négociations ont dû se tenir en présence du raid en Guadeloupe).

Séquestration, blocage : jusqu’où ira la révolte ?, 66 Minutes, M6, 22.04.2009, 36mn

Magazine. Reportage sur les actions menées dans toute la France par des salariés victimes de plans sociaux. Gros plan sur l’usine Caterpillar de Grenoble où les dirigeants sont séquestrés par leurs employés. Le reportage évoque aussi le suicide d’un représentant syndical d’une usine de porcelaines de la Vienne et suit plusieurs syndicalistes à Paris et sur les plateaux de télévision.

Mon entreprise va-t-elle fermer : Six mois au cœur d’une entreprise en lutte, Enquêtes et révélations, TF1, 06.04.2010, 1h39

Magazine. Immersion au sein de l’usine Hymer France qui fabrique des caravanes et des camping-cars, du premier au dernier jour de lutte pour la sauvegarde de l’entreprise et des emplois. Un commentaire sur des images factuelles alterne avec des interviews d‘ouvriers, des délégués syndicaux et des membres de la direction de l’entreprise.

En guerre, Place au cinéma, France 5, 27.05.2022, 1h49

Long métrage de Stéphane Brizé. La direction de l’usine Perrin Industrie décide la fermeture totale du site malgré de lourds sacrifices financiers de la part des salariés et 17 millions d’euros de bénéfice, un record pour l’entreprise. Les 1100 salariés, emmenés par leur porte-parole Laurent Amédéo (Vincent Lindon), refusent cette décision brutale. L’usine est bloquée pendant des semaines. Certains salariés baissent les bras, persuadés de mener un vain combat. Laurent Amédéo est décidé à ne pas baisser les bras et à faire en sorte que la direction respecte ses engagements.

Les mondes du travail en France de 1800 à nos jours : conférences et débats, Les cahiers du comité d’histoire, n°14, Ministère du travail, 2011

Monographie. Actes de la journée de conférences et de débats organisée par le lycée Claude Fauriel de Saint Etienne autour du travail et des entreprises depuis 1800. Quatre thèmes sont abordés : le monde industriel stéphanois, l’institutionnalisation du travail, les « périphéries du monde ouvrier » et sa politisation. Dans cette partie, sont évoqués le syndicalisme et les mouvements sociaux.

#Balancetonsalaire

Des employés divers révèlent leurs salaires afin de soutenir les salariés de TotalEnergies en grève depuis le 27 septembre 2022. Ces derniers revendiquent une augmentation de leur rémunération.

Date de début de collecte : 14 octobre 2022

Date de fin de collecte : 28 octobre 2022

Zoom : L’entreprise Lip

Le 17 avril 1973, les ouvriers de l’entreprise horlogère Lip de Besançon se mettent en grève. Ils protestent contre la fermeture de leur usine. Cette société, fondée en 1867 est un fleuron de l’horlogerie, reconnu dans le monde entier. Dans les années 1960 cependant, le chiffre d’affaire diminue. Lip doit aussi faire face à la concurrence étrangère. Pour sauver leur entreprise et leur emploi, les grévistes passent en autogestion, récupèrent les montres et les vendent en dehors du circuit habituel. Soutenus par toute une région et les autorités religieuses locales, ils maintiennent leur lutte jusqu’en 1976. Lip est finalement liquidée en 1977. Les ex-salariés se regroupent alors et fondent six coopératives. Si la lutte des employés est évoquée à l’instant même où elle se déroule, de nombreux documentaires et magazines sont réalisés dans les années 2000.

Ouvrières horlogères à la chaîne chez Lip, Un métier, une vie, 1ère chaîne, 12.11.1968, 30mn

Reportage sur la vie des ouvrières de l’usine Lip de Besançon. Le reportage s’ouvre sur leur arrivée le matin, le pointage et les retrouvailles avec leurs collègues. Le responsable de la chaîne est ensuite interviewé. Il explique préférer commander des femmes, plus habiles que les hommes. Nous suivons ensuite le travail des ouvrières, avec des gros plans sur les différentes étapes de production. Elles sont payées à la pièce et doivent donc soutenir un rythme tendu et « pénible », selon une des employées. Elles parlent des conditions de travail difficiles et des règles de l’usine, comme ne pas avoir le droit de courir ou de se coiffer.

LIP : montres, 06.11.1969

Publicité pour les nouvelles montres Lip. Deux hommes s’échangent une valise dans le hall d’un aéroport avec comme mot d’ordre : « il y a du nouveau ». Rentrant chez lui, l’un d’eux ouvre la valise et découvre les nouveaux modèles de montres Lip.

Puisqu’on vous dit que c’est possible, Fonds Roger Louis, 01.01.1973, 48mn

Documentaire de Chris Marker consacré au conflit social de l’entreprise Lip à Besançon, en 1973. Le commentaire sur des images factuelles, des archives, des extraits de publicités et des iconographies alterne avec les témoignages de travailleurs.

Le pouvoir dans l’entreprise ou l’autogestion, Les trois vérités, 1ère chaîne, 03.10.1973, 1h53

Débat animé par Alain Duhamel et Michel Bassi. Albin Chalandon de l’UDR et Jean-Pierre Chevènement du Parti socialiste et s’affrontent sur la question et l’affaire Lip.

Notes : voir aussi l’article d’Alain Rémond Le pouvoir des travailleurs dans l’entreprise, publié dans Télérama, n°1237, du 29 septembre au 5 octobre 1973

Lip 73-74 : le goût du collectif, 01.01.1975, Fonds DPCR Prod Création Recherche, 1h36mn

Documentaire de Dominique Dubosc Film militant constitué d’images filmées au cours du premier conflit dans l’usine Lip de 1973 à 1974 et enrichi par des archives des informations télévisées. Il retrace chronologiquement les événements, depuis la démission du PDG jusqu’aux accords de Dôle, en janvier 1974. L’ambiance et certains faits sont décrits par des protagonistes interviewés après les événements.

Arc-et-Senans ; 1 : LIP-Palente, 1973-1976, l’histoire d’un conflit, Le pays d’ici, France Culture, 19.10.1993, 58mn

Arc-et-Senans ; 2 : La famille des LIP, 20 ans après, Le pays d’ici, France Culture, 20.10.1993, 57mn

Documentaires. La première émission propose de revenir sur l’histoire du conflit Lip. Témoignage d’une ancienne ouvrière qui retrouve l’usine et se remémore le déclenchement de la lutte en 1973. La journaliste revient sur ces évènements, sur l’opinion publique, les décisions politiques et interroge d’anciens employés. La seconde émission traite du retour à l’emploi des salariés et de ce qu’ils sont devenus vingt ans plus tard. D’anciens employés racontent les difficultés traversées, la vente de montres qui ne remonte pas, les problèmes avec les syndicats et les politiques, la fatigue.

Lip, le Rêve et l’Histoire, Côté docs, France 3 Bourgogne, 22.10.2005, 52mn

Documentaire de Bertrand Gauthier. Retour sur l’histoire de Lip, de la création de l’entreprise à sa fermeture. Des images d’archives, de la lutte et des conditions de travail alternent avec les interviews d’historiens du travail et d’anciens employés.

Les Lip, l’imagination au pouvoir, TPS Star, 12.06. 2008, 2h

Documentaire de Christian Rouaud. D’anciens employés de Lip évoquent leurs années passées dans l’entreprise et les luttes menées pour conserver leurs emplois. Ils reviennent également sur le rôle majeur tenu par les femmes dans le combat. Alternance de témoignages et d’images d’archives.

Affaire LIP : un hold up ? Non, une usine occupée, Une histoire particulière, un récit documentaire en deux parties, France Culture, 24.09.2022, 28mn

L’Affaire LIP : l’insubordination au féminin, Une histoire particulière, un récit documentaire, France Culture, 25.09.2022, 28mn

Documentaire en deux parties de Nedjma Bouakra réalisé par Céline Ters consacré à la grève et l’occupation de l’usine Lip de Besançon, en 1973. Dans le premier volet, des historiens et d’anciens employés reviennent sur la situation sociale du pays après mai 1968, sur leur entrée dans l’entreprise, le traitement réservé aux femmes. Puis, ils s’intéressent aux évènements de 1973, de la séquestration des administrateurs à la vente des montres. Dans la seconde émission, retour sur le rôle des relais catholiques pour cacher les montres, les discriminations rencontrées par les ouvriers noirs et arabes, les revendications des grévistes et l’engagement des femmes.

Retour au sommaire

Le chômage

Les plans sociaux, licenciements massifs et délocalisations entraînent une forte poussée du chômage en France. Depuis les deux chocs pétroliers des années 1970, le chômage reste à un niveau élevé, autour de 10%. Les difficultés des chômeurs, les aides mises en place par l’ANPE mais également le chômage volontaire sont mis en avant dans de nombreux magazines.

Le chômage des jeunes, Inter Actualités de 19H00, France Inter, 03.06.1975, 1mn

Interview de Morvan Duhamel, directeur général de l’Agence nationale pour l’emploi. Alors qu’à la rentrée, 500 000 jeunes doivent rejoindre le marché du travail, il explique que la recherche risque d’être compliquée. Certains jeunes vont devoir envisager une formation complémentaire pour trouver du travail. Il revient aussi sur le sort des très jeunes chômeurs de 16 ans. Pour lui, il s’agit du plus « gros problème » pour l’Etat, puisqu’ils ne peuvent être placés dans des entreprises à leur âge et sont jugés trop « rebelles ».

ANPE : chef d’entreprise, 13.10.1979, 33s

Publicité. Campagne d’information pour l’ANPE, « la plus grande entreprise au service de l’emploi », à destination des entreprises. Celles-ci sont invitées à confier leurs annonces à l’organisme, qui se vante d’avoir recruté 500 cadres du secteur privé pour les aider.

L’or et l’ennui = Los vagos, Fonds Les Ateliers du Varan, 01.01.1983, 12mn

Documentaire de Freddy Medina réalisé dans le cadre d’un stage. Document en espagnol sur de jeunes chômeurs boliviens d’une bourgade minière d’Atocha qui profitent de ce tournage pour devenir chercheurs d’or et constituer une coopérative d’entre aide et de production. Le réalisateur capte leurs discussions et leurs moments de loisir, au bar ou dans la rue.

Chômage, faites du travail, Géopolis, France 2, 01.05.1993, 44mn

Magazine. Alors que le seuil des 16 millions de chômeurs est franchi pour l’ensemble des pays de l’Union Européenne, rétrospective de l’augmentation du chômage en Europe à travers plusieurs montages d’archives comparant les cas de la France, la Grande-Bretagne, l’Espagne et l’Allemagne, des années 1960 aux années 1990.
En première partie, Claude Sérillon introduit le sujet à l’aide d’infographies dynamiques 2D sur la géographie humaine des taux de chômage dans certaines régions des pays de l’Union Européenne, puis d’un graphique permettant de comparer le montant des indemnisations dans les pays précités. Plusieurs reportages présentent les situations respectives de chômage d’un cadre supérieur britannique et de trois familles : en Espagne, en Allemagne et en France.

Les créateurs d’emploi – Portrait de chômeurs qui ont crée leur propre emploi, La Vie tout simplement, France 3 Pas de Calais, 25.04.1999, 25mn

Reportage sur trois chômeurs qui ont décidé de créer leurs entreprises pour s’en sortir : l’un propose aux particuliers de laver leurs poubelles une fois par mois pour 20 francs ; un couple a lui lancé son magasin bio et ouvert un restaurant ; une femme, enfin, est devenue toiletteuse et fait des numéros de cirque avec ses dalmatiens.

Le chômage au quotidien, L’Esprit critique. Le dire, l’agir, France Culture, 03.02.2000, 30mn

Magazine. Alors que les organisations du patronat rencontrent le jour même les cinq grandes formations syndicales dans le cadre de la renégociation de la gestion de la protection sociale, Aline Pailler s’entretient avec Danièle Melador, cadre au chômage depuis cinq ans, ancienne syndicaliste. Elle évoque le choc ressenti à son licenciement et les difficultés pour retrouver un travail à 51 ans.

Super chômeuse, La nuit du cinéma expérimental, Zaléa TV, 20.04.2001, 9mn

Court métrage expérimental de Chloé Donati, tourné en super 8. Une femme au chômage et désabusée décide de tourner en dérision la recherche d’emploi et de devenir « super chômeuse ». Après avoir fait le tour des organismes censés l’aider (ANPE, caisse d’allocations familiales), envoyé des CV sans réponse, elle se transforme en super-héroïne et tue le recruteur qui ne veut pas d’elle.

Le chômage a une histoire : 1967-1981, La Cinquième, 02.12.2001, 53mn

Le chômage a une histoire : 1981–2001, La Cinquième, 09.12.2001, 53mn

Documentaire de Gilles Balbastre en deux volets qui retraçe l’histoire du chômage : contextes économique, social, politique des années 1967 à 1981 puis la période 1981 à 2001. Alternance d’un commentaire sur images d’archives, d’extraits d’émissions télévisées, de documentaires et d’interviews de personnalités politiques.

Pas de travail, pas de problème, Envoyé spécial, France 2, 25.11.2010, 31mn

Magazine. Enquête sur des chômeurs français et américains qui ont décidé de vivre leur chômage de façon positive, en faisant le choix d’une vie correspondant mieux à leurs aspirations personnelles. Certains alternent des courtes périodes de travail pour se constituer un budget et ne pas travailler pendant plusieurs mois. D’autres ont décidé de ne plus jamais travailler pour s’adonner à leurs passions. Les difficultés financières ne sont pas un frein pour eux, qui privilégient la liberté et le bonheur à un salaire.

La France et son chômage : crise économique ou crise culturelle ?, Esprit, n°204, 01.09.1994

Périodique. Dossier sur « la France et son chômage » : éditorial de Bernard Perret dans lequel il revient sur le salariat « de plus en plus menacé », suivi d’articles sur les « méfaits de l’idéologie de la productivité », « le partage du travail », « le mythe du temps libéré », « les déchirures de l’Etat-Providence » et les emplois intermédiaires.

Deuxième vague de nationalisation : les années Mitterrand

Le début du septennat de François Mitterrand est marqué par sa volonté de nationaliser les cinq premiers groupes industriels français, près d’une quarantaine de banques et deux compagnies financières. Huit grandes sociétés du secteur industriel – Thomson, Saint-Gobain, Rhône-Poulenc, Pechiney-Ugine-Kuhlmann, Usinor, Sacilor, Suez et la Compagnie générale d’électricité – entrent dans le giron national. Tout comme quarante banques, la compagnie financière de Paris et des Pays-Bas et la compagnie financière de Suez. L’Etat récupère enfin le capital de trois entreprises – la Banque national de Paris, le Crédit Lyonnais et la Société générale – qu’il ne détenait pas encore dans leur entièreté. Les nationalisations donnent lieu à un certain nombre de débats.

Question de temps : émission du 27 avril 1977, Questions de temps, Antenne 2, 27.04.1977, 1h18

Magazine de Jean-François Kahn qui reçoit, dans un décor tapissé des noms des entreprises nationalisables, Pierre Dreyfus, ancien PDG de la régie Renault venu présente son ouvrage consacré aux entreprises nationalisées. Après un premier reportage sur l’histoire de Renault, il est interrogé à propos de son expérience de patron, malgré la présence de l’Etat. Il explique avoir eu tous les pouvoirs et une grande liberté.

Jean Le Garrec : les nationalisations, TF1 13H, TF1, 22.09.1981, 5mn

Interview de Jean Le Garrec, secrétaire d’Etat chargé de l’extension du secteur public. En direct de l’Assemblée nationale, il évoque le cas de Paribas, dont la nationalisation est bloquée à cause du rachat d’une de ces filières suisses. Il rappelle que la banque n’a pas enfreint la loi de nationalisation, puisque celle-ci n’a pas encore été votée. Il appelle toutefois les deux entreprises à la responsabilité et répète que le gouvernement a pris en main le dossier.

Reportage à l’usine nationalisable St Gobain de Chantereine (Oise), Inter actualités, France Inter, 15.10.1981, 25mn

Interview de plusieurs employés de l’usine St Gobain de Chantereine dans l’Oise, après la présentation par le gouvernement du dossier de nationalisation de cinq grands groupes devant l’Assemblée nationale. Loik Le Floch Prigent, directeur de cabinet du ministre de l’Industrie, défend la mesure et les méthodes du gouvernement.

Les salariés de PUK et la nationalisation, TF1 13H, TF1, 20.01.1982, 3mn

Interview de plusieurs ouvriers des usines PUK. Ils attendent de la nationalisation des retraites anticipées, un meilleur salaire, la sécurité de l’emploi et plus d’embauches. Sur des images de la fabrication de l’aluminium, le journaliste rappelle le principe des nationalisations et ce que cela change pour les entreprises. Sont aussi interrogés des délégués cadres et des syndicalistes de la CGT.

Les grandes nationalisations de 1982, C dans l’air, France 5, 29.11.2012, 4mn

Reportage à base d’images d’archives qui revient sur les grandes nationalisations de 1982 décidées par le gouvernement de François Mitterrand. Commentaire sur images d’archives et infographie en alternance avec les interviews de Jean Garrigues, historien spécialiste d’histoire politique, et de Jean-Marc Daniel, économiste à l’institut de l’entreprise.

Les privatisations

Pour réduire la dette publique, Jacques Chirac amorce un mouvement de privatisation d’entreprises publiques. Entre 1986 et 1988, onze sociétés sont ainsi vendues : Saint-Gobain, Paribas, TF1, Crédit commercial de France, Compagnie générale d’électricité, Société générale, Havas, Mutuelle générale française, Banque du bâtiment et des travaux publics, Matra et Suez. Ces privatisations font l’objet de débats, de reportages mais également, de parodies. Notons enfin la présence de plusieurs publicités qui vantent l’achat d’actions.

La privatisation de TF1, pour ou contre ?, Le Téléphone sonne, France Inter, 15.05.1986, 37mn

Patrice Duhamel, directeur de l’information à TVES, candidat au rachat de TF1 et Jean-François Khan, qui a lancé un appel national à la défense du service public, débattent de la privatisation de la première chaîne de télévision. Ils évoquent surtout l’honnêteté de l’information. Kahn craint qu’un investisseur privé empêche les journalistes de traiter de certains sujets. Duhamel pense qu’une information trop orientée ne fonctionnerait pas, le public se détournerait de la chaîne. Il compte aussi sur la concurrence du service public.

Havas : actions privatisation, 01.05.1987, 48s

Spot publicitaire en vue de la privatisation d’Havas. Les Français sont encouragés à investir dans « les idées », matérialisée par une ampoule poussée dans le ciel par des centaines de personnes.

Spot Catherine Deneuve : privatisation, TF1 Treize heures, TF1, 11.09.1987, 28s

Extrait du spot publicitaire réalisé pour la privatisation de la Compagnie financière de Suez avec Catherine Deneuve. Elle encourage les Français à souscrire des actions chez Suez et rappelle qu’elle aime dépenser de l’argent mais que pour le garder, elle fait uniquement confiance à Suez.

Ainsi font, font, font : émission du 28 novembre 1993, Ainsi font, font, font, France 2, 28.11.1993, 36mn

Magazine. Sketch de Jacques Martin sur la privatisation. Déguisé en banquier, il reçoit un client qui souhaite privatiser sa femme. Ce dernier lui explique en avoir beaucoup entendu parler dernièrement. Le banquier Martin énonce toutes les entreprises privatisables. S’en suit un dialogue autour des actionnaires et du capital.

Plateau privatisation France Télécom, Polémiques, France 2, 14.04.1996, 41m

Magazine. Alors que le 1er janvier 1998, le secteur des télécoms européens sera ouvert à la concurrence, la direction de France Telecom annonce une privatisation partielle de l’entreprise. Débat animé par Michèle Cotta avec la participation de plusieurs intervenants politiques et syndicaux. Pour Gérard Larcher et François Fillon, il faut s’adapter au marché européen et permettre à France Télécom de survivre. Pour Maryse Dumas de la CGT, le projet européen vise à reconstituer des monopoles et à priver les usagers de bonnes entreprises.

Hervé Bourges : 1ère partie, Télé notre histoire, sans canal, 25.02.2002, 53mn

Entretien. Dans ce volet de la collection Télé notre Histoire, enregistré en décembre 2001 par une équipe de l’INA, Jérôme Bourdon interviewe Hervé Bourges, ancien président de chaîne (TF1, France Télévision) et président du CSA. Après avoir évoqué son parcours, il revient sur la privatisation de TF1 qu’il n’a pas compris et avec laquelle il était en désaccord.

EDF, la privatisation douce, C dans l’air, France 5, 26.10.2005, 1h05mn

Magazine présenté par Yves Calvi qui revient sur l’annonce faite par le gouvernement de privatiser à hauteur de 15% EDF. Jean-Paul Fitoussi, président de l’OFCE, Elie Cohen, économiste, Maurice Marion, délégué syndical de la CGT et Anne-Sophie Corbeau, consultante spécialisée dans les questions d’énergie, débattent de cette privatisation « douce ». Plusieurs reportages illustrent le débat. Dans le premier, la parole est donnée aux employés de l’entreprise. Les suivants s’intéressent plus précisément aux marchés du gaz et de l’électricité. Le journaliste Jean-Bernard Cadier, en duplex de Londres répond ensuite aux questions des téléspectateurs sur les privatisations dans le reste de l’Europe.

Y a-t-il de bonnes ou de mauvaises privatisations ?, Entendez-vous l’éco ?, France Culture, 28.09.2018, 58mn

Magazine consacré à l’économie et au social présenté par Tiphaine de Rocquigny et consacré aux privatisations en Europe. Elle reçoit Christophe Ramaux, économiste, chercheur au Centre d’économie de la Sorbonne, membre des Economistes atterrés et Nicolas Lecaussin, directeur du développement de l’IREF – Institut de Recherches Economiques et Fiscales. Ils se demandent si la Grande-Bretagne ne vit pas un retournement de situation, elle qui a poussé les privatisations au maximum. Ils se questionnent aussi sur les situations de monopole, le retard pris sur les autres pays et sur les difficultés rencontrées lors de la privatisation de la Française des jeux.

L’introduction en Bourse de TF1, Patricia Cayrac, Mémoire de diplôme sous la direction de Nadine Toussaint Desmoulins, 1991

Monographie. Mémoire présenté à l’Institut français de presse et des sciences de l’information consacré à la privatisation de la première chaîne de télévision française, des levées de boucliers que cela a provoqué, des différentes candidatures et de son entrée en bourse.

Fonds Comité d’Histoire de la Télévision : Bernard Blin, 207 unités

Archives privées. Ce fonds est constitué principalement de documents institutionnels réunis par Bernard Blin au cours de son activité professionnelle d’expert dans le domaine de l’audiovisuel auprès d’établissements ou de services publics français (RTF puis ORTF, TF1, Service juridique et technique de l’Information du Premier ministre) ou d’institutions internationales (Unesco, Conseil de l’Europe, UER, Institut international de la Communication, Institut européen de la Communication), et comme enseignant dans des écoles de journalisme.

Les documents conservés, datés de 1946 à 2001, sont des rapports, études, comptes rendus de réunions et de colloques, notes de synthèse, fax et copies de lettres, parfois annotés et accompagnés de pages manuscrites. Certains dossiers sont complétés par des revues de presse, des publications périodiques spécialisées dans les médias français et étrangers.

Ce fonds comprend notamment les dossiers de candidature présentés par les sociétés concurrentes (Hachette, Bouygues, …) à l’acquisition ou la création de télévisions privées françaises (TF1, TV6, M6, La Cinq).

Notes : voir en particulier les unités suivantes :

Télévisions privées : dossier de candidature Hachette pour l’acquisition de TF1

Télévisions privées : dossier de candidature Bouygues pour l’acquisition de TF1

Télévisions privées : reprise de La Cinq par Hachette

Télévisions privées : dossier de candidature de TV6

Télévisions privées : dossier de candidature de Métropole Télévision

CNCL, Fonds CSA : versement 2012, 10 unités

Archives institutionnelles. Ce fonds d’archives versé en 2012 par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel propose plusieurs unités concernant le mandat de la Commission nationale de la communication et des libertés (CNCL) qui rassemblent des documents relatifs aux privatisations ou créations de chaînes de télévisions françaises, dont La Cinq ou TF1.

Retour au sommaire

5 – De nouveaux modèles (1990 – aujourd’hui)

L’essor des start up

Le terme « start-up » ou « jeune pousse » en français désigne une entreprise jeune, innovante et au fort potentiel économique. Si elles émergent aux Etats-Unis dans les années 1990 – comme Apple ou Google -, les médias ne s’intéressent à elles que dans les années 2000, dès leur apparition en France. Face à ce phénomène nouveau, de nombreuses interviews de très jeunes chefs d’entreprises, qui se sont souvent lancés sur internet, sont réalisées. Depuis 2010, ces reportages cohabitent avec des émissions spécialement dédiées à ces entreprises. Des concours radiophoniques sont également organisés pour élire les start-up les plus innovantes.

Sentier. Com, Le mag du dimanche, France 3 Paris Ile de France, 27.02.2000, 15mn

Magazine. Reportage sur les changements du quartier du Sentier, à Paris, qui accueille désormais des start-up. De jeunes patrons expliquent leur choix de s’installer ici et présentent leurs entreprises.

Start up : à la conquête du Net, Envoyé Spécial, France 2, 30.03.2000, durée indéterminée

Magazine. Reportage qui suit les « patrons du millénaire », de jeunes chefs d’entreprises à la tête de start-up, qui se sont installés dans le Sentier, à Paris. Encore étudiants, les premiers ont monté une société qui compare les prix des objets disponibles sur internet. Ils cherchent désormais des investisseurs. Fabrice lui, a sacrifié sa vie privée et a tout vendu pour lancer sa start-up.

Génération start up, France 2, 20.11.2004, 1h33mn

Téléfilm. Trois amis lancent leur start-up sur internet et gravissent rapidement les échelons. Ils vont cependant être confrontés à la réalité de l’entreprenariat et apprendre à compter sur leurs proches.

Collection : Hello Startup, BFM TV, du 30.11. 2014 au 31.08.2019, 2mn, 123 émissions

Magazine hebdomadaire. Interview d’un chef d’entreprise à la tête d’une start-up. Pendant deux à trois minutes, le dirigeant parle de son expérience et présente son entreprise.

Start-up, Topoï : c’est l’époque qui veut ça, Planète, 18.09.2017, 50mn

Documentaire de Xavier Privat. Décryptage, chapitré par thématiques, dela start-up, ses origines en Californie dans la Silicon Valley, son mythe, sa philosophie, son arrivée et son développement en France, son univers et son imaginaire. Enquête avec images d’archives, d’illustration, et interviews de spécialistes avec quelques exemples comme Elon Musk, Steve Jobs, Xavier Niel.

13ème cérémonie des BFM Awards, BFM La radio de l’éco, 06.11.2017, 1h55mn

Retransmission en direct du théâtre des Champs-Elysées de la 13e cérémonie des BFM Awards décernés aux patrons de start-up et aux entreprises qui font l’attractivité et le dynamisme du pays.

Les start-up africaines peuvent-elles changer le continent en profondeur, 7 milliards de voisins, Radio France Internationale, 04.09.2018, 50mn

Magazine d’Emmanuelle Bastide consacré aux start-up africaines qui, au quotidien, rendent service à la population. Thierry, qui appelle d’Abidjan, utilise notamment une application qui lui permet de repérer les vraies pharmacies de sa ville, connaître leurs prix et les assurances qui y sont acceptées. La journaliste questionne aussi les intervenants sur les raisons du succès de ces start-up auprès de personnes souvent illettrées.

Startups d’outre-mer, France 3, 07.11.2022, 52mn

Documentaire d‘Hermine Costa et Hervé Corbière. Portrait de quatre entrepreneurs qui se lancent dans les territoires ultra-marins. Chaque année, deux fois plus de start-up sont montées dans ces départements qu’en France métropolitaine. Cependant, l’éloignement de l’hexagone et l’étroitesse du marché complique ce développement. Le documentaire s’intéresse donc à ceux qui se lancent malgré les difficultés : Joël qui fabrique des trottinettes en Guadeloupe, Vaimiti, fondatrice de la conserverie de Tahiti, Vigile qui a développé une application à la Réunion et Mariana qui crée des produits cosmétiques en Guyane. Ils vont tous participer au concours « Innovation Outremer » pour se faire connaître.

Chaîne : Niptech Podcast

Hébergeur : Youtube

Chaîne du podcast francophone “Niptech” sur les startups, l’innovation et l’entrepreneuriat. Il est animé par Benoit Curdy et Michael Monney.

Lien web vivant : https://www.youtube.com/channel/UC-EJD-DHNxJhyUWBiw-Cwyw

Chaîne : Digital Business News

Hébergeur : Dailymotion

Chaîne du média en ligne le “BlogDigital” consacré au marketing digital.

Lien web vivant :  https://www.youtube.com/channel/UCAmqJeaGUh0gu5zvFC4zNcw

Chaîne : Startup Heroes

Hébergeur : YouTube

Chaîne de la série d’animation mettant en scène l’entreprenariat. Dans les vidéos, des personnages historiques ou de fiction présentent de fausses startups.

Lien web vivant : https://www.youtube.com/channel/UC9BAWi3kYogh2UravsTddEQ

Comment j’ai foiré ma start-up, Nicolas Riou, Editions d’Organisation, 2001

Monographie. Récit ponctué de dessins et d’anecdotes dans lequel Nicolas Riou évoque la création de sa start-up et les étapes qui ont mené à son placement en redressement judiciaire.

Le bêtisier des start up : comment devenir un e entrepreneur en dix leçons, Histoires vraies d’Internet, Véronique Dumont, Stratégies, 2001

Monographie. Véronique Dumont, journaliste économique, relève les petites phrases de patrons, d’entrepreneurs ou de candidats à l’embauche pour préserver les futurs startupeurs des mêmes erreurs. Ces dix conseils principaux sont accompagnés de dessins humoristiques.

#Vivatech

VivaTech est un salon dédié aux startups et à l’innovation technique.

Date de début de collecte : 1er septembre 2017

Date de fin de collecte : 19 juin 2022

L’auto-entreprenariat

En 2008, un nouveau statut est créé : l’auto-entrepreneur. N’importe quelle personne peut, en remplissant un formulaire, monter son entreprise. Les règles sont simples et les avantages nombreux : possibilité de cumuler un salaire et les revenus de cette micro-entreprise, exemption totale de cotisations sociales sous un certain chiffre d’affaires et une grande flexibilité. Cependant, rapidement, la télévision et la radio se font aussi l’écho des dérives de ce système. Des auto-entrepreneurs peinent à trouver des clients, ne sont pas couverts en cas d’accident ou de maladie. Des employés voient aussi le marché du travail se dérégler depuis que des sociétés leur demandent de passer sous ce statut.

Exemple d’auto entrepreneurs dans la Vienne, 19 20 Edition Poitou Charentes, France 3 Poitou Charente, 04.03.2009, 2mn

Reportage sur le statut d’entrepreneur. Présentation des conditions pour le demander et rencontre avec plusieurs personnes ayant souscris au statut, comme un retraité devenu brocanteur. Ils reviennent sur les démarches effectuées et les raisons qui les ont poussées à créer leurs entreprises. La chambre de commerce et d’industrie de la Vienne est également interrogée sur les formations proposées et sur la concurrence avec les « vraies » entreprises.

Petit patron pour gagner plus, Complément d’enquête, France 2, 13.12.2010, 15mn

Magazine. Reportage consacré au statut d’auto-entrepreneur. Rencontre avec Bertrand, Monique et Robert qui ont décidé de se lancer dans l’auto-entreprenariat pour combler leurs fins de mois ou avoir plus de liberté. Ils sont cependant confrontés à des difficultés pour rentabiliser les heures passées à travailler et doivent trouver des astuces.

Auto entrepreneurs, demain tous patrons ou tous pigeons ?, Spécial Investigation, Canal +, 10.01.2011, 27mn

Documentaire de Jean-Louis Perez. Enquête sur le statut d’auto-entrepreneur qui cache des abus : beaucoup de nouveaux entrepreneurs ne font aucun chiffre d’affaires au bout de plusieurs mois d’exercice. D’autre part le statut précariserait certaines professions. Des entreprises demandent à leurs salariés ou aux futurs embauchés de passer sous ce statut.

Les auto-entrepreneurs, La famille Europe 1, Europe 1, 27.12.2016, 51mn

Magazine. Monique Sentey, déléguée de l’union des auto-entrepreneurs, présente le statut d’auto-entrepreneur, les démarches à effectuer pour l’obtenir et ses limites. Elle donne aussi des astuces pour survivre dans ce milieu. Des auditeurs interviennent via les réseaux sociaux ou au téléphone.

Salariat versus auto-entreprise : les gagnants, les perdants et toujours des perdantes, Matières à penser, France Culture, 21.02.2018, 45mn

Interview de Sarah Abdelnour, sociologue, autrice de l’essai Moi, petite entreprise : les auto-entrepreneurs, de l’utopie à la réalité, à propos du statut d’auto-entrepreneur et des transformations vécues par le monde du travail.

Création numérique : mars-avril 2019, 01.03.2009, n°136.

Périodique. Le dossier « Créer plus pour gagner plus » est consacré à l’auto-entreprenariat. Des conseils sont donnés aux jeunes créateurs et aux artistes pour se lancer et réussir à vendre sur internet.

Retour au sommaire

Les entreprises et le numérique

L’arrivée des premiers ordinateurs puis d’internet dans les années 1990 révolutionne le monde de l’entreprise. De nombreux entrepreneurs décident de se lancer dans ce marché nouveau ou d’y avoir recours pour développer leurs sociétés. Ils s’expriment dans des reportages et présentent les avantages et inconvénients de ce progrès majeur.

France : la madone d’internet, Nouveaux horizons, La Cinquième, 24.09.1996, 25mn

Documentaire. Portrait de Houria, une jeune femme qui a crée son entreprise de télé-services à Marseille. Le film la suit dans ses recherches de financements, avec ses amis ou des syndicalistes.

Internet, pour le meilleur et pour le pire, Rue des entrepreneurs, France Inter, 21.03.1998, 50mn

Magazine. Interviews de plusieurs experts du numérique et de l’entreprise, à propos d’internet. Ils évoquent son intérêt pour les entreprises et se questionnent sur le respect du droit en ligne. Ils reviennent aussi sur les « guerres de tranchées » au sein même des équipes, avec des informaticiens souvent opposés à internet.

Portrait d’une entreprise qui utilise internet, Télé Guyane, 05.04.2000, 2mn

Reportage. Portrait d’une cheffe d’entreprise guyanaise qui a développé son entreprise de vente de produits de beauté grâce à internet. Elle évoque les effets positifs de l’utilisation d’internet : ses démarches sont simplifiées, elle gagne du temps et peut diminuer ses factures.

Entrepreneurs, faites le choix de l’économie numérique, TF1, 06.11.2006

Campagne d’information menée par le ministère des Petites et Moyennes Entreprises, du Commerce, de l’Artisanat et des Professions Libérales et composée de la diffusion de 39 spots différents, diffusés une seule fois et consacrés à la promotion du Passeport pour l’économie numérique.

Comment internet change nos pratiques du travail ?, Place de la toile, France Culture, 05.10.2007, 57mn

Magazine. Table ronde entre Nicole Turbe-Suetens, experte auprès de la Commission européenne en matière de nouvelles organisations du travail, Alain d’Iribarne, membre du Laboratoire d’économie et de sociologie du travail et Alain Rallet, professeur à l’université Paris Sud Jean-Monnet. Internet redéfinirait les règles au sein des entreprises et les manières de communiquer en interne. Ils évoquent ensuite le danger que représente internet pour les entreprises, les avantages à y recourir, ce que cela change pour les employés et les patrons. Ils s’intéressent enfin au télétravail, qui reste marginal.

The Social Network, Canal +, 30.08.2011, 1h56mn

Long métrage de David Fincher. L’ascension de Mark Zukerberg (Jesse Eisenberg), de la fondation de Facebook jusqu’à devenir le plus jeune milliardaire du monde.

Vente-privée.com : le succès d’une réussite, L’édito éco, France Inter, 22.11.2011, 3mn

Chronique de Dominique Seux. L’entreprise de e-commerce qui vend les invendus des grandes marques fête ses dix ans et connaît une forte croissance. Les raisons de son succès : les prix sont négociés et les clients paient les articles avant que vente-privé.com ne les achète.

La Redoute s’adapte à l’économie numérique, LE 20H, TF1, 17.10.2018, 2mn

Reportage sur l’entreprise de vente par correspondance de La Redoute basée à Roubaix qui est parvenue à se reconvertir malgré la forte concurrence des sites de vente en ligne. Les images factuelles alternent avec les archives de l’entreprise, les interviews de Samuel Tapin, directeur de la collection “Blanche Maille”, d’Amine Chraibi, cofondateur de Bio Time, Mathieu Regnier, cofondateur de Dagoma et de Guillaume Delbar, maire divers droite de Roubaix.

Chaîne : Orange Business Services

Hébergeur : Dailymotion

Chaîne du groupe Orange dédiée aux activités de télécommunications et internet pour les entreprises.

Lien web vivant : https://www.dailymotion.com/orange_business

Les NTIC en petites entreprises, Réseaux, Centre national d’études des télécommunications, 01.01.2004, n°121

Périodique. Dossier consacré aux nouvelles technologies dans les entreprises, leur utilisation et impact, comme l’usage du téléphone ou des sites web.

Internet et l’entreprise, Olivier Andrieu, Denis Lafont, Eyrolles, 1995

Monographie. Guide qui s’inscrit dans une démarche stratégique, en mettant l’accent sur les avantages concurrentiels que l’entreprise peut tirer de l’Internet. Plus de quarante types d’applications sont répertoriés, avec dans chaque cas, une description précise des stratégies possibles et des moyens exigés par leur mise en œuvre. Le tout est illustré par plus d’une centaine d’exemples de services internet réalisés récemment par des sociétés françaises ou américaines.

Internet et PME, mirage ou opportunité ?, Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, 1998

Monographie. Rapport de la mission conduite par Jean Michel Yolin, ingénieur général des Mines, à la demande du ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie. Le premier chapitre est consacré à internet, ses fonctionnalités, sa création, la technologie qui se cache derrière. Dans le deuxième chapitre, l’auteur présente les avantages d’internet par rapport au minitel. Le reste de l’ouvrage traite des opportunités pour les PME. Enfin, le rapport se conclut sur la proposition d’un plan d’action à destination de ces petites et moyennes entreprises.

Le télétravail

Internet amène, au milieu des années 1990, patrons et employés à se questionner sur le travail à distance. Il en est de même pour la télévision et la radio qui organisent des débats et programment des magazines sur ce sujet. Le phénomène s’accentue en 2020 avec la crise du Covid-19. Les sociétés sont encouragées à recourir massivement au télétravail pour éviter les rencontres et la circulation du virus. Si certains employés voient ce système comme une aubaine, les limites sont aussi pointées du doigt dans des documentaires ou reportages : fatigue, manque de lien social, problèmes de santé.

Le travail à distance, Rue des entrepreneurs, France Inter, 30.09.1989, 55mn

Magazine consacré au travail à distance permis par l’arrivée des ordinateurs. Depuis 1987, le centre téléphoné de Lyon expérimente cette mesure le soir, pour éviter aux employées féminines de venir au bureau et d’avoir des problèmes de transport. Cela engendre un léger surcoût pour les entreprises mais reste bénéfique pour les salariées et la société.

Télétravail, La tête de l’emploi, M6, 05.02.1995, 5mn

Magazine. Reportage sur des entreprises qui sous-traitent leurs secrétariats téléphoniques à des employés en télétravail, dans des villages français. Michel est télé-traducteur pour une société.

Travailler à domicile, My Teva, Teva, 30.03.2008, 6mn

Magazine. Portraits de plusieurs personnes qui se sont mises au télétravail. Elles expliquent les raisons de ce choix : avoir un emploi du temps adapté aux enfants, des activités sportives et ne pas avoir besoin de louer un atelier.

Les aventuriers du travail nomade, Le Monde en face, France 5, 30.04.2019, 1h06mn

Documentaire consacré aux nouveaux visages du travail, aux changements du rapport du salarié avec son travail, et à l’emploi indépendant. Certains salariés indépendants se sont créés des bureaux nomades ou exercent leur métier à distance pour retrouver un cadre de vie qui leur plait. Le numérique permet une nouvelle façon d’aborder le travail. Le travail en freelance permet également de cumuler deux activités salariales. Commentaire sur des images factuelles et des images d’illustration alternant avec les interviews de salariés indépendants et de travailleurs à distance.

Comment réglementer le télétravail ?, Le téléphone sonne, Le 18/20, France Inter, 24.11.2020, 34mn

Débat animé par Fabienne Sintes entre Catherine Pinchaut, secrétaire nationale de la CFDT et Benoit Serre, délégué de l’ANDRH au sujet de la réglementation du télétravail, au niveau de la loi et au sein des entreprises. Les invités répondent aux questions des auditeurs.

Le télétravail s’invite chez nous, Falo, TV5MONDE, 25.04.2021, 30mn

Documentaire consacré au recours au télétravail dans plusieurs pays, pendant la pandémie de Covid-19. En Italie, une professeur raconte avoir s’être sentie dépassée à devoir gérer le travail, les devoirs de son fils et la maison. Sont aussi évoqués les employés transfrontaliers et ceux qui voyagent pour leur travail et les entreprises qui n’ont plus besoin de bureaux.

Télétravail : c’est bon pour la santé ?, Etat de santé, La chaîne parlementaire Assemblée Nationale, 19.09.2021, 30mn

Magazine d’Elizabeth Martichoux qui reçoit Sylvaine Perragin, psychologue du travail, pour parler des conséquences psychologiques et médicales du télétravail (les troubles de la vision, la fatigue mentale, les déprimes, la fatigue du corps). L’entretien alterne avec des infographies et des reportages.

Podcast 

JT : le Journal du Télétravail

Auteur : Prisma Media

Podcast natif animé par Lomig Guillo consacré au télétravail dans lequel il propose des conseils et témoignages pour savoir comment l’organiser. Ce podcast est produit par Prisma Media.

Lien web vivant proposé pour l’écoute : https://audio.prismamedia.com/tous-les-podcasts/le-journal-du-t%C3%A9l%C3%A9travail

Le télétravail en France : situation actuelle, perspectives de développement et aspects juridiques, Thierry Breton, Collection des rapports officiels, La Documentation française, 1994

Monographie. Rapport de Thierry Breton au ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire et au ministre des Entreprises et du Développement économique au sujet du télétravail en France.

Retour au sommaire

La réindustrialisation

Depuis le milieu des années 2010, les pouvoirs publics entreprennent des actions pour réindustrialiser la France. Des aides spécifiques sont ainsi allouées aux entreprises qui souhaitent se réimplanter dans le territoire. Depuis la crise du Covid-19 et les pénuries qui sont apparues en même temps, de nombreuses sociétés relocalisent la production de médicaments, masques ou vêtements. La télévision régionale couvre largement ce sujet, avec des documentaires ou des reportages dédiés à ces retours qui redynamisent des territoires désertés depuis les années 1970.

Ils relocalisent : le retour des entreprises françaises, Capital, M6, 31.01.2010, 11mn

Magazine. Reportage consacré aux entreprises françaises qui relocalisent leur production de métaux, de lunettes et de mobiliers de bureaux en France après plusieurs années à l’étranger. Commentaire sur images factuelles et images d’archives, banc-titre articles de presse, séquences en situation avec des chefs d’entreprise (métallurgie Gantois à Saint Dié, société Magencia S.A à Noyon, coopérative d’opticiens Atol).

Made in France : retour possible ?, Interception, France Inter, 01.05.2011, 42mn

Magazine. Reportage sur le phénomène, encore minoritaire, des entreprises françaises qui “relocalisent” leur production en métropole, pour des raisons de coût et de qualité de la production. Des patrons, maires, employés sont interrogés à ce sujet et expliquent les raisons qui les ont poussées à le faire et les limites de ce choix.

Saga d’une relocalisation verte, La chaîne parlementaire Assemblée Nationale, 15.02.2012, 25mn

Documentaire de Francis Bianconi et Christophe Tysseyre consacré à l’entreprise CSI qui après de lourdes difficultés financières a réussi à relocaliser des emplois en France. L’entreprise s’est alliée avec les cafés Malongo, qui ont décidé de faire fabriquer en France ses machines à café en se plaçant au coeur d’une démarche de développement durable : sélection des matériaux, qualité du produit, éco conception…

Arnaud Montebourg pose pour le made in France, 20 heures, France 2, 19.10.2012, 1mn

Reportage. Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif, défend le Made in France en posant en marinière Armor Lux en une du Parisien magazine. Un commentaire sur images d’illustration, sur images d’archives (INA), et sur infographie alterne avec un télétrottoir de consommateurs et l’interview du pdg d’Armor Lux.

Relocalisations : qui va revenir ?, Le temps du débat, France Culture, 03.09.2020, 39mn

Magazine. Débat entre Mouhoub El Mouhoud, professeur d’économie à Paris-Dauphine, Philippe Darmayan, président d’ArcelorMittal France et Amélie Canonne, membre d’Attac. Ils évoquent le changement de politique de la France à propos des relocalisations, la question écologique et se demandent comment faire revenir les entreprises.

Re/faire des masques, une filière, une industrie, France 3, 08.04.2021, 1h19mn

Documentaire de Benjamin Carle et Ella Cerfontaine sur une entreprise de Roubaix qui, vingt ans après la mort de l’industrie textile, tente de relancer la production française de masques chirurgicaux.

Relocalisations : le mouvement s’accélère, Sens Public, Public Sénat, 07.12.2021, 1h30mn

Débat entre les économistes Marc Daniel et Mathieu Plane, Anais Voy Gillis, docteure en géographie et Frédéric Coirier, co-président du mouvement des entreprises de taille intermédiaire. Alors que 115 sociétés se sont réinstallées en France en 2020, ils se demandent si la relocalisation est une bonne nouvelle et si elle existe vraiment. Un reportage est diffusé sur les promesses de campagne des candidats à l’élection présidentielle de 2022 à ce sujet.

Renaissances, France 3, 07.03.2022, 52mn

Documentaire d’Anne Gintzburger consacré à Anna et Thomas, qui ont relocalisé des entreprises. Anna a convaincu le patron de la marque française de jean 1083 de s’associer à elle. Dans les anciens locaux de l’usine Levi’s de Lens, dans un bassin où toutes les entreprises textiles ont fermé il y a vingt ans, elle emploie d’ancienne couturières licenciées. Thomas lui, est en route pour sauver dans les Vosges, une grande usine de filature et de tissage, et y relocaliser un atelier de confection.

Entreprises et territoires, Robert Boure, Sciences de la Société, Presses universitaires du Mirail, 01.10.1999, n°48

Périodique. Dossier constitué d’une dizaine d’articles sur la réémergence des territoires comme facteurs centraux du développement économique et social. D’un côté, l’accélération apparente du phénomène de globalisation de l’économie n’a pas conduit à une uniformisation de l’espace, mais à une hétérogénéité croissante, à des spécificités territoriales de plus en plus marquées. De l’autre, c’est devenu une banalité d’affirmer que l’activité économique a toujours reposé sur une base territoriale, dimension que la science économique parvient difficilement à intégrer. Les stratégies de localisation participent aussi de la construction de cet espace sous forme d’un territoire socio-économique générateur potentiel d’externalités et d’avantages concurrentiels, mais elles peuvent aussi bien contribuer à sa déstructuration et/ou à sa recomposition. Plusieurs concepts et modèles utilisés par les auteurs de cette livraison de Sciences de la Société – proximité, agglomération, systèmes productifs localisés, districts industriels, systèmes nationaux d’innovation – visent à rendre compte de ces phénomènes, en même temps que l’observation empirique permet d’affiner leur caractère heuristique.

Retour au sommaire

APPROCHE THEMATIQUE DE L’ENTREPRISE

1 – Les différentes entreprises

Les TPE et PME

Les très petites, petites et moyennes entreprises englobent toutes les sociétés qui emploient moins de 250 salariés et ont un chiffre d’affaires n’excédant pas 50 millions d’euros. En 2020 selon l’INSEE, la France compte 146 000 de ces entreprises de taille réduite, qui emploient à elles seules, près de quatre millions de personnes. De fait, de nombreuses collections d’émissions leur sont consacrées. Les patrons et employés sont invités à parler de leurs expériences et à se confier sur leurs difficultés.

Les PME chez Jean-Pierre Fourcade, JT 20H, 1ère chaîne, 23.08.1974, 1mn

Reportage sur les difficultés rencontrées par les petites et moyennes entreprises et les mesures prises par le gouvernement. Des sociétés sont confrontées à des coûts qui augmentent et à une limitation de leurs découverts bancaires. Le ministère des finances a crée des comités chargés d’aider ces PME. 273 cas ont été traités. Les chefs d’entreprises ont pu retarder le paiement de leurs charges et être payés en vitesse par l’administration.

Les PME et l’innovation, Emission spéciale, France 3 Poitou Charente, 11.12.1980, 13mn

Magazine. Reportage dans les PME de la région Poitou-Charentes sur les innovations financées par une aide de l’Etat. Trois entreprises présentent les dernières machines acquises, qui les aident à produire du fromage ou à élever des moules, et les aide au quotidien.

La petite entreprise connaît bien la crise, L’économie en question, France Culture, 18.11.2002, 55mn

Magazine. Christian Dufour, sociologue et Bernard Paranque, économiste à la Banque de France, réagissent aux mesures du gouvernement en faveur des PME. Ils se demandent notamment quelles en seront les conséquences alors que ces entreprises traversent une période difficile.

Ma petite entreprise, C’est ma vie, M6, 02.04.2011, 1h13mn

Magazine. Reportage consacré aux difficultés de deux petits patrons : Vanessa, qui tient une boutique de vêtements pour femmes enceintes et enfants et Jean-Charles, à la tête de son restaurant.

PME, sauve qui peut, France 5, 11.11.2014, 52mn

Documentaire de Saleha Gherdane. Portrait d’Alexandre Moulin, nommé commissaire au redressement productif par le ministre Arnaud Montebourg. Il sillonne la région Rhône-Alpes à la rencontre des TPE et PME industrielles. Il s’intéresse notamment aux cas de l’entreprise SITL et au patron Eric Perrin, qui n’a plus la confiance des banques.

Collection : La saga des entreprises, France Bleu Provence, du 02.01. 2017 au 06.07.2018, 4mn, 342 émissions

Chronique. Tous les matins, pendant quatre minutes, le journaliste Yves Blisson présente une TPE, une PME ou une jeune start-up provençale.

Collection : Objectif croissance, BFM La radio de l’éco, durée variable, à partir du 15.07.2019 –

Magazine. Un journaliste économique reçoit quotidiennement des chefs de PME innovantes et en croissance et les interroge sur leurs entreprises et leurs expériences.

Ma PME au temps du Corona, Les pieds sur terre, France Culture, 01.05.2020, 27mn

Reportage. Deux patrons de PME évoquent les difficultés que traversent leurs entreprises pendant la crise du Covid-19, les mesures prises pour leurs salariés et leurs productions. Ils craignent pour leur santé, celle de leurs employés mais aussi, pour la bonne santé économique de leurs entreprises.

Collection : Connecte ta boîte, RMC Story, à partir du 20.02.2021 – ,  35mn

Télécoaching. Emission de coaching à destination des patrons de TPE et de PME. Au sein de leurs entreprises ou boutiques, ils reçoivent plusieurs experts du numérique et de la communication qui les aident à se faire connaître et à agrandir leur clientèle.

Podcast

Les Trophées PME Bougeons-nous

Auteur : RMC

“Les Trophées PME” est un podcast d’extraits de l’émission de radio “Bourdin direct” diffusée sur RMC et présentée par Jean-Jacques Bourdin. Ce podcast est dédié aux “Trophées PME RMC”, concours créé par le journaliste Jean-Jacques Bourdin qui récompense le travail des petites et moyennes entreprises qui contribuent au dynamisme de l’économie française.

Ce podcast est composé de 100 épisodes sur les éditions de 2017, 2018, 2019.

Podcast

L’Epreuve Coronavirus

Auteur : Lab 2034 par Carole Stromboni

“L’Epreuve Coronavirus” est un podcast natif animé par Carole Stromboni qui interview des dirigeants de PME pour savoir comment ils réagissent face à la crise du Covid-19.

Lien web vivant proposé pour l’écoute : https://www.youtube.com/playlist?list=PLeYuaFkYN3O8mHqgQj5wvs8KSgv6uvHTE

#ObjectifCroissance

Objectif croissance” est une émission télévisée et radiophonique diffusée sur BFM Business depuis le 15 juillet 2019. Dans ce magazine économique, Vincent TOURAINE s’entretient avec des chefs de PME qui sont en croissance et innovantes.

Date de début de collecte : 22 septembre 2022

Les entreprises familiales

Sur le marché français, les entreprises familiales, qu’elles soient petites et artisanales ou bien plus développées comme Peugeot, occupent une place très importante. Magazines et documentaires s’intéressent à ces sagas et aux histoires de succession souvent compliquées, les enfants préférant suivre une autre voie.

Olivier Dassault : être un Dassault, Parti pris, France Culture, 23.03.1976, 12mn

Entretien. Jacques Paugam reçoit Olivier Dassault, 24 ans, ingénieur diplômé de l’école de l’air et héritier du groupe industriel Dassault. Il parle de son héritage et de son implication dans l’entreprise familiale. Il explique ne pas vouloir devenir PDG de suite, être attaché au principe de redistribution des bénéfices avec les employés et défend sa famille. Il évoque aussi la politique et ses passions.

Une entreprise familiale de construction de bateaux, JT Guadeloupe, Télé Guadeloupe, 31.07.1980, 5mn

Reportage sur une entreprise familiale de Pointe-à-Pitre qui construit des bateaux. Le fondateur parle de son enfance et de la création de l’entreprise, il évoque aussi son « plus gros problème », l’argent. Il revient enfin sur les innovations de son entreprise, comme le recours de plus en plus rare au plastique.

La fin d’une dynastie, Sept sur sept, TF1, 19.06.1983, 8mn

Magazine. Reportage consacré à la chute de l’entreprise familiale Chappée, à Antoigne dans la Sarthe. Retour sur l’histoire de l’usine et interview d’un ancien employé, qui raconte comment se sont déroulées ses années passées dans l’entreprise.

La Bastide blanche, France 2, 08.09.1997 et 09.09.1997, 1h33mn, 2 épisodes

Téléfilm en deux parties de Miguel Courtois. A la fin du XIXe siècle, en Provence, la Bastide Blanche est une entreprise familiale de glace, ressource alors plus précieuse que l’or. Tenue par Amédée Giraud, le maître des glaces, elle est menacée par la concurrence du riche châtelain Jean Roumisse.

Collection : Les sagas familiales, France 5, du 08.08.2004 au 29.08. 2004, 52mn, 4 émissions

Documentaire. Série de quatre documentaires consacrés à quatre grandes entreprises familiales : Leclerc, Bata, Fumaggali et Tupperware. Ils sont composés d’archives et d’interviews d’acteurs et de témoins du développement de ces entreprises.

Les passions familiales, Et si c’était ça le bonheur, Europe 1, 06.05. 2010, 54mn

Magazine. Faustine Bollaert reçoit Harmonie Delay, artisane à la maison familiale Macarons fondants de Rehos. Elle lui parle de sa tradition familiale et des rôles de chacun au sein de l’entreprise.

Collection : United colors of Jean Luc, Comédie, du 25.02 au 11.03.2011, 25mn, 15 épisodes

Série humoristique de Fabrice Eboué et Jérôme L’hotsky. Elle raconte la vie des employés d’une entreprise qui est dirigée par un chef idéaliste qui ne jure que par le multiculturalisme et l’intégration.

François Mellerio, Voyage en moi Majeur, France Musique, 13.05.2012, 59mn

Entretien. Alex Taylor reçoit François Mellerio, joailler de la maison familiale « Meller » fondée en 1613. Il revient sur l’histoire de l’entreprise, le fait de toujours travailler en famille et le développement de sa joaillerie au Japon.

Peugeot une affaire de famille, Planète, 02.10.2018, 55mn

Documentaire de Laurent Bergers consacré à l’entreprise familiale Peugeot, de sa création en Franche Comté jusqu’à sa renommée actuelle. L’histoire de la société est évoquée de manière chronologique avec des archives et des témoignages.

Affaires de famille, Reportages découverte, TF1, du 03.01.2021 au 17.01.2021, 13mn, 3 émissions

Magazine. Reportage en trois parties, consacré aux entreprises transmises de génération en génération, dont un parc d’attraction et une manufacture de soie. Les enfants souhaitent reprendre ces entreprises mais doivent convaincre leurs parents et répondre à leurs exigences. Un commentaire sur des images factuelles, des illustrations et des iconographies alterne avec les interviews des membres des différentes familles.

Retour au sommaire

Zoom : Leclerc

Parmi les entreprises familiales les plus célèbres et prospères de France se trouve E. Leclerc. Ce groupe de grandes distributions est fondé dans les années 1950 par Edouard Leclerc, qui a renoncé à la prêtrise pour devenir épicier. En 1949, il inaugure son premier magasin en libre service, à Landerneau, en Bretagne. Il lance ensuite le « mouvement E. Leclerc ». Plusieurs centres ouvrent sur le territoire, comme à Issy les Moulineaux, en 1959. L’entreprise mise sur des prix bas négociés directement avec les producteurs, sans passer par des intermédiaires. Dans les années 1980, son fils, Michel-Edouard Leclerc entre dans la société. Il diversifie alors l’offre, notamment au point de vue culturel. L’enseigne est aujourd’hui leader sur le marché français. Dès l’ouverture des premiers magasins, les Leclerc utilisent la radio et la télévision pour communiquer. Aujourd’hui, Michel-Edouard Leclerc est un invité régulier de magazines, d’émissions en tous genres et de débats. Il est aussi, avec son père, le sujet de plusieurs documentaires.

Issy les Moulineaux : ouverture d’un centre Leclerc, Actualités de midi, France II Régionale, 17.11.1959

Reportage. Interview d’Edouard Leclerc qui présente le concept des magasins Leclerc : acheter directement aux producteurs et vendre aux consommateurs en prenant la marge de gros. Un représentant syndical critique Edouard Leclerc et cette expérience, qu’il juge démagogique. Une cliente est enfin interrogée, elle déclare être très satisfaite de ce magasin.

Opération Leclerc à Landerneau, Cinq colonnes à la une, 1ère chaîne, 04.12.1959, 13mn

Magazine. Reportage de Pierre Desgraupes à Landerneau, ville où Edouard Leclerc a lancé huit ans plus tôt l’opération « baisse des prix » dans son épicerie. Depuis, le coût de la vie dans la ville a baissé. Le patron est interviewé sur les rumeurs concernant des aides qu’il aurait reçues. Il parle aussi de ses moments de dépression, de la concurrence avec l’épicerie de son frère et de ses futurs projets. Plusieurs membres de sa famille sont ensuite interrogés sur le monde de l’épicerie et sur le travail d’Edouard Leclerc.

Les Leclerc, Portrait, FR3, 30.01.1987, 52mn

Documentaire de Jean Pradinas consacré à l’entreprise et dirigeants Leclerc. Interviews des membres de la famille Leclerc.

Michel Edouard Leclerc, Travaux publics, France Culture, 14.01.2004, 1h

Magazine. Jean Lebrun reçoit Michel-Edouard Leclerc qui publie un livre d’entretiens, “Du bruit dans le Landerneau”. Il évoque pêle-mêle son enfance, son entreprise, son admiration pour l’Abbé Pierre et la découverte de la précarité, la politique, la place de la culture dans les centres Leclerc, la Bretagne, la Corse…

Michel Edouard Leclerc, de quoi je me M.E.L ?, Empreintes : la collection documentaire, France 5, 28.10.2011, 50mn

Documentaire de Fabrice Papillon et Pascal Moret consacré au parcours de Michel-Edouard Leclerc. Le patron revient sur son enfance et son parcours, réagit à des images d’archives et retourne en Bretagne. Il se livre aussi sur ses combats et ses engagements pour les métiers de la distribution, parle de sa passion pour l’écriture et est suivi lors de ses réunions et voyages de travail.

Edouard Leclerc, l’épicier de la République, France 3, 08.04.2013, 55mn

Documentaire d’Antoine Vitkine consacré à Edouard Leclerc et à la face cachée de sa carrière et de son groupe. De nouveaux témoins, dont son frère, parlent de son enfance et de son travail. Sont évoqués les rumeurs autour de son comportement pendant l’Occupation, le soutien du pouvoir gaulliste dans la création de ses épiceries et la révolte des petits commerçants.

Michel Edouard Leclerc, Le grand jury RTL Le Figaro LCI, La Chaîne Info, 22.12.2013, 59mn

Magazine. Michel-Edouard Leclerc est interrogé par trois journalistes de RTL, du Figaro et de LCI, au sujet de la politique, de la baisse de la consommation en 2011, du chômage, de la TVA et de l’importance de la culture.

L’insaisissable monsieur Leclerc, Complément d’enquête, France 2, 27.08.2015, 58mn

Magazine. Portrait de Michel-Edouard Leclerc, patron préféré des Français. Le magazine est découpé en deux parties. Un reportage revient d’abord sur la carrière et le pouvoir de Michel-Edouard Leclerc. Des hommes politiques, des concurrents, des experts et des opposants le présentent comme un homme redoutable et influent. Michel-Edouard Leclerc réagit ensuite à ce reportage.

Les grandes entreprises

De nombreux documentaires s’intéressent aux histoires des plus grandes entreprises françaises ou internationales. Ils retracent le développement de ces fleurons, mettent en avant l’évolution de leurs produits et les raisons de leurs succès.

Les 500 plus grandes entreprises, JT 20H, 1ère chaîne, 27.10.1967, 1mn13

Sujet. Retour avec des iconographies, des statistiques et des photographies sur les 500 premières firmes françaises. L’économie française se porte bien : ces entreprises n’emploient que 20% des salariés de l’industrie mais réalise 40% de l’ensemble de la production industrielle française.

Collection : Histoires d’entreprises, La Cinquième, du 22.09.1997 au 28.11.1997, 13mn, 15 émissions

Série documentaire sur des grandes entreprises françaises comme Total, SEB, Canal + ou Sodexo. L’histoire de ces entreprises est d’abord retracée avant de laisser place à une interview de leurs PDG.

Le pari Airbus, Air Zone, AB Moteurs ,16.12.2003, 55mn

Documentaire de Léon Desclozeaux consacré à l’histoire d’Airbus, lancée en 1970 par l’Europe, contre l’avis général et alors que les Etats-Unis dominent le marché.

Michelin, Les marques et nous, Toute l’Histoire, 24.06.2005, 25mn

Documentaire. Retour sur l’histoire de l’entreprise Michelin, avec des archives et des interviews d’historiens et de collectionneurs. A la fin du XIXe siècle, les frères Michelin imaginent le pneu assorti d’une chambre à air, qui va permettre le développement de l’industrie automobile. Le documentaire revient également sur la publicité mise en place par l’entreprise, la création du guide Michelin et leur participation à l’effort de guerre, grâce à l’aviation.

Le monde selon Michelin, France 3, 14 et 21.11.2011, 52mn

Documentaire en deux parties sur l’histoire de l’entreprise Michelin, de sa création à la fin du XXe siècle jusqu’à aujourd’hui. Ce film est composé d’archives inédites que la société Michelin a accepté de fournir pour la première fois et des témoignages d’anciens employés.

La saga Air France, C dans l’air, France 5, 17.08.2018, 4mn

Reportage. Retour sur l’histoire et l’évolution d’Air France, alors que la compagnie aérienne fête ses 85 ans. Le reportage revient sur l’essor des années 1950, l’arrivée des hôtesses de l’air et des premiers jets. Les crises, la faillite et la concurrence des compagnies low-cost sont enfin évoquées. Succession d’archives et témoignage de Marylène Vanier, fille d’un des pionniers de la compagnie.

Fonds Canson Bernard Ganne,  403 documents

Bernard Ganne, directeur de recherche CNRS et Jean-Paul Pénard, réalisateur ont remis à l’INA un ensemble de rushes, documentaires (Filigranes, Ça déménage, Rumeurs d’ateliers : vous avez dit flexible, Appartenances, Annonay Qingdao : chronique d’une mondialisation, Face à Face) et reportages ayant pour thème l’entreprise Canson, papetier historique situé à Annonay. De 1987 à 2002, ils ont suivi les salariés dans leurs tâches quotidiennes, ont interrogés les ouvriers retraités mais aussi les cadres et dirigeants de l’entreprise. Chaque grande étape de la papeterie a été suivie : déménagement, innovation, inauguration, grèves et délocalisation.

Appartenances : de la firme familiale à l’entreprise flexible 40 ans d’une vie d’entreprise (1950-1990). Le cas des Papeteries Canson et Montgolfier, Bernard Ganne, Jean-Paul Pénard, 2000, 123 p.

Monographie. Livret d’accompagnement à usage des formateurs, réuni avec le documentaire Appartenances dans un coffret pédagogique. Il se compose d’une première partie qui analyse de façon plus large le cas Canson et en tire ses enseignements pour la compréhension des entreprises et d’une seconde partie qui met à disposition le décryptage complet de la bande son des dialogues du film par chapitres, séquences et sous-séquences.

Notes : un livret pédagogique accompagne également le documentaire « Rumeurs d’ateliers : vous avez dit flexible » : A propos des nouvelles formes d’organisation du travail : le cas des Papeteries Canson et Montgolfier, Bernard Ganne, Jean-Paul Pénard, Anact, 1995, 153 p.

La communication des grandes entreprises

La télévision offre aux grandes entreprises une large fenêtre pour communiquer : la publicité. Si les grands groupes en profitent pour vendre leurs produits et services, ils vantent aussi leur image de marque.

Société générale : image de marque : l’avenir, 01.01.1983, 18s

Spot publicitaire de la Société générale mettant en scène un jeune couple qui prépare la chambre de son futur enfant. La future maman plante un clou, le futur papa tricote. Le spot se conclut sur ce message : « Société générale, le bien être a sa banque ».

BNP, image de marque : l’artisan métal, 12.09.1983, 32s

Spot publicitaire vantant « la précision », « la compétence » et « le travail bien fait » de la BNP. Un homme utilise différentes machines pour créer des tubes en métal, qui, une fois assemblés, reproduisent le logo BNP.

Michelin : 100 ans version 45 secondes, 26.12.1997, 46s

Sport publicitaire. Retour sur l’histoire de Michelin. L’emblème de la marque, Bibendum, se balade dans des archives et des séquences qui mettent en avant toutes les évolutions techniques et les différents appareils que l’entreprise a équipés : navette spatiale, vélos, voitures, motos, engins de chantier.

Apprentissage industriel : Airbus,14.03.1999, 31s

Spot publicitaire pour l’apprentissage industriel à destination des jeunes. Dans ce spot, une responsable qualité retrouve son ancien professeur qui l’avait encouragée à devenir apprentie. Il découvre alors qu’elle a trouvé un « beau métier » chez Airbus.

Areva : les métiers 2007, 11.06.2007, 31s

Spot publicitaire tout en animation et sur fond de musique techno qui présente toute la chaîne de production d’électricité mise en place par Areva. L’entreprise montre ici ses différents investissements, notamment vers une énergie plus verte. Elle insiste aussi sur son hégémonie mondiale.

L’âge d’or de la pub, France 3, 02.06.2023, 2h10

Documentaire. Le 1er octobre 1968, le premier spot de publicité débarquait sur le petit écran des Français. Près de 400 clips publicitaires et 55 ans de publicité à la télévision française sont ici racontés par Thierry Ardisson qui cherche à comprendre comment la publicité s’y prend pour convaincre le public.

Quand l’image se fait publicitaire : approche théorique, méthodologique et pratique, Françoise Minot, L’Harmattan, 2001

Monographie. Dans cet ouvrage à triple orientation théorique, méthodologique et pratique, l’auteur commence par aborder la publicité et la communication publicitaire puis l’image et ses usages en publicité sous un angle réflexif. Le propos est alors illustré par divers exemples envisagés, selon les cas, de manière plus ou moins approfondie. Lors d’une seconde partie, qui tient compte des évolutions importantes advenues dans ce domaine, la réflexion sur l’image publicitaire prend un aspect plus directement méthodologique. Différents moyens d’investigation sont alors exposés ainsi qu’une typologie des images publicitaires en rapport avec les informations développées. La troisième et dernière partie consiste en l’étude de cas concrets : publicité de presse télévisée pour l’eau de toilette « Égoïste Platinum » de la marque Chanel, représentation imagée des personnes de couleur dans les films publicitaires proposés à l’intérieur ou aux alentours d’espaces publicitaires télévisés plus spécifiquement réservés aux enfants.

Télé Loisirs : du 12 au 18 octobre 2019, Télé Loisirs, 07.10. 2019

Périodique. L’article « Publicité : quand les patrons mouillent la chemise ! » de Rémi Jacob revient sur la nouvelle tendance dans les spots de publicités : faire intervenir le patron de l’entreprise concernée.

Retour au sommaire

2 – La vie en entreprise

Etre collègues

De nombreux reportages évoquent les relations entre collègues au sein des entreprises. Les sociétés sont en effet des lieux de sociabilité importants, où se retrouvent, presque tous les jours, les mêmes personnes. Les relations amicales ou amoureuses s’y développent donc, soulevant des interrogations chez les intéressés et leurs patrons, qui se demandent si cela est acceptable sur le lieu de travail. La vie entre collègues est aussi tournée en dérision dans plusieurs fictions et séries comiques.

La vie de bureau, Déclics magazine, La Cinquième, 25.03.1996, 28mn

Magazine consacré à la vie entre collègues. Dans les locaux d’une société qui loue des accessoires pour le théâtre et le cinéma, Lionel Stan reçoit un psychologue du travail. Ils évoquent ensemble la vie au bureau et réagissent à trois reportages. Dans le premier reportage, des employées du groupe Marie-Claire parlent du déménagement de l’entreprise dans des nouveaux locaux qu’elles jugent très pratiques, grâce à la présence d’un restaurant et d’une cafétéria. Certaines trouvent néanmoins le siège trop éloigné de Paris. Dans le deuxième reportage, une assistante de direction parle de ses relations avec ses collègues et ses patrons. Enfin, le troisième reportage est consacré au recrutement récent d’un ergonome par l’entreprise GAN, pour ses employés de La Défense. Ces derniers donnent leurs avis sur les changements constatés.

Au cocktail de bureau, Un gars, une fille, France 2, 19.11.1999, 6mn

Sketch. Alexandra (Alexandra Lamy) et Jean (Jean Dujardin) se rendent au cocktail organisé par l’entreprise de Jean. Alexandra rencontre l’associée de son compagnon, Isabelle, qu’elle jalouse immédiatement à cause de son physique et de sa proximité avec son compagnon. Elle essaie alors de rendre jaloux Jean en lui disant que plusieurs de ses employés ont essayé de la séduire au cours de la soirée.

Peut on s’aimer lorsqu’on travaille ensemble, Ca se discute, France 2, 19.04.2000, 2h

Magazine. Jean-Luc Delarue donne la parole à plusieurs couples, à la ville comme au travail. Jacky et Ginette se sont rencontrés à l’usine et ont une histoire tumultueuse : elle commande au travail, lui à la maison et toujours dans les cris. Lydie est quant à elle la secrétaire de Francis. Leurs sentiments se sont révélés après dix années de travail en commun et ont choqué leur entreprise. Ils ont dû porter plainte pour vivre sereinement. D’autres couples et experts donnent leur avis ou racontent leur histoire. Un patron dit s’opposer aux histoires et intervient lorsqu’il s’agit d’adultères.

Le placard, Canal +, 07.10.2002, 1h21mn

Long métrage de Francis Veber. François Pignon (Daniel Auteuil), comptable dans une usine, est licencié. Son voisin, ancien psychologue du travail, lui conseille de se faire passer pour homosexuel. Son patron, par peur d’une procédure, décide de le garder dans son entreprise. Le chef du personnel (Gérard Depardieu), homophobe, est lui contre ce retour. Des collègues lui conseillent de se rapprocher de François Pignon et de se faire passer pour homosexuel pour ne pas lui non plus, subir un licenciement. Pignon, employé terne et discret, est maintenant au centre des regards.

Collection : Le bureau, Canal +, du 25.05 au 29.06.2006, 30mn, 6 épisodes

Série. Adaptation française de la série britannique de la BBC, The Office, de Ricky Gervais. Ce “vrai-faux” documentaire se déroule dans les locaux de la branche région-nord du groupe Cogirep France, basée sur la zone d ‘activité de Villepinte, et numéro 3 sur le marché du papier hexagonal. François Berléand joue le rôle de Gilles Triquet, le patron qui se croit cool mais est en réalité détesté de tous ses collègues à cause de son humour et de ses capacités managériales limitées.

La véritable amitié au travail est-elle pour nous ?, Et si c’était ça le bonheur ?, Europe 1, 06.10.2008, 53mn

Magazine consacré à l’amitié au travail. Faustine Bollaert ouvre l’émission en expliquant qu’elle ne pourrait pas travailler avec des personnes avec qui elle ne serait pas amie. Des auditeurs interviennent pour donner leurs visions. Certains sont d’accord avec elle, d’autres séparent amitié et travail ou ont été déçus après une mauvaise expérience.

Le coming out au travail, Et si c’était ça le bonheur ?, Europe 1, 04.11.2010, 59mn

Magazine. Faustine Bollaert demande aux auditeurs pourquoi ils ont fait leur coming out au travail et quelles réactions ils ont obtenues. Elle se demande aussi si les temps ont changé et si les coming out dans les entreprises urbaines sont mieux acceptés que dans les entreprises rurales.

Collection : Workingirls, Canal +, du 19.04.2012 au 26.12.2016, 13 mn, 49 épisodes

Mini-série humoristique qui montre une galerie de personnages féminins au sein d’une entreprise : les deux standardistes sans aucun sens de l’accueil, la DRH nymphomane, une salariée dépressive, une mère de famille débordée et une directrice commerciale tyrannique.

La délicatesse, Canal +, 26.12.2012, 1h45mn

Long métrage de David et Stéphane Foenkinos. Nathalie (Audrey Tautou) qui a perdu son mari tragiquement, s’investit dans son travail pendant des années. Un jour, elle embrasse sans raison Markus (François Damiens), un de ses collègues, très atypique.

Améliorer la vie des salariés

Pour resserrer les liens entre collègues et augmenter la productivité, des entreprises organisent des soirées, évènements et ateliers ou font appel à des prestataires. Ce management « positif », construit sur la bienveillance et l’épanouissement des salariés est couvert par plusieurs reportages. Cette tendance est d’autant plus visible depuis les années 2010 et la prise de conscience des « burn out ».

L’usine sera loin, L’avenir est à vous, 1ère chaîne, 14.08.1961, 4mn

Magazine. Reportage sur le bureau « Loisirs et Culture » de la régie Renault qui aide et conseille les employés du groupe dans l’organisation de leurs vacances. L’organisme s’occupe de tout, même des démarches administratives pour obtenir un passeport. Les plus jeunes ouvriers peuvent ainsi s’offrir des voyages, en Corse, en Espagne, dans l’Est de l’Europe…

La hotte, 3ème chaîne, 23.12.1973, 40mn

Téléfilm. Adaptation de la nouvelle d’Hervé Bazin tirée du recueil “Chapeau bas” publié en 1958. Lors de l’arbre de Noël organisé par une compagnie d’assurances, un homme froid et qui n’aime pas les enfants doit remplacer en urgence l’employé qui devait jouer le Père Noël. Il s’attache finalement à un petit garçon dont il va s’occuper.

Riens du tout, France 3, 12.08.1996, 1h33mn

Long métrage de Cédric Klapisch. Le PDG (Fabrice Luchini) guilleret d’un grand magasin parisien tente de redonner le goût du travail à ses employés. Il utilise pour cela des méthodes insolites. Pour que chacun se connaisse et prenne en main ses responsabilités, il fait appel aux nouvelles techniques de management et met au point une série d’activités – saut à l’élastique, bivouac, expression corporelle – susceptibles de remotiver son personnel.

Mon patron veut mon bonheur, Pourquoi ça marche, M6, 19.10.1999, 16mn

Magazine. Reportage consacré aux moyens mis en oeuvre par les entreprises pour fidéliser ou récompenser leurs salariés. L’exemple d’une entreprise d’informatique située près de Louveciennes, puis de la société Ikéa.

Jouer au travail, Le travail est mort, vive le travail !, France Culture, 28.01.2011, 52mn

Documentaire d’Hubert Prolongeau et Guillaume Baldy consacré aux troupes de théâtre d’entreprise, nées dans les années 1990 et qui sont aujourd’hui utilisées pour faire apparaître les conflits et les résoudre. L’émission suit ces troupes et aborde avec elles la façon dont elles voient l’évolution du monde du travail, leur implication, l’ambigüité de leur rôle : sont-elles complices de l’exécution de taches pas toujours très nobles, ou sont-elles au contraire un atout dans le bien être dans l’entreprise ? Quelle parole est transmise dans ces spectacles ? Par qui est-elle élaborée et comment ?

Comment améliorer la qualité de vie au travail ?, Les experts Europe 1, Europe 1, 11.06.2013, 1h24mn

Magazine. Débat entre Eric Albert, spécialisé dans le management et le stress, David Abiker expert en ressources humaines et Hervé Lanousière, directeur général de l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail. Ils présentent les efforts consentis par les entreprises, les problématiques dans des sociétés très différentes, l’importance du manager…Des auditeurs appellent pour parler de leurs expériences, des reportages sur les actions mises en place par les entreprises sont aussi diffusés.

Du boulot à la boue, L’œil et la main, France 5, 14.09.2015, 25mn

Magazine. Reportage sur les salariés sourds et malentendants du centre de relation client GDF Suez de Bagneux qui se lancent le défi de participer au « mud day », une course de boue avec obstacles. Ils sont rejoints par des employés entendants, afin de renforcer la cohésion et la confiance des équipes.

Travail : les entreprises peuvent-elles en faire plus pour leurs salariés ?, 7 milliards de voisins, Radio France Internationale, 13.12.2016, 50mn

Magazine. Emmanuelle Bastide reçoit Jean-Claude Delgenes, fondateur et directeur général du Cabinet Technologia, Vincent Harel, directeur adjoint de Mercer et Sylvie Landrieve, co-directrice du Forum Vies Mobiles pour parler du bien-être au travail. Ils évoquent l’importance du transport qui, s’il est trop long ou pénible, peut avoir des incidences. Ils préconisent aussi de répartir les gains de productivité et de développer le télétravail.

Salariés, vous êtes bien traités, Capital, M6, 03.12.2017, 1h52

Magazine. Reportages sur le bien-être au travail. Le premier s’intéresse aux secrets des cantines d’entreprise, privilégiées par les salariés et qui doivent donc les satisfaire. Elles doivent aussi rentrer dans des budgets restreins. Le second reportage est consacré aux moyens mis en place par les entreprises pour rendre leurs salariés heureux : jeux, bureaux high-tech, massages, bar à sieste.

Aux origines nazies du management moderne, La grande table idées, France Culture, 08.01.2020, 34mn

Magazine. Olivia Gesbert reçoit l’historien Johan Chapoutot pour évoquer ensemble les techniques managériales actuelles, héritées du nazisme. Ils reviennent d’abord sur la conception du travail pour les nazis puis, s’intéressent aux points communs avec aujourd’hui : rendre les gens heureux pour les rendre plus productifs grâce à des politiques sociales et un fonctionnement d’entreprise favorisant le plaisir et le loisir.

Happy boulot le mag : émission du 12 mars 2021, Happy boulot le mag, BFM La radio de l’éco, 12.03.2021, 25mn

Magazine consacré au bien-être au travail. Dans une première partie, le directeur des ressources humaines de Norauto présente les mesures prises pour encourager les femmes à rejoindre son entreprise. Puis, la journaliste reçoit Sacha Tikhomiroff, directeur général France des Petits Chaperons Rouges, un réseau de crèches privées qui s’allient avec des entreprises. Les salariés, qui ne trouvent pas de places ailleurs, demandent de l’aide à leurs DRH et peuvent obtenir un berceau chez eux.

Retour au sommaire

Bureaux et open space

Emblèmes de l’entreprise, les bureaux et open space inspirent les fictions et font l’objet de plusieurs reportages. Depuis les années 1970, ils ont évolué en même temps que le rapport au travail et se sont adaptés aux nouvelles technologies. Fermés, encombrés d’ordinateurs et de dossiers, ils sont aujourd’hui ouverts, flexibles voire, nomades.

La réorganisation, Les Saintes chéries, 1ère chaîne, 26.02.1971, 26mn

Série. Dans cet épisode, le nouveau directeur de la SOPIRED décide de réorganiser l’entreprise afin de lui donner une image plus dynamique, d’accroître son rendement et de mieux contrôler ses collaborateurs.

L’open space va t’il vous  burn outer ?, Du grain à moudre, France Culture, 17.04.2009, 43mn

Magazine. Débat entre Marie Puybaraud, directrice Innovation chez Johnson Controls, Danièle Linhart, sociologue du travail, Alexandre des Isnards, co-auteur du livre L’open space m’a tuer, et Pascal Bernard, vice président de l’Association Nationale des DRH. Ils se demandent si les open space, qui rapprochent les employés et sont très tendance, ne font que des heureux, s’il s’agit de la fin de l’intimité, des hiérarchies.

Tendance : l’aménagement design des bureaux, L’instant design, Stylia, 10.06.2011, 6mn

Magazine. Reportage sur l’aménagement design des bureaux qui s’affirme comme un moyen pour les entreprises de véhiculer leurs valeurs. Commentaire sur images d’illustration et images factuelles en alternance avec les interviews de Jérôme Faillant-Dumas, décorateur, qui évoque son travail de décoration des locaux de la radio RTL et l’identité visuelle de cette société, de Cédric Morisset, journaliste à AD, de Fiona Livingstone, designer, qui évoque son travail auprès du site internet de vente en ligne de vêtements Net à porter, et de Matthieu Lehanneur, qui évoque son travail pour une agence de publicité.

Dans un Open Space, Very Bad Blagues, Direct 8, 04.07.2011, 2mn

Sketch. David Marsais et Grégoire Ludig du Palmashow incarnent deux personnages qui travaillent dans un open space : Loïc est un employé envahissant, qui vient constamment voir son collègue Patrick, qui ne rêve que de tranquillité.

Open space, Comédie, 29.05.2016, 1h40mn

Retransmission. Captation de la pièce de théâtre Open Space, conçue et mise en scène par Mathilda May et jouée le 30 janvier 2016 à l’Espace Saint-Exupéry de Franconville. Comme tous les matins, les six employés d’un open space prennent place à leur bureau. Apparaissent alors des tensions, mais également des sentiments. L’employé modèle en pince pour la jolie fille complexée qui elle préfère le beau gosse, qui lui-même louche plutôt sur le réparateur de la machine à café. Le tout sous les regards plus ou moins bienveillants de la businesswoman alcoolique ou du doyen mis au placard.

Travail, au bureau comme dans mon salon, LE 20H, TF1, 06.05.2017, 3mn

Reportage sur les nouveaux bureaux et aménagements dans les entreprises. Le groupe Onepoint a repensé ses bureaux pour le bien-être de ses employés. Pour le PDG, les employés ne doivent pas avoir de place attirée mais profiter de tout l’immeuble et des différents espaces crées : la bibliothèque, le restaurant, les open space, les coins de détente. La journaliste se rend ensuite dans un cabinet d’architectes et un magasin de mobiliers qui vendent des espaces plus chaleureux à destination des entreprises. Enfin, les espaces de co-working, sont désormais très prisés.

Evolution des espaces de travail. Open space, flex office et bien être, LE 20H, TF1, 14.05.2019, 4mn

Reportage sur les conséquences des nouveaux modèles de bureaux dans les sociétés. Les open space, très prisés par les sociétés, sont critiqués et crées de fortes nuisances sonores. Les employés, déconcentrés, sont moins productifs que dans des bureaux fermés. Les entreprises se mettent aussi au flex-office. Plus aucun bureau attitré et des places qui changent tous les jours, ce qui ne plaît pas aux personnes interrogées, qui se plaignent de perdre du temps à tourner dans les bureaux. Enfin, des sociétés donnent à leurs employés des tapis roulants, des cafés, des transats.

Ordinateurs, télex : comment travaillait-on au bureau en 1991, e=m6, M6, 14.03.2021, 8mn

Magazine. Retour sur les bureaux dans les années 1990, encombrés de gros ordinateurs, d’encyclopédies, d’annuaires et d’un minitel. Après une reconstitution de ce qu’étaient un bureau et la vie d’une employée il y a trente ans, Mac Lesggy retrouve une spécialiste du patrimoine industriel, qui lui présente le « télex ». Il s’agit de l’ancêtre des SMS, qui fonctionne sur le même principe qu’une machine à écrire.  Le reportage est aussi émaillé d’archives de e=m6, qui se préoccupait déjà de cette thématique dans les années 1990.

La machine à café

A partir des années 1960, la machine à café envahit les entreprises et devient le lieu de rencontre informel des salariés. Devant elle, se rencontrent patrons et employés et se nouent des amitiés. La machine à café est cependant menacée dans les années 2020 par la crise du Covid-19 qui oblige les sociétés à les condamner ou à interdire les rassemblements devant. Elle reste toutefois un sujet à côté duquel les reportages mais surtout les fictions, ne sont pas passés.

Les usines et entreprises à l’heure des boissons chaudes, Journal Les Actualités Françaises, 31.12.1959, 57s

Presse filmée. Reportage consacré aux nouvelles mœurs dans les entreprises françaises : l’arrivée des machines à café. Les employés n’envoient plus les apprentis dans les cafés du coin mais peuvent retrouver des cafetières et des distributeurs automatiques dans des locaux dédiés.

Collection : Caméra café, M6, du 29.09.2001 au 29.05.2011, 4mn, 729 émissions

Sketch. Comédie de situation humoristique de et avec Bruno Solo et Yvan Le Bolloc’h dans les rôles d’Hervé et de Jean-Claude. Ces deux employés d’une PME de province se retrouvent, avec leurs collègues, leur patron ou des intervenants extérieurs, devant la machine à café de l’entreprise, où ils échangent de manière informelle et parfois crue. Cette machine est par ailleurs le point de vue du téléspectateur.

Mon amie la machine à café, Dans ma boîte, France 5, 22.04.2003, 26mn

Magazine consacrée à la machine à café, « la collègue idéale ». Débat en plateau entre Christophe Lunacek, consultant ressources humaines, Philippe Cruellas, psychanalyste et en duplex, un responsable de communication interne dans une grande entreprise et un architecte. Ils expliquent que la machine à café est le divan des salariés. Ils se questionnent aussi sur l’impact des 35 heures sur cette coutume. Diffusion d’un reportage : les employés d’une entreprise expliquent leur attachement à la machine : elle permet de bien commencer la journée, de se retrouver pour discuter voire, de faire des rencontres amoureuses.

Collection : Caméra café 2. La boîte du dessus, M6, du 18.01.2010 au 12.02.2010, 4mn, 100 émissions

Sketch. Série dérivée de Caméra café, dont l’action se tient dans une société concurrente, située un étage au-dessus. Malgré des changements dans les personnages, le principe de la série reste le même : des employés se retrouvent devant la machine à café où ils sociabilisent et se laissent aller.

La machine à café, Les opérateurs, France 4, 23.11.2012, 7mn

Série. Employé dans une multinationale, Slim découvre un univers où règne l’absurde. Il ne sait pas vraiment quel est son travail et ses collègues semblent incapables de lui en dire plus. Dans cet épisode, le héros cherche à percer le secret de son entreprise et tente de se rapprocher d’Anna, une autre employée, proche des actionnaires et susceptible d’avoir des informations. Il veut pour cela lui offrir un café mais la machine a disparu.

Machines à café : et si elles disparaissaient ?, 20 heures, France 2, 29.05.2020, 2mn

Reportage sur les conséquences du Covid-19 sur les machines à café. Les entreprises de distribution automatique de cafés sont en grande difficulté à cause de la crise sanitaire et du recours au télétravail. Dans une usine de l’Oise, l’accès aux machines est régulé pour éviter la contagion. Des ouvriers sont nostalgiques de l’époque où ils pouvaient se retrouver autour de la machine. Pour pallier le problème, une PME a crée des machines connectées, que l’on contrôle avec un portable, sans les toucher.

Entreprise et syndicalisme

Depuis la loi Waldeck-Rousseau du 21 mars 1884, les syndicats sont autorisés en France. Si les entreprises ne sont pas dans l’obligation d’en avoir un en leur sein, il s’agit d’un droit des salariés. Dès que les syndicats majoritaires – la CGT, CGT-FO, UNSA ou la CFDT – possèdent deux employés syndiqués au sein d’une entreprise, une section syndicale peut être créée. Celle-ci a plusieurs objectifs : accompagner les employés en cas de besoin – passage devant un conseil disciplinaire, négociation en vue d’un plan social, chercher des plans de reclassements. Les délégués syndicaux, élus tous les quatre ans, font aussi le lien entre dirigeants et salariés, siègent au comité social et économique et comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail. Les missions des syndicats professionnels, leur histoire et les élections des délégués sont largement couvertes par la télévision et la radio, malgré la diminution de leur présence dans les entreprises. En effet, en 2021, seuls 7% des salariés sont syndiqués contre 50% dans les années 1940-1950.

Le droit syndical dans les entreprises : Feu rouge…Feu vert, A dossier ouvert, 1ère chaîne, 11.12.1968, 26mn

Magazine. Reportage consacré au libre exercice du droit syndical dans l’entreprise. Enquête auprès de deux groupes de syndicalistes. Dans la première entreprise, une laiterie de la ville de Laval, les employés évoquent les problèmes qu’ils ont rencontrés avec leur patron et qui leur a valu d’être licenciés : une grève et une manifestation. Le deuxième reportage concerne un hôtel à Paris où la coopération entre le personnel syndiqué et le directeur a permis une amélioration de la rentabilité, des salaires et des conditions de travail. Les employés et le patron partagent désormais une forte cohésion. Micro-trottoir sur la question “Que pensez-vous de la liberté syndicale ?” et interviews de délégués syndicaux et patronaux.

Garder la tête haute, France 3, 23.05.2006, 53mn

Documentaire de Martine Gonthie qui rend compte du parcours et du combat de Jean-Marie Michel, délégué CFDT de l’usine STM Icroélectronics de Rennes menacée de fermeture et de délocalisation. Elle l’accompagne lors des manifestations à St Malo et à Paris, devant l’usine, au tribunal, dans les coulisses d’une émission de France 2 et lors d’une rencontre avec Nicolas Sarkozy.

Syndicats, histoire d’un contre-pouvoir : 1884-1981, France 5, 22.02.2015, 52mn

Syndicats, histoire d’un contre-pouvoir : 1981-2014, France 5, 01.03.2015, 52mn

Documentaire en deux parties d’Elisabeth Drevillon retraçant l’histoire du syndicalisme en France et saisit les ressorts de l’affrontement entre salariés et patronat. Elle rappelle les grandes conquêtes sociales : congés payés, journée de huit heures, retraite à 60 ans, sécurité sociale, assurance chômage, Autant de droits acquis par la lutte ou la négociation, qui constituent le socle aujourd’hui menacé du modèle social français. Les deux épisodes de cette saga éclairent sur le rôle des syndicats français et leur avenir à l’heure de la mondialisation, et des inévitables mutations du monde du travail. Alternance d’un commentaire sur images d’archives, images d’illustration, photographies et nombreux témoignages de spécialistes du fait syndical.

Dialogue social dans l’entreprise : c’est qui le patron ?, Du grain à moudre, France Culture, 16.02.2015, 38mn

Débat entre Sandrine Foulon, rédactrice en chef adjointe d'”Alternatives économiques”, Blanche Segrestin, professeure à Mines Paris Tech, Jean-Marc Le Gall, conseiller en RH et en stratégie sociale, et Carlos Verkaeren, directeur général du groupe Poult sur la nécessité de moderniser le dialogue social au sein des entreprises. Ils se demandent si, face aux désintérêts croissants des employés pour les syndicats, il ne faudrait pas les regrouper ou leur donner davantage de pouvoir.

Manque de classe ? La classe ouvrière à la télévision : histoire d’une disparition, Les lundis de l’INA, 14.10.2019, 2h

Captation. Dans le cadre des rencontres des Lundis de l’INA, carte blanche est donnée à l’historienne Ludivine Bantigny, maîtresse de conférence de l’Université de Rouen, spécialiste des mouvements sociaux et mobilisations collectives pour rendre compte de la parole de la classe ouvrière à la télévision. Le monde ouvrier et la précarité au travail sont aujourd’hui globalement occultés dans le paysage télévisé. L’écart de représentation y est considérable entre les catégories sociales : les cadres y sont quinze fois plus présents que les ouvriers, et sept fois plus qu’ils ne le devraient si le temps d’antenne était réparti en fonction de leur part dans la population. Une telle représentation déforme les contours de la société et masque la violence des inégalités. Il s’agit ici de la voir et de l’entendre dans les interstices que lui ont laissées les images télévisées : dans son travail, son existence ordinaire, ses résistances et ses luttes pour la dignité.

Travail syndicalisation : comment s’engager au sein d’une TPE ?, 19 20 Corsica sera, France 3 Corse, 22.03.2021, 2mn

Reportage sur les élections syndicales en Corse. Les employés des TPE et PME sont appelés à voter pour leurs représentants. Les syndicalistes interrogés parlent des difficultés à attirer et à convaincre. Sur l’île, 90% des structures comprennent moins d’un salarié, le taux de syndicalisation est donc très faible.

De la démocratie en entreprise : dialogue social et représentation des salariés, Politiques de communication, Presses universitaires de Grenoble, n°2, 01.03. 2014

Périodique. Le dialogue social fait aujourd’hui figure de pierre angulaire dans la régulation des rapports sociaux au sein du monde du travail. Il permettrait d’endiguer la violence du rapport salarial pour en faire un rapport de coopération. Mais qu’en est-il réellement dans les entreprises après la réforme d’août 2008 ? Les salariés sont-ils mieux représentés ? Les organisations syndicales ont-elles gagné en légitimité? Cet idéal démocratique ne conduit-il pas à faire prévaloir la négociation d’entreprise (promue dans le cadre l’Accord national Interprofessionnel de janvier 2013) sur le droit du travail ? Ce dossier, dirigé par Stéphane Olivesi, comprend notamment des articles sur les limites de la « démocratie sociale », sur la « participation des femmes à la négociation collective » et un entretien avec Marc Blondel, syndicaliste français.

Fonds SURT CFDT, 355 unités

Archives institutionnelle. Fonds d’archives écrites syndicales versé à l’Inathèque par la secréterait national du syndicat CFDT des Médias. Ce syndicat historique de l’audiovisuel a comme origine le SUT (Syndicat Unifié des Techniciens), affilié à la CFDT depuis 1974.

Le fonds comporte principalement des archives récentes du début des années 2000 : échanges de courriers, documents de direction d’entreprises, demandes de salariés, périodiques CFDT entre autres.

Notes : certains dossiers sont non communicables, en raison de la confidentialité des informations.

Retour au sommaire

3 – Entreprises, justice et violences

Le harcèlement

Selon l’Organisation Internationale du Travail, en 2022, près de 18% des salariés disent avoir été victimes d’harcèlement psychologique ou de violence sur leur lieu de travail. En entreprise, le harcèlement moral ou sexuel se manifeste par des remarques et/ou violences répétées. Les conditions de travail du salarié peuvent aussi être dégradées : mise « au placard », à l’écart de projets ou sur-sollicitation de la part des supérieurs. Des débats et magazines donnent directement la parole aux victimes de ces agissements. Des reportages consacrés aux moyens mis en place par les sociétés pour lutter contre ce phénomène sont aussi diffusés. La fiction s’est elle aussi emparée de ce sujet en s’intéressant surtout au harcèlement sexuel.

Harcèlement : malaise au bureau, Zone Interdite, M6, 05.03.1995, 1h51mn

Magazine. Enquête sur le harcèlement sexuel au sein des entreprises, aux Etats-Unis et en France. Des sociétés américaines mettent en garde leurs employés contre des agissements qui pourraient être perçus comme du harcèlement sexuel. Ils embauchent aussi des coachs qui les aident à réagir lorsqu’ils sont victimes ou à adopter les bons comportements avec leurs collègues. A New York, un docteur écoute les hommes victimes et les aide à se plaindre à leurs supérieurs ou à la justice. Le dossier porte cependant un regard plutôt négatif sur les femmes qui osent porter plainte aux Etats-Unis.

Le harcèlement sexuel dans le travail, Si vous parliez, France 3, 06.11.1995, 1h

Débat. Virginie Taittinger reçoit plusieurs femmes qui ont subi du harcèlement sexuel sur leur lieu de travail. Toutes témoignent de la violence infligée par leurs supérieurs ou collègues. Des experts, un avocat, un psychiatre et un inspecteur du travail éclairent ces témoignages.

Les femmes harcèlent-elles les hommes ?, Le Christian psy show, RMC, 24.02.2003, 1h56mn

Magazine. Le médecin Christian Spitz reçoit Jean-Pierre Saccani, rédacteur en chef de Men’s Health et Loïc Scoarnec, président fondateur de Harcèlement Moral Stop. Les trois hommes se demandent si les femmes peuvent elles aussi avoir des comportements répréhensibles à l’encontre des hommes, notamment en entreprise. Ils écoutent, tout en les prenant parfois à la rigolade, les témoignages d’hommes harcelés moralement ou sexuellement.

Harcèlement fatal, RTL9, 31.08.2003, 1h40mn

Téléfilm américain de Michael Switzer. Une jeune femme, qui vient de rejoindre une entreprise de la Silicon Valley, est harcelée par un de ses collègues, un modeste spécialiste en informatique.

Harcèlement moral en entreprise, Télé Nouvelle Calédonie, 31.08.2003, 3mn

Reportage sur les cas de harcèlement sexuel dans des entreprises calédoniennes. Une cadre témoigne à visage caché des violences qu’elle subit depuis un an, de son déclassement dans sa société et de sa dépression. Les syndicats et la médecine du travail alertent sur la recrudescence de cas de harcèlement au travail. La situation est d’autant plus inquiétante selon le commentaire, que la loi contre le harcèlement moral votée en Métropole n’est pas applicable en Nouvelle Calédonie.

Le harcèlement moral en entreprise, Après enquête, La Chaîne Info, 21.07.2009, 4mn

Magazine. Rencontre avec plusieurs salariés victimes de harcèlement moral dans leur entreprise. Ils parlent du sentiment d’abandon et de la violence qui mènent parfois au suicide. Une psychologue présente des exemples de harcèlement. En plateau, la journaliste qui a tourné ce reportage parle du « harcèlement moral stratégique » qui permet aux entreprises de faire partir leurs employés à moindre frais.

Le harcèlement moral en entreprise, A la une, Europe 1, 06.12.2011, 12mn

Interview. David Abiker se demande comment résister à la manipulation que l’on pourrait subir de la part d’un supérieur ou d’un collègue. Avec son invité Charles De Mercy, président de l’association SOS Pervers, ils évoquent les particularités du harceleur moral et ses manières d’agir, comme envoyer des mails ou des sms. Ils reviennent ensuite sur le fonctionnement même des sociétés. Elles créent selon eux, un environnement propice au harcèlement et donnent des conseils pour se défendre au quotidien.

Ma patronne est folle de moi, Le jour où tout a basculé, France 2, 06.02.2012, 23mn

Reconstitution d’une histoire vraie. Un commercial « compétent et apprécié de tous » est harcelé par sa patronne. Elle multiplie dans un premier temps les attentions à son égard, puis s’invite chez lui, le harcèle par SMS et mails et tente de l’embrasser. Malgré les pressions qu’il reçoit, il décide de porter plainte pour harcèlement sexuel.

Harcelée, France 2, 11.10.2017, 1h36mn

Téléfilm de Virginie Wagon. Après trois ans de congé parental, Karine (Armelle Deutsch) se voit proposer un contrat de remplacement dans l’entreprise d’Antoine (Thibault de Montalembert), le père de la meilleure amie de sa fille. L’homme, d’abord agréable, devient progressivement insistant jusqu’à la harceler sexuellement, au travail et en privé. Face à cet homme charismatique, Karine est isolée. Le harcèlement a des répercussions sur sa santé, son couple et sa famille.

Harcèlement sexuel, un mâle sournois, Temps présent, TV5 MONDE, 10.09.2018, 52mn

Magazine. A travers le témoignage de cinq femmes ce reportage illustre le harcèlement vécu dans leur travail et pose la question de vivre au quotidien ce harcèlement : comment le supporter ? Comment dire non ? Comment agir ? Et comment en parler ?

Les discriminations

Les discriminations au travail, qu’elles soient construites sur le racisme, l’homophobie, la misogynie, la grossophobie ou l’âgisme, peuvent intervenir à plusieurs moments dans la vie du salarié. La télévision et la radio rendent compte de ces étapes : lors de l’embauche avec une discrimination sur le physique, les origines ou le lieu de résidence. Elle peut aussi survenir après un coming out, l’annonce d’une grossesse ou d’une maladie. Des émissions de témoignages et des reportages donnent la parole aux victimes. Le sujet est aussi repris dans des fictions et des pastilles humoristiques.

Les travailleurs immigrés : comment réduire les inégalités ?, Les trois vérités, 1ère chaîne, 23.05.1973, 1h55mn

Emission consacrée à la question des travailleurs immigrés. Un reportage sur l’histoire des immigrés en France est suivi d’un débat entre une vingtaine de personnes, toutes tirées au sort. Certaines remettent en cause le traitement réservé aux personnes racisées dans les entreprises. D’autres se plaignent de leurs comportements et espèrent qu’ils quitteront le pays. Des travailleurs immigrés sont ensuite interrogés. Ils parlent de leurs mauvais traitements : une douche, une cuisine et un seul robinet d’eau chaude pour une cinquantaine de personnes. De retour en plateau, Alain Duhamel anime un débat entre Eugène Claudius-Petit, député de Paris, et Michel Roland, secrétaire national de la CFDT.

Sida et travail, Ruban rouge, France 3, 11.03.1995, 1h

Magazine. Elisabeth Martichoux et Serge Hefez reçoivent Edmond-Luc Henry, président de l’Association française des hémophiles. Ensemble, ils évoquent les discriminations vécues par les personnes porteuses du Sida. Un avocat et un médecin du travail leur donnent des conseils et les encouragent à ne pas révéler leur maladie à leurs supérieurs. Des personnes malades évoquent les difficultés vécues au travail. A l’inverse, deux reportages mettent en avant les mi-temps thérapeutiques mis en place par la Caisse d’Epargne de Paris et la Poste.

Philadelphia, Canal +, 31.05.1996, 2h15mn

Long métrage de Jonathan Demme. Andrew Beckett (Tom Hanks), brillant avocat, est licencié pour faute professionnelle. Convaincu que c’est le virus du sida qu’il a contracté qui est la véritable cause de ce renvoi, il attaque son ancien cabinet en justice. Il est soutenu par Joe Miller (Denzel Washington), un avocat à l’homophobie ordinaire, qui décide finalement de le défendre.

La tête de l’emploi, Saga cités, France 3, 05.11.1997, 25mn

Magazine. Reportage sur le racisme vécu par des salariés et des demandeurs d’emplois de Roubaix et Vaulx-en-Velin. Plusieurs personnes expliquent être victimes de discrimination à l’embauche, à cause de leurs origines ou de l’endroit où elles habitent. Elles reviennent aussi sur leur vie au travail avec leurs collègues, qui les apprécient mais continuent d’avoir des préjugés racistes en privé.

Discrimination salariale et homosexualité ; se syndiquer, Questions d’époque, France Culture, 10.09.2010, 57mn

Tranche horaire. Dans la première partie de l’émission, Louise Tourret et Florian Delorme s’entretiennent avec Thierry Laurent, économiste et professeur à l’Université d’Ivry, à propos de l’homophobie au sein des entreprises.

Discrimination, France 3 Alsace, 8 mars 2012, 52mn 17s. Documentaire.

Portrait de l’avocate Emmanuelle Boussard-Verrecchia et du représentant syndicale François Clerc. Tous deux sillonnent la France pour aider des personnes victimes de discrimination dans leurs entreprises. En suivant leur travail, le film explore la complexité des rapports humains dans l’entreprise. Et si les victoires contre la discrimination continuent à se multiplier, les rapports sociaux, au-delà même du monde du travail, pourraient s’en trouver modifier.

Les seniors, les mal-aimés de l’entreprise, Le choix de la rédaction, France Culture, 27.11.2012, 4mn

Reportage sur les difficultés rencontrées par les seniors pour retrouver un emploi, en une période de crise où ils ne sont pas les bienvenus dans les entreprises.  Alternance d’un commentaire et d’interviews.

Collection : Le bureau des affaires sexistes, France 5, du 02 au 08.03.2013, 3mn, 25 émissions

Série. Sketchs courts sur les situations sexistes que les femmes peuvent rencontrer dans leur vie professionnelle : un patron machiste, la discrimination à l’embauche, le refus d’accorder une promotion…Les hommes accusés et les femmes victimes se retrouvent dans le bureau d’une juge, interprétée par Isabelle Nanty.

Hors d’être : vivre le chômage après 45 ans, France 3 Bretagne, 07.03.2015, 52mn

Documentaire qui donne la parole aux seniors désocialisés par la perte de leur emploi. Bruno, Corinne et Françoise se sont beaucoup investis dans leur vie professionnelle pendant de nombreuses années avant d’être exclus brutalement et durablement de la société des actifs. Alors qu’ils atteignent cinquante ans, ils vont livrer une bataille périlleuse et inattendue.

La discrimination envers les chercheurs d’emploi, Info> Mayotte, France O, 16.02.2016, 2mn

Reportage sur les discriminations à l’embauche à Mayotte. Selon une étude du défenseur des droits, un chômeur sur dix subit une discrimination à l’embauche. Le reportage donne la parole à des personnes qui se sont sentis discriminés à cause de leur poids, de leur physique, d’une style « non comme aux codes de l’entreprise » ou de leur âge. Le commentaire rappelle qu’à l’inverse un physique mince attirerait plus les employeurs.

« Name and shame » : sept entreprises épinglées – Invités : François de Closet, La Chaîne Info, 07.04.2020, 4mn

François de Closet, journaliste et essayiste, Dominique Seux, directeur délégué de la rédaction des Échos, Barbara Lefebvre, essayiste et enseignante et Gérard Miller, psychanalyste, réagissent aux déclarations du gouvernement français. Il a rendu public les noms de grands groupes français soupçonnés de discrimination à l’embauche : Air France, Renault, Accor, Altran, Arkema, Rexel et Sopra Steria. La directrice emploi et diversité Air France-KLM est également interrogée.

#5Novembre16h47

À partir du 5 novembre 2019 à 16h47, les Françaises vont travailler gratuitement et ce, jusqu’à la fin de l’année. Un calcul basé sur une différence salariale de 15,4 % entre femmes et hommes. Le collectif « Les Glorieuses » fixe cette date en fonction de l’étude de l’Office européen de statistiques Eurostat.

Date de début de collecte : 6 novembre 2019

Date de fin de collecte : 28 avril 2020

#4Novembre9h10

À partir du 4 novembre 2022 à 9h10, les Françaises vont travailler gratuitement et ce, jusqu’à la fin de l’année. Un calcul basé sur une différence salariale de 15,8 % entre femmes et hommes. Le collectif « Les Glorieuses » fixe cette date en fonction de l’étude de l’Office européen de statistiques Eurostat.

Date de début de collecte : 4 novembre 2022

Date de fin de collecte : 18 novembre 2022

Le suicide au travail

Les suicides dans les entreprises ont plusieurs causes : plans sociaux, management agressif, harcèlement, burn out… Si le sujet n’est pas évoqué avant les années 2000, il devient récurrent à partir de 2009, avec la révélation de l’ « affaire des suicides » de France Télécom. Entre 2006 et 2011, 39 salariés du groupe de télécom mettent fin à leurs jours. Le redressement de l’entreprise avec la surpression de plusieurs dizaines d’emplois est en cause. Dès lors, la parole semble se délier. Des programmes de toutes natures recueillent la parole de médecins et d’avocats, font de la prévention et débattent des mesures à adopter pour protéger les salariés.

Selon Matthieu, ARTE, 25.07.2003, 1h40mn

Long métrage de Xavier Beauvois.  Matthieu (Benoit Magimel), Eric (Antoine Chappey) et leur père (Fred Ulysse), âgé de cinquante-trois ans, travaillent dans la même usine du Havre. Le soir du mariage d’Eric, le père avoue à Matthieu qu’on l’a licencié pour avoir fumé une cigarette dans l’enceinte de l’usine alors que le règlement intérieur, fraîchement modifié, l’interdit. Révolté par cette décision aussi brutale que cruelle, Matthieu tente de mobiliser les ouvriers. En vain : personne ne le suit, pas même Eric. Quelques jours plus tard, le père est renversé par une voiture. Il rend l’âme peu de temps après. Matthieu est convaincu qu’il s’est jeté sous les roues du véhicule et impute la responsabilité du drame à leur patron.

J’ai (très) mal au travail, Canal +, 24.10.2006, 1h21mn

Documentaire de Jean-Michel Carré qui analyse en détail tous les ressorts de la vie en entreprise aujourd’hui. Composé de nombreuses interviews de spécialistes de la question – sociologue, psychologue et d’employés ou d’ex-employés (certains témoignent à visage caché), il fait état des difficultés que génèrent les nouveaux modes d’organisation de l’entreprise dans un environnement concurrentiel fort. Diffusion d’extraits de films, d’émissions de télévision d’actualité, des messages publicitaires, des images d’illustration assorties de données chiffrées. Sont notamment abordés la souffrance, la discrimination et les suicides.

Cinquième suicide d’un salarié de PSA à Mulhouse depuis le début de l’année, Inter treize, France Inter, 18.07.2007, 5mn

Interview. Vincent Duse, secrétaire de la CGT de PSA-Mulhouse réagit à l’annonce d’un cinquième suicide d’un salarié de son entreprise. Il évoque la dégradation des conditions de travail dans les usines et le stress ressenti. Dorothée Ramaut, médecin du travail, est ensuite interrogée sur le nombre de cas de personnes qui se suicident au travail et les raisons qui les poussent à le faire.

Mort au bureau, Complément d’enquête, France 2, 22.10.2007, 15mn

Magazine. Reportage consacré au suicide lié au travail, à travers les témoignages de salariés et de proches de disparus pour comprendre les mécanismes du stress qui poussent certains à ce geste. Retour sur des affaires récentes posant la question de la responsabilité du management d’entreprise. Alternance d’un commentaire sur images d’illustration, factuelles, d’archives et photographies et témoignages du docteur Olivier Galamand, médecin de travail IBM, de Bertrand TYL et Dominique Deconinck, délégués du personnel IBM, de Christophe Dejours, psychiatre directeur du laboratoire de psychologie du travail.

Le plus de RTL : L’appel à la solidarité de Fanny Gamelin, RTL, 31.12.2008, 5mn

Reportage. Retour sur l’histoire de Fanny Gamelin, 23 ans, dont le père, Joël Gamelin, s’est suicidé dans les locaux de son chantier naval. Son entreprise venait d’être placée en redressement judiciaire. Sa fille veut tenter de reprendre le flambeau pour au moins, payer les salaires. Elle est interviewée et présente son projet. Elle critique également ceux qui ont délaissé son père quand il était au plus mal.

Le suicide en entreprise, C dans l’air, France 5, 30.07.2009, 1h

Magazine consacré aux effets du stress au travail et plus particulièrement, aux suicides dans les entreprises. En plateau, plusieurs intervenants débattent du sujet et réagissent aux reportages. Le premier est consacré au nouveau cas de suicide d’un employé de France Télécom. Dans une lettre rendue publique, le salarié dénonce les conditions de travail au sein de son entreprise, évoquant un “management de la terreur”. Ce suicide est le dix-huitième en moins de deux ans chez l’opérateur de télécommunications. Dans la Vienne, Philippe Widdershoven, employé de l’entreprise de porcelaine Deshoulières, alors en pleine restructuration, s’est donné la mort. Retour sur les faits et sur les événements qui ont conduit à ce geste. Enfin, l’entreprise Renault PSA s’est mobilisée pour lutter contre le suicide au travail, après la mort de deux cadres du technocentre de Guyancourt dans les Yvelines. Point sur les diverses actions et réflexions mises en place par la direction.

Pourquoi on se suicide chez France Telecom ?, Ca vous regarde, La chaîne parlementaire Assemblée Nationale, 21.09.2009, 50mn

Magazine. Débat entre Jean-Marie Le Guen, député PS, Bénédicte Haubold, fondatrice d’Artélie Conseil, Marie Pezé, psychologue et Arnaud Robinet, député UMP. Tous les quatre réagissent aux vagues de suicides chez France Télécom et dans les autres entreprises, PME comme grandes sociétés.

Le bien-être au travail, Grand angle, France O, 06.05.2010, 30mn Magazine. Débat présenté par Lise Dolmare sur le bien-être au travail. Une employée harcelée dans son entreprise parle du mal-être qu’elle ressent. Un représentant syndical de France Telecom, une médecin du travail et un ancien DRH donnent leur avis sur ce cas et sur les suicides au travail.
Le travail, ça fait mal !, Le blogueur, Arte, 24.09.2011, 26mn

Magazine. Anthony Bellanger s’intéresse cette semaine au travail. Il propose des reportages dans des pays européens et des entretiens sur ce sujet, avec ses correspondants blogueurs et un expert de la semaine. Il s’entretient dans un premier temps avec Marie Pezé, docteur en psychologie et spécialiste du stress au travail. Plusieurs reportages sont ensuite consacrés à la souffrance au travail en Europe, en Allemagne, au Danemark et en Grande Bretagne.

Suicide d’un chef d’entreprise, Si près de chez vous, 13ème Rue, 10.12.2012, 25mn

Reconstitution. Mathieu, brillant chef d’entreprise, met fin à ses jours avec une arme à feu. Que s’est-il passé pour qu’il décide d’attenter à sa vie ? Qui dans son entourage a pu le pousser au suicide ?

Entreprises, employés et patrons devant la justice

A plusieurs reprises, employés et patrons se sont retrouvés devant la justice. Les premiers sont principalement mis en cause pour des délits commis en marge de manifestations ou d’occupations de sites. Un cas cependant détonne, celui de Jérôme Kerviel. En 2009, l’ancien trader de la Société générale est condamné à cinq ans de prison pour « faux, usage de faux, abus de confiance, introduction frauduleuse de données dans un système informatique ». La justice lui reproche d’avoir entraîné la perte, par sa banque, de 4,9 milliards d’euros. Le retentissement important de cette affaire, la rapproche d’autres scandales, touchant cette fois-ci des grandes entreprises et leurs patrons – l’affaire Clearstream en 2004, les affaires Tapie ou l’arrestation de Carlos Ghosn au Japon, en 2018.

Mise en examen de 30 employés de la SADEFA de Fumel, JT Aquitaine, France 3 Aquitaine, 20.01.1995, 1mn37

Reportage sur la mise en examen de trente ouvriers de la SADEFA qui vont comparaître devant la justice pour la séquestration de leur direction pendant un mouvement social, en novembre 1993.

Les entreprises, la justice et les affaires, Le Téléphone sonne, France Inter, 14.03.1995, 40mn

Magazine. Alain Bedouet anime un débat entre François d’Aubert, député UDF, Dominique Matagrin, secrétaire général de l’association professionnelle des magistrats et Christian Saint-Etienne, économiste. Ils reviennent ensemble sur plusieurs grandes affaires judiciaires mettant en cause des patrons ou entreprises, comme la mise en examen du PDG d’Alcatel.

L’affaire clearstream racontée à un ouvrier de chez Daewoo, Canal +, 10.02.2003, 1h

Documentaire. Retour sur les aspects singuliers de ce dossier qui, depuis 2001, a secoué plusieurs personnalités politiques. Y a-t-il effectivement eu détournement du système légal de compensation inter-bancaire pour permettre l’effacement – illégal – de certaines transactions d’évasion fiscale et de blanchiment d’argent ? A-t-on ensuite été confronté à une tentative de manipulation de la justice par des politiciens épaulés par divers industriels dans le but de nuire à des personnalités innocentes ? Ce documentaire de Denis Robert et Pascal Lorent lie explicitement les agissements de Clearstream, multinationale de la finance basée au Luxembourg, à la faillite des usines Daewoo en Lorraine française. Le montage intègre des images des actions des salariés de Daewoo en France et des témoignages de financiers, politiques, banquiers et employés.

Crude l’Equateur contre Texaco, Planète, 15.03.2010, 1h50mn

Documentaire de Joe Berlinger consacré au combat judiciaire mené en Equateur par des populations indigènes contre une compagnie pétrolière. Elles dénoncent la pollution de la région par le déversement de produits toxiques depuis les années 60 et réclament la dépollution et des dommages et intérêts.

Le procès de Jérôme Kerviel, Café crimes, Europe 1, 25.06.2010, 1h30mn

Magazine consacré au procès de Jérôme Kerviel. Ce dernier, ancien trader de la Société Générale, est jugé pour avoir fait perdre 5 milliards d’euros à la banque, début 2008.

L’outsider, Canal +, 13.05.2017, 1h52mn

Long métrage de Christophe Barratier sur l’affaire Jérôme Kerviel. Ce dernier (interprété par Arthur Dupont) intègre la Société Générale en 2000. D’abord affecté la salle des marchés, il devient l’assistant du desk de Fabien Keller, qui fait de lui un trader. Il lui apprend la spéculation boursière et la dissimulation des profits.

Un grand patron devant la justice, Histoires économiques, France Inter, 28.03.2019, 2mn

Chronique sur le procès de Stéphane Richard, PDG d’Orange, qui comparait depuis deux semaines et demie devant le tribunal correctionnel de Paris dans l’affaire Tapie. Le journaliste se demande quel sort lui sera réservé et comment son entreprise gère l’absence de son président. Il se questionne aussi sur l’avenir d’Orange s’il venait à être condamné.

Carlos Ghosn, L’invité de 8h20 : le grand entretien, France Inter, 10.01.2020, 23mn

Interview de Carlos Ghosn, ancien PDG de l’Alliance Renault-Nissan, arrêté au Japon et désormais, réfugié au Liban. C’est à Beyrouth qu’il est interviewé par Léa Salamé. Il se dit innocent des charges qui lui ont été présentées, dénonce les conditions de sa détention au Japon et le traitement politique et médiatique de l’affaire en France. Il s’inquiète également des répercussions pour son entreprise.

Ca finira aux prud’hommes, Mayotte 1ère, 09.03.2020, 1h

Documentaire de Julie Talon consacré aux Prud’hommes de Paris, concentré de la société française avec toutes les professions et statuts sociaux qui y défilent. Il est construit sur une succession d’audiences et d’interviews.

Mort de Bernard Tapie, des affaires aux déboires judiciaires (OM/VA, Crédit Lyonnais/ Adidas), Le 1245, M6, 03.10.2021, 4mn

Reportage sur les affaires judicaires dans lesquelles a été impliqué Bernard Tapie, dont celles sur l’arbitrage en sa faveur. En 2007, Christine Lagarde, ministre de l’Economie du président Sarkozy charge un tribunal arbitral privé de juger l’affaire. En juillet 2008 le CDR est condamné à verser 404 millions d’euros à Bernard Tapie. Le tribunal arbitral est soupçonné de partialité qui aurait profité à Bernard Tapie.

Carlos Ghosn, le dernier vol, Monte Carlo TMC, 05.04.2022, 1h 51mn

Documentaire de Nick Green. Retour sur l’affaire Carlos Ghosn, ancien PDG de Renault-Nissan. Fin décembre 2019, Carlos Ghosn, accusé de crimes financiers au Japon, prend la fuite pour se réfugier au Liban. Il passe ainsi du statut de grand dirigeant de multinationale à fugitif sous mandat d’arrêt international. Carlos Ghosn affirme avoir été victime d’une conspiration impliquant des dirigeants de Nissan et des membres du gouvernement japonais.

#CarlosGhosn

Evasion de Carlos Ghosn, ancien patron de Renault-Nissan, qui attendait son procès d’abus de biens sociaux et de fraude fiscale en résidence surveillée au Japon. Il s’est enfui pour trouver asile au Liban.

Date de début de collecte : 9 janvier 2020

Date de fin de collecte : 28 avril 2020

#Ghosn

Evasion de Carlos Ghosn, ancien patron de Renault-Nissan, qui attendait son procès d’abus de biens sociaux et de fraude fiscale en résidence surveillée au Japon. Il s’est enfui pour trouver asile au Liban.

Date de début de collecte : 9 janvier 2020

Date de fin de collecte : 28 avril 2020

Retour au sommaire

4 – Créer son entreprise

Méthodes et astuces pour créer son entreprise

L’appétence des Français pour l’entrepreneuriat amène télévision et radio à multiplier les émissions et les reportages qui mettent en avant des astuces et conseils – juridiques, économiques – pour monter une entreprise.

Comment monter son entreprise, JT 13H, 1ère chaîne, 21.11.1972, 13mn

Reportage sur une association du Limousin qui vient en aide aux jeunes du département qui n’ont pas les moyens de monter leur entreprise. Les jeunes, qui possèdent une « bonne idée économique » peuvent participer à un concours et recevoir des aides financières pour les aider à aller au bout de leur projet. Alain Serieyx, délégué général du centre d’action économique et sociale de la Haute Vienne présente le projet. Il rappelle aussi l’importance de garder ces jeunes sur le territoire et d’éviter un exode rural plus massif.

Bons plans : créatrices d’entreprises : elles cartonnent !, Service maximum, France 2, 09.10.2008, 5mn

Magazine. Reportage consacré à trois créatrices d’entreprise qui ont très bien réussi. Elles livrent dans ce sujet leurs trucs et astuces pour créer une société.

Lancer sa boîte : l’entreprise de toute une vie, Zone Interdite, M6, 25.01.2009, 1h51mn

Magazine consacré à la création d’entreprise. Dans la première partie, un reportage suit des entrepreneurs qui cherchent à monter leurs entreprises, comme Vanessa qui veut ouvrir une sandwicherie. Evocation des démarches qu’ils accomplissent, notamment pour obtenir des financements, des difficultés qu’ils rencontrent et des succès qu’ils obtiennent, de leurs parcours personnels et professionnels. Puis, Claire Barsacq se rend dans la sandwicherie de Vanessa, à Montreuil, pour s’entretenir avec elle et Alexandre Selmi, responsable “Boutiques de gestion”, son conseiller pour la création de son entreprise. Vanessa évoque les conditions dans lesquelles elle a monté son entreprise, les difficultés à ses débuts, sa réussite actuelle malgré son faible niveau d’études et son ambition de franchiser son commerce.

J’ai décidé de monter mon entreprise, La vie d’aujourd’hui, NRJ 12, 10.04.2010, 1h28mn

Magazine. Deux jeunes entrepreneurs sont suivis pendant la création de leurs entreprises : ils témoignent des différentes étapes à franchir, des difficultés rencontrées et de l’importance des rencontres.

Devenez votre propre patron, C’est notre affaire, France 5, 05.01.2011, 29mn

Magazine. Claire Fournier rencontre lors d’un premier reportage Isabelle, qui a crée un salon de thé-atelier de couture. Elle évoque son statut d’auto-entrepreneur et le micro-crédit qu’elle a réalisé auprès de l’ADIE, l’association pour le droit à l’initiative économique. Jean Pierre Dupressoir explique ensuite le fonctionnement de cet organisme. Plusieurs reportages expliquent le statut d’auto-entrepreneur et le congé individuel de formation. Interview de Gérard Moulin, président d’une « Société coopérative ouvrière de production » et Pascal Trideau, directeur général de la Confédération des Scop. Un sujet est enfin consacré aux mères de famille qui veulent se lancer dans l’entreprenariat et aux aides qu’elles peuvent recevoir.

Comment créer son entreprise à partir de rien ?, Les experts Europe 1, Europe 1, 01.11.2011, 1h 24mn

Magazine. Débat entre Matthieu Sherrer, rédacteur en chef de Management, Mano Garan Madi, directeur de réseau Entreprendre Val d’Oise et Roland Pérez, expert juridique. Ils donnent des conseils pour se lancer : demander de l’argent à ses proches, se rapprocher des pépinières d’entreprises, faire estimer la valeur marchande de sa société…Ils mettent aussi en garde contre la jungle des aides, associations et subventions, au milieu de laquelle il est parfois difficile de s’y retrouver.

Etudiant et entrepreneur : comment se lancer ?, Paris d’avenir, BFM La radio de l’éco, 28.02.2012, 1h

Magazine. Entretien avec trois entrepreneurs qui prodiguent des conseils aux jeunes et étudiants qui souhaitent eux aussi monter leurs entreprises. Ils reviennent aussi leur parcours, parlent de leurs sociétés, des programmes et concours mis en place pour les aider.

Entre social et entreprise : création d’entreprise et insertion, Alain Merckaert, L’Harmattan, 1995, 335 p.

Monographie. Alain Merckaert s’intéresse à « l’insertion par l’activité économique » : comment entreprendre et développer son entreprise permet d’agir socialement, de s’en sortir ou de dynamiser un quartier. Un dernier chapitre regroupe plusieurs documents pour aider les personnes qui souhaiteraient se lancer.

Créer et gérer son entreprise audiovisuelle : cinéma et télévision, Jean Jacques Fadda, Pierre Kuperberg, Dixit, 1999, 236 p.

Monographie. Guide pratique qui présente, en vingt chapitres, les notions de droit, de fiscalité, les réglementations, aides et types d’entreprises importantes à connaître pour créer et diriger une entreprise du monde audiovisuel.

Etre patron et en parler

Depuis les années 1970, l’entreprise s’incarne dans la figure de ces grands patrons. Qu’ils soient à la tête de grandes entreprises, de PME et TPE ou entrepreneurs, la télévision et la radio leur consacrent de nombreux portraits et émissions. Ils y parlent de leurs histoires, de leur conception du rôle de patron et de leur rapport aux employés. Si le patron des années 1970 s’affiche dans son bureau et garde une posture paternaliste, les patrons d’aujourd’hui adoptent une attitude plus jeune et accessible.

Jeune patron, vieux patron, JT 20H, 2ème chaîne, 23.10.1972, 4mn

Interviews de deux patrons d’entreprises industrielles qui parlent de leur rôle. Pour eux, un bon patron doit être « fédérateur et arbitre », « généraliste et non spécialiste ». Leurs employés sont ensuite interrogés : dans la première entreprise, ils révèlent ne pas connaitre leur patron, même de nom. Dans la seconde, patron et employés semblent eux, plus proches.

Patrons télévision, Fonds DPCR Prod Création Recherche, non diffusé, 1977-1978, 3 émissions, 59mn

Série documentaire en trois parties de Gérard Mordillat et Nicolas Philibert (Un pépin dans la boite ; Confidences sur l’ouvrier ; La bataille a commencé à Landerneau). Douze grands patrons de grandes entreprises françaises ou multinationales sont interviewés chez eux ou dans leurs bureaux. Ils sont interrogés sur la définition de leur métier, leur légitimité, la notion de pouvoir dans l’entreprise, le capitalisme.

Notes : Antenne 2 a suspendu la diffusion de cette série de trois émissions programmées les 15, 22 et 29 novembre 1978 au motif que “certains protagonistes estimaient que l’image donnée d’eux même n’était pas conforme au contenu de leurs interventions, menaçant de donner des suites à ce qu’ils considéraient comme une malveillance”. Selon un article de Libération du 02/06/1981 c’est François Dalle, PDG de l’Oréal, qui insatisfait de l’image que cette série donne de lui, intervient auprès du cabinet du premier ministre qui fait lui-même pression auprès de Maurice Ulrich, PDG d’Antenne 2. Le 31/10 la série est supprimée. 

Voir aussi : La voix de son maître, Patrons télévision, Fonds DPCR Prod Création Recherche, 01.01.1978, 1h36mn. Version diffusée au cinéma.

Patrons télévision / patrons 78 – 91 / passé simple, Fonds INA : DPCR

Archives écrites. Unité proposant un dossier qui rassemble divers documents sur l’émission Patrons télévision, prévue pour être diffusée sur Antenne 2 en 1978 et finalement annulée. L’émission a finalement été diffusée en 1991 sous le titre Patrons 78 -81 en 1991 (lettres de patrons qui refusent la diffusion de leur interview, dossier de l’INA reprenant la chronologie des faits depuis le projet en passant par les interviews jusqu’à la décision d’Antenne 2, articles de presse sur la déprogrammation, texte des trois émissions de la version de 1978, dossier de presse de la version 1991)

Patrons / Télévision, Institut national de l’audiovisuel, 1978, 15 p.

Monographie. Dossier de presse présentant le documentaire de Gérard Mordillat et Nicolas Philibert “Patrons/Télévision”, le portrait de douze patrons français qui s’expriment sur leur fonction. Interviews des deux réalisateurs et biographies des patrons concernés.

Collection : Rue des entrepreneurs, France Inter, du 17.09.1983 au 24.04.2010, 46mn, 1258 émissions

Magazine économique. Didier Ades et Dominique Dambert présentent cette émission hebdomadaire diffusée le samedi et consacrée à l’entreprise. Après avoir introduit le thème du jour, ils présentent les invités de la semaine. Ce sont principalement des entrepreneurs ou patrons. Les interventions qui se succèdent sont nombreuses.

Big boss blues, Strip tease, France 3, 12.07.1993, 15mn

Documentaire de René Philippe Dawant consacré à Philippe, 33 ans, qui partage difficilement sa vie entre son entreprise à Nîmes et son foyer à Verviers, en Belgique. Très dépressif, il avoue en avoir assez mais se sent néanmoins obligé de continuer à diriger l’entreprise informatique qu’il a créée, d’autant plus qu’elle marche très bien (100 millions de chiffre d’affaire). Mais Philippe a pris la décision de tout laisser tomber afin de reconquérir la liberté qu’il pense avoir perdue depuis longtemps. Il a décidé de quitter sa société en juin et retrouver sa famille qu’il a trop négligée…

Etonne moi Benoit, Strip tease, France 3, 26.07.1993, 15mn

Documentaire d’Olivier Lamour consacré à Jacques Benoit, 50 ans, chef d’entreprise, 210 millions de chiffre d’affaires, « prince de la pistache, roi de la cacahuète, empereur de la noisette ». PDG prospère, Jacques Benoit octroie le « smig » à tous ses employés, prend l’avis de son épouse en toute chose, rêve de plus de justice et d’égalité et lance le mouvement « Démocratie économique et humaine ».

Collection : Décideur, La Chaîne info, du 01.01.2000 au 12.07.2008, durée variable, 430 émissions

Magazine économique hebdomadaire d’une trentaine de minutes, diffusé le samedi, présenté par Jean-Marc Sylvestre, qui reçoit un dirigeant d’entreprise, français ou étranger, pour parler de sa société, et de son positionnement sur le marché.

Les nouveaux chefs d’entreprise, L’appartement, Canal +, 28.01.2001, 26mn

Magazine. Philippe Vecchi reçoit, autour d’un repas, Arnaud Lagardere, président de Lagardère média, le philosophe Jean-Pierre Le Goff et la journaliste Florence Autret. Ils parlent du rôle du chef d’entreprise, de l’importance des médias et de l’évolution du monde des entrepreneurs. L’entretien alterne avec un court reportage sur Richard Bronson, PDG de Virgin.

Collection : Les managers sont sur RTL, RTL, du 12.01.2002 au 28.06.2003, 45mn, 64 émissions

Magazine. Chaque semaine, Anne Sinclair reçoit un entrepreneur ou un grand patron avec qui elle évoque sa stratégie d’entreprise, sa vision de son métier et du monde, ses valeurs et objectifs. Parmi ses invités, Louis Gallois, François Pinault, Alain Afflelou ou Gérard Mulliez.

Orianne Garcia, Dans le bureau de…, Fonds Pyla Productions, 01.10.2003, 9mn

Interview. Orianne Garcia, directrice de Lycos, reçoit Stéphane Basset dans son bureau. Son espace de travail, les objets qui s’y trouvent, permettent de comprendre qui elle est et son état d’esprit. Elle parle notamment de ses études, du rachat de son entreprise et de sa vie de famille.

Dans la peau d’un patron, Planète, 17.11.2004, 1h30mn

Documentaire. Pendant quatre mois Stéphan Moszkowicz a suivi deux patrons. Stéphane Treppoz, 36 ans, est à la tête d’une filiale d’un grand groupe international, AOL France. Jean-Louis Pariente, 40 ans, est lui patron de la PME “Arthur”, spécialisée dans le textile. Comment décident-t-ils, pourquoi, pour qui, et qu’attendons-nous d’eux en retour ?

Collection : Success story, Radio Classique, du 29.08.2011 au 28.06.2013, 2mn, 420 émissions

Chronique économique quotidienne diffusée dans La matinale de Radio Classique, et animée en direct en studio par le rédacteur en chef au journal Les Echos, Emmanuel Leprince. Il décrypte les bonnes pratiques économiques des grandes entreprises vis-à-vis des PME et interview des patrons et entrepreneurs, comme celui d’Hénaff, de NextVision ou de Danone.

Collection : Ambitions d’entrepreneurs, I>TELE, du 30.10.2011 au 28.01.2018, 2mn, 205 émissions

Mini programme. Courte émission, sponsorisée par la Banque Palatine, qui met à l’honneur une « entreprise leader » qui réussit en France et à l’international. Un reportage sur l’entreprise est commenté en voix off ou présenté, en plateau ou en extérieur, par Alexandra Roost. Pendant le reportage, le patron de l’entreprise présente ses stratégies.

Si j’étais le patron, Cinéma de minuit. Cycle patrimoine français, France 3, 18.02.2018, 1h42mn

Long métrage de Richard Pottier de 1934. Un ouvrier se voit confier pour 24 heures les rênes de l’entreprise où il travaille et en profite pour lancer une invention prometteuse. Henri Janvier (Fernand Gravey), un jeune ouvrier, se heurte à l’incrédulité de tous quand il prétend avoir mis au point une invention extrêmement prometteuse. Un peu vantard, il répète à qui veut l’entendre que si c’était lui qui dirigeait l’usine, les choses iraient mieux. Un actionnaire le prend au mot et lui laisse les rênes de l’entreprise pour 24 heures. Henri en profite pour lancer son invention…

Collection : Paroles d’entrepreneurs, M6, depuis le 04.04.2021, 1mn20

Mini programme. Courte émission parrainée par Harmonie Mutuelle, diffusée tous les dimanches, qui part à la rencontre « d’entrepreneurs engagés aux côtés de leurs salariés qui ont su innover à travers des projets porteurs de sens ». Stéphane Rotenberg, en plateau, annonce un reportage. Celui-ci est réalisé en sein des locaux de l’entreprise ou de l’usine. Sur des images qui y sont tournées, le patron présente ses points forts et parle de la manière dont il dirige sa société.

Podcast

Le podcast de l’entrepreneur

Auteur : Morgane FEVRIER

“Le podcast de l’entrepreneur” est un podcast natif animé par Morgane Février, experte en entrepreneuriat, dédié aux entrepreneurs. Elle y propose des informations et des astuces pour développer son entreprise. Elle s’entretient parfois avec des invités.

Lien web vivant : https://feed.ausha.co/yENeIzrZeveb

Les 200 : comment devient-on un grand patron ?, Michel Bauer, Bénédicte Bertin-Mourot, Editions du Seuil, 1987, 238 p.

Monographie. Michel Bauer et Bénédicte Bertin-Mourot, chercheurs au CNRS, rapportent leurs entretiens avec les « 200 », ces grands patrons d’entreprises publiques ou privées qui forment un cercle fermé. Ils racontent les carrières, relatent les histoires secrètes des entreprises, dévoilent les règles du jeu occultes de ces courses vers le sommet.

Citizen Bouygues ou l’histoire secrète d’un grand patron, Elisabeth Campagnac, Vincent Nouzille, Belfond, 1988, 511 p.

Monographie. Qui est Francis Bouygues ? Biographie d’un manager hors du commun ? Reportage sur les murs du pouvoir ? Saga d’une galaxie de 60 000 personnes en perpétuel mouvement ? Pendant deux ans, les auteurs, Elisabeth Campagnac et Vincent Nouzille, ont rencontré tous ceux qui comptent dans la vie de “Citizen Bouygues”, le Citizen Kane de cette fin de siècle. Sans complaisance ni hostilité, ils dévoilent les ressorts psychologiques de “Francis”, les coulisses des grandes négociations (du rachat de la SCREG aux OPA ratées), les rites et la “culture” de son entreprise (les bureaux paysagers, les “compagnons du Minorange”), l’étendue de ses réseaux (dans l’administration parmi la classe politique, chez ses concurrents…) et les jeux de cour qui l’entourent.

L’entrepreneuriat en Afrique, Revue internationale des études du développement, 01.03.2021, n°245

Périodique. Plusieurs articles de cette revue sont consacrés aux chefs d’entreprises en Afrique, notamment l’introduction qui s’intéresse plus particulièrement au « retour du héros » et à la notion d’entrepreneur. Un autre article est lui dédié à la médiatisation de l’entreprise et de l’entrepreneuriat en Afrique.

Entreprises et dirigeants, Fonds Canal Plus : vie économique, 15 unités

Archives écrites institutionnelles. Ce fonds d’archives écrites, versé par le centre de documentation de la chaîne de télévision française Canal Plus, couvre la période 1984 à 2012, date de fermeture de ce service interne. Consacré à la vie économique, il aborde le monde de l’entreprise à travers divers dirigeants et sociétés ainsi que certaines problématiques et stratégies économiques. Le fonds est principalement constitué d’articles de la presse nationale, d’articles de magazines et aussi de dépêches et articles de l’AFP.

acfranchise.tv

Site de la web TV “Ac franchise TV” dédiée à la franchise et à la création d’entreprise en réseaux.

Le site n’est plus une web TV : fermeture de la collecte.

Date de début de collecte : 16 février 2010

Date de fin de collecte : 24 septembre 2023

bsmart.fr

Site de “B Smart”, chaîne de télévision privée d’information économique créée en 2020 et fondée par les journalistes Stéphane Soumier et Pierre Fraidenraich. Elle met en ligne ses émissions.  B Smart est également un média en ligne.

Lien web vivant : https://www.bsmart.fr/

Date de début de collecte : 1er octobre 2021

haroldparis.libsyn.com

Blog proposant des podcasts d’interviews d’entrepreneurs et de chefs d’entreprises.

Date de début de collecte : 28 octobre 2013

Date de fin de collecte : 27 mai 2024

Retour au sommaire

Portrait de grands patrons : zoom sur Bernard Arnault et Bernard Tapie

Deux grands patrons font l’objet d’une large couverture médiatique : Bernard Tapie et Bernard Arnault. Le premier incarne depuis les années 1980 la figure de l’entrepreneur, self-made man comme aux Etats-Unis, qui a su s’enrichir et s’imposer, aussi bien dans les affaires que dans le sport et la politique. L’engouement autour de sa personne l’amène à être invité dans des émissions qui dépassent le cadre de l’entreprenariat. Plus discret, Bernard Arnault, président-directeur général de LVMH, fait malgré tout l’objet de nombreuses émissions et documentaires, dans lesquels il est parfois amené à prendre la parole.

Bernard Tapie, Sept sur Sept, TF1, 29.09.1985, 56mn

Magazine. Invité d’Anne Sinclair, Bernard Tapie s’explique sur le conflit qu’il a eu avec les ouvriers de WONDER, il donne sa conception des “affaires” et commente les grands événements de la semaine et de l’année : le SIDA, la chute du dollar, l’inauguration du musée Picasso, « l’affaire Greenpeace », entre autres. Il réagit aussi aux différents reportages diffusés.

Collection : Ambitions, TF1, du 28.02.1986 au 28.02.1987, 1h36mn, 5 émissions

Création audiovisuelle. Emission mensuelle présentée en public par Bernard Tapie, star du patronat, qui permet à un candidat imaginatif et dynamique de convaincre professionnels, publicistes, journalistes, économistes afin de créer sa propre entreprise. Le candidat, sélectionné parmi un très nombreux courrier, est parrainé par deux personnalités et assisté par Bernard Tapie. Il doit surmonter quatre épreuves terribles : Marketing : le candidat doit convaincre des économistes ; Standard : le candidat doit intéresser des industriels et distributeurs afin de concrétiser son projet ; Staff : un publicitaire propose une campagne musclée ; Investisseurs : le candidat doit convaincre les banquiers de financer la création de son entreprise. Diffusion de séquences de variétés.

Les guignols de l’Info, Nulle part ailleurs, Canal +, 03.04.1995, 6mn

Magazine. La marionnette de PPDA parle des déboires économiques et judiciaires de Bernard Tapie : lui qui avait prédit la réussite de l’OM, l’expansion de ses entreprises, se rêvait d’être président de la République sera « Bernard Tolard ». Ces propos sont accompagnés de deux marionnettes de Bernard Tapie, l’une en prisonnier, l’autre en habits présidentiels.

Bernard Tapie, Vivement Dimanche, France 2, 03.10.1999, 2h

Talk show. Bernard Tapie est l’invité de Michel Drucker dans cette émission à sa gloire, où se mêlent interviews et interventions de chanteurs, de sportifs et d’amis, dont Jacques Séguéla. Bernard Tapie revient sur son enfance, ses facilités à l’école, le théâtre, le cinéma et la musique. Il parle également de politique et d’économie. Il rejoint ensuite son fils sur la scène, avec qui, il chante la chanson « C’est beau la vie », initialement interprétée avec Doc Gynéco.

Bernard Arnault, Les managers sont sur RTL, RTL, 23.03.2002, 42mn

Magazine. Anne Sinclair reçoit Bernard Arnault, dirigeant de LVMH. Il présente son groupe et ses activités, en vantant sa bonne santé financière qui lui permet d’embaucher, malgré la conjoncture difficile. Il évoque son parcours professionnel qui s’est construit autour des produits de qualité et de la créativité.

Bernard Arnault, l’enfance est un destin, Empreintes : la collection documentaire, France 5, 03.02.2012, 53mn

Documentaire de Gilles de Maistre et Guillaume Durand. Bernard Arnault se livre sur sa vie et son parcours professionnel. De Shanghaï à Roubaix, de New York au Château d’Yquem, il raconte son histoire, sa famille, revient sur son parcours et sur les lieux de son enfance. Il se confie aussi sur son goût immodéré pour l’art et sur la fascination qu’exercent sur lui les créateurs. Un entretien au long cours mené par Guillaume DURAND illustré par des photographies privées et vidéos familiales.

Bernard Arnault, l’homme qui valait 30 milliards, Complément d’enquête, France 2, 25.04.2014, 1h22mn

Magazine. Emission entièrement consacrée au chef d’entreprise français Bernard Arnault, patron du groupe de luxe LVMH à travers un reportage consacré à son parcours et son empire, précédé et suivi d’une interview en plateau de l’homme d’affaires qui revient sur la trajectoire de son groupe dans un contexte de mondialisation, évoque la politique économique française à destination des entreprises, se justifie sur l’affaire de son présumé exil fiscal en Belgique, et d’insurge contre la décision de justice restreignant le travail le soir dans son magasin Sephora sur les Champs-Elysées.

Bernard Tapie, le combattant, C8, 29.09.2021, 1h38mn

Documentaire de David Djaoui et David Montagne. A travers des images d’archives et des témoignages de ses proches ou de journalistes, ce documentaire retrace la vie, la carrière et les déboires de Bernard Tapie, dans les affaires, le football et avec la justice.

Entreprises et dirigeants (11) : Bernard Tapie (1), Fonds Canal Plus : vie économique

Entreprises et dirigeants (11) : Bernard Tapie (2), Fonds Canal Plus : vie économique

Archives écrites institutionnelles. Ces deux unités rassemblent des dépêches et coupures de presse relatives à Bernard Tapie et Laurent Tapie.

#BernardTapie

3 octobre 2021 : décès de Bernard Tapie, hommes d’affaires, homme politique, auteur, acteur animateur TV et radio français. Il fut propriétaire de l’enseigne “Adidas” et du club de football l'”Olympique de Marseille”, ministre de la Ville de 1992 à 1993, député de 1993 à 1996, et député européen de 1994 à 1997. Personnalité médiatique il a animé des émissions de radio et de télévision :  “Ambitions” (1986-1987) et  “À tort ou à raison ” (2002-2003)  sur TF1, “Rien à cacher” (2000-2004) sur RTL 9 et “Allô Bernard” (1999) sur RMC.

Date de début de collecte : 4 octobre 2021

Date de fin de collecte : 15 octobre 2021

Les jeunes et l’entrepreneuriat

De nouvelles générations d’entrepreneurs décident, elles aussi, de monter leurs propres entreprises. Les divers programmes qui leur sont consacrées mettent en avant l’importance d’internet dans ce processus.

Centre jeunes dirigeants d’entreprises, Tribune libre, FR3, 19.05.1978, 15mn

Débat entre quatre hommes sur le « Mouvement jeunes patrons » qui regroupe 3000 jeunes patrons de moins de 45 ans. Il existe deux types de jeunes patrons : ceux qui créent leurs sociétés et ceux qui en reprennent une en difficulté. Cela est le cas d’un des intervenants. A 37 ans, il a repris, avec succès, une entreprise. Il parle de ses bons résultats et des mesures sociales mises en place. Tous parlent aussi de la solidarité entre ces jeunes patrons.

Entrepreneurs à 20 ans, riches à 30 ans, 52 sur la Une : le magazine du grand reportage, TF1, 14.03.2000, 1h09mn

Magazine. Portrait de cinq jeunes entrepreneurs, âgés de 25 à 35 ans, qui ont fait fortune en peu de temps grâce à leurs start-up. A 31 ans, Olivier Bertrand est à la tête d’une chaîne de restaurants thématiques qui connait un franc succès. Formé en HEC, Loïc Le Meur, 27 ans, gère aujourd’hui deux sociétés sur internet : BLL et Rapid Site, dont il tire aujourd’hui un important chiffre d’affaires. A 37 ans, Denis Payre est déjà un retraité du business qu’il a abandonné à 33 ans après avoir fait fortune. Nelly Biche de Bere, 35 ans, crée ses premiers bijoux à New York avant de fonder sa société en 1994. Enfin, Christophe Chevallier, 36 ans, est à la tête du groupe de communication ICO. Il parle des origines de sa société, du succès et de sa conception du travail avec les autres.

J’ai 20 ans et je suis chef d’entreprise, Le monde selon wam, France Inter, 17.12.2005, 54mn

Magazine. Isabelle Giordano donne la parole à de très jeunes entrepreneurs, comme Apollonia Poilâne, 21 ans, étudiante, cheffe d’entreprise depuis 3 ans qui emploie 150 salariés ; Mohammed Dia, chef d’entreprise, créateur et propriétaire de la marque de vêtement “Hip hop” ; Slimane, 23 ans, qui monte une agence commerciale de négoce et Elhame, 21 ans, qui a pour projet de créer une marque de vêtements. Ils parlent de leurs expériences, de leur motivation à se lancer dans l’entreprenariat ou à reprendre une affaire familiale, de leurs vies quotidiennes.

24 ans et déjà cyber patron, Temps présent, TV5MONDE, 22.05.2007, 55mn

Documentaire sur la nouvelle génération de web-entrepreneurs, qui, à 20 ou 30 ans, a grandi avec Internet. Ils n’ont rien en commun avec leurs prédécesseurs, si ce n’est un objectif : atteindre la planète entière. Ils veulent révolutionner le monde du business de l’Internet et possèdent un atout majeur.

Collection : BFM Académie, BFM La radio de l’éco, du 06.12.2008 au 23.03.2023, 55mn, 306 émissions

Magazine. Concours des Créateurs d’entreprise animé par Nicolas Doze dont le finaliste gagnera une campagne de publicité gratuite sur BFM pour son entreprise.

Collégiens / mini entreprise, 13 heures le journal, France 2, 19.06.2009, 1mn50

Reportage sur huit collégiens de Jarville, près de Nancy, qui ont monté une entreprise fleurissante, Horthensys. Ils ont conçu un piège à limaces écologique, l’ont commercialisé dans des magasins de la région, au point d’en dégager des bénéfices et d’être repérés par un industriel allemand pour les distribuer.

C’est décidé : je monte ma boite, France 4, 16.10.2013, 59mn

Documentaire en deux parties d’Amanda Krier qui suit pendant huit mois, quatre jeunes – Julie, Ludovic, Thomas et Malika – dans toutes les étapes de création de leurs petites entreprises. Commentaire sur des images factuelles en alternance avec le témoignage des quatre jeunes entrepreneurs et de leurs proches.

Les jeunes et l’emploi en Tunisie : l’entreprenariat solidaire est-il un solution ?, 7 milliards de voisins, Radio France International, 29.10.2015, 50mn

Magazine consacré à l’emploi des jeunes en Tunisie : l’entrepreneuriat solidaire est-il une solution d’avenir ? Pour en parler, la journaliste s’entretient avec Guilhem Arnal, responsable du Programme-Soyons-Actifs-Actives à l’association solidarité laïque, Saloua Kennou, présidente de l’Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche sur le Développement (AFTURD). Un reportage d’Antoine Lalanne donne la parole à de jeunes entrepreneurs.

Génération entrepreneurs, Arte, 27.11. 2015, 59mn

Documentaire de Stéphan Moskowicz consacré à l’entrepreneuriat, à travers la vision de trois entrepreneurs français – Soufiane, Christelle et Anthony – qui commencent leurs activités. Leurs entreprises ont en commun d’être solidaires et d’avoir été primées lors de plusieurs concours. Ils s’expriment sur leurs motivations et les difficultés qu’ils rencontrent au quotidien.

Dossier – les jeunes entrepreneurs audacieux, 19 20 Edition Alsace, France 3 Alsace, 27.09.2019, 4mn

Reportage sur des jeunes entrepreneurs de moins de 30 ans qui essaient de se faire une place sur le marché des protections menstruelles, des crèmes solaires et des céréales. Ils sont porteurs d’une démarche plus écologique et plus proche des clients.

Jonathan le pâtissier et Quentin le poisson, de jeunes entrepreneurs qui revitalisent nos quartiers, La cuisine du Sud, France Bleu Azur, 04.10.2022, 50mn

Magazine. Jonathan, pâtissier et Quentin, poissonnier, deux amis, ont ouvert leurs enseignes à Nice. Ils ont tous les deux moins de quarante ans et revitalisent leurs deux quartiers. Ils parlent de leurs parcours, des difficultés rencontrées et de leurs produits.

#BFMAcadémie

“BFM Académie” est un concours radio et télévisé des créateurs d’entreprise. Il est organisé par BFM Business. Il est orchestré par Laure Closier.

Date de début de collecte : 22 septembre 2022

Retour au sommaire

Les femmes entrepreneures

La femme cheffe d’entreprise est peu évoquée dans les archives audiovisuelles avant les années 2000. A compter de cette date, la télévision et la radio leur donnent davantage la parole et s’intéressent aux nouveaux profils comme les « mampreneurs », ces mères de familles qui se lancent dans l’entreprenariat.

La femme chef d’entreprise, Les grandes conférences : éléments bruts, Programme National, enregistré le 08.02.1957, 1h12mn

Causerie. Dans le cadre du cycle « Femmes d’aujourd’hui » de l’Université des Annales, conférence en public, salle Gaveau, de Madame Foinant, avec la participation de Mme Riberolle (membre du syndicat de la peinture et de la vitrerie), de mesdames Pouillet et Sauvanel (chefs d’entreprise) et de Madeleine Charpentier. Mme Foinant retrace l’histoire du rapport des femmes à la direction en donnant de nombreux exemples. Pour elle, des femmes ont toujours été en position de chef. Avec humour, elle évoque des professions féminines qui ont des hommes pour dirigeants : la corporation des mercières, les brodeuses … Elle cite des propos sexistes tirés des règles de corporations professionnelles, réclame l’égalité et la mixité. Toutes parlent aussi des spécificités de leurs entreprises et productions.

Notes : captation de l’intégralité de la conférence. La diffusion n’est pas avérée.

Les femmes chefs d’entreprise, Vingt quatre heures sur la deux, 2ème chaîne, 25.05.1970, 16mn

Reportage muet de quelques minutes. Vincent Auriol, chef de l’Etat, reçoit à l’Elysée des femmes cheffes d’entreprises venues d’Europe. Il les salue, échange quelques mots avec elles. Elles sont ensuite filmées en gros plan puis, à table avec le président.

Annika Wavrin, Femme & co, France 5, 18.05.2005, 13mn

Magazine. Thierry Dugeon reçoit la gérante de la société “Swelog”, Annika Wavrin. Il brosse le portrait de cette Suédoise qui a su s’imposer dans le monde très masculin des transports routiers français. Elle revient sur son parcours atypique. Elle s’est lancée dans ce secteur cinq ans auparavant, après avoir fait toute sa carrière en tant que salariée dans une entreprise de transport. Elle a crée son entreprise avec un seul associé et atteint désormais les 2 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Tiens-toi droite, tu es reine, France 5, 09.10.2006, 52mn

Documentaire d’Anne Marie Avouac. Portrait de quelques femmes dirigeantes qui ont réussi dans leur vie professionnelle et qui concilient leur activité avec leur vie personnelle. Elles témoignent, et réclament une vraie place pour les femmes dans le monde de l’entreprise. La caméra s’invite notamment au forum mondial des femmes dirigeantes où elles sont présentes.

Mampreneurs, mamans chefs d’entreprises, 19 20 Edition Montpellier, France 3 Languedoc Roussillon, 04.10.2010, 1mn17

Reportage sur la rencontre entre une vingtaine de jeunes mamans entrepreneures, qui se sont retrouvées dans un restaurant pour s’entraider dans cette démarche. Ces « mam cafés » ont pour objectif de rencontrer un professionnel qui va les aider.

Potiche, Canal +, 05.10.2011, 1h39mn

Long métrage de François Ozon. Dans une province française bourgeoise, en 1977, Robert Pujol (Fabrice Luchini), un riche industriel, dirige son usine de parapluies avec fermeté. Sa femme, Suzanne (Catherine Deneuve), est l’archétype de la bonne épouse, fidèle, soumise et effacée. Un soir de rébellion, les salariés de l’usine se mettent en grève et séquestrent Robert. Suzanne fait alors appel à Maurice Babin (Gérard Depardieu), un élu communiste et son ancien amant, pour débloquer la situation. Mal en point, Robert fait une attaque et Suzanne n’a pas d’autre choix que de prendre les commandes de l’usine. Avec l’aide de ses deux enfants, Joëlle et Laurent, de la secrétaire de son mari, Nadège, et sous les conseils de Maurice, elle s’avère être une excellente directrice…

Je suis mère et femme entrepreneure, Dis moi tout, France O, 03.01.2017, 26mn

Magazine. Emission de témoignages consacrée à l’entreprenariat au féminin. En plateau, cinq femmes, mères et grands-mères expliquent comment elles sont devenues entrepreneures, parlent des difficultés avec des enfants en bas âges et leurs époux. Elles se demandent aussi si le stress est plus présent quand on est femme et entrepreneure que lorsque l’on est salariée.

Les femmes à Davos : le miroir aux alouettes, La chronique de Jean-Marc Four, France Inter, 24.01.2018, 4mn

Chronique. Editorial de Jean-Marc Four sur le sommet de Davos qui réunit les plus grands dirigeants politiques et économiques. En 2018, les organisateurs ont choisi de confier la coprésidence de tous les ateliers à des femmes. Or, pour le journaliste économique, il s’agit ici d’un « symbole » puisque les femmes cheffes d’entreprises ont toujours de grandes difficultés à se lancer, à trouver des financements et à devenir PDG, comme leurs homologues masculins.

Bonjour patronne !, Reportages découverte, TF1, 18.01.2020, 1h14mn

Magazine. Portrait de quatre femmes qui, pendant six mois, ont témoigné de leurs rôles de cheffes d’entreprises, des difficultés rencontrées, du comportement qu’elles doivent avoir avec leurs employés masculins.

Zoom : Anne Lauvergeon

Entre 2001 et 2011, Anne Lauvergeon, ancienne chargée de mission de François Mitterrand, préside le groupe Areva, leader sur le marché du nucléaire. Elle est une des rares femmes cheffes d’entreprises mises en avant dans les médias. Elle bénéficie néanmoins d’une médiatisation bien moins importante que ces homologues masculins.

Anne Lauvergeon, présidente d’Areva, Le portrait du jour, Europe 1, 10.10.2003, 4mn

Chronique. Portrait d’Anne Lauvergeon. Passée par l’école des Mines, « archi-diplômée », conseillère de François Mitterrand à 31 ans. Le journaliste cite également des propos de proches de la cheffe d’entreprise.

Anne Lauvergeon, Thé ou Café, France 2, 09.11.2008, 1h

Tranche horaire. Catherine Ceylac reçoit Anne Lauvergeon. Elles échangent ensemble sur sa vie personnelle et professionnelle. Cet entretien est entrecoupé de reportages et d’interviews de ses proches.

Anne Lauvergeon, TV5MONDE l’invité, TV5MONDE, 09.05.2012, 12mn

Interview d’Anne Lauvergeon à l’occasion de la parution de son livre “La femme qui résiste” dans lequel elle dénonce la volonté d’un groupe de pression entourant l’ancien président Nicolas Sarkozy de faire du nucléaire à bas coût. Suite à son opposition, elle n’a pas été reconduite à la tête d’Areva et a porté plainte pour espionnage à son encontre. Elle répond à des questions sur la politique, la géopolitique et son éviction d’Areva.

Anne Lauvergeon, l’art de dire non, France 5, 11.05.2012, 52mn

Documentaire de Mohamed Ulad Mohand. Portrait et entretien avec Anne Lauvergeon, ancienne présidente d’Areva. Elle revient sur son enfance, son rôle à la tête d’Areva, le fait d’être une femme, la crise du nucléaire après l’accident nucléaire de Fukushima en 2011…Alternance d’interviews réalisées à différents moments et d’images d’archives.

Anne Lauvergeon, l’enfant gâtée de la République, Envoyé Spécial, France 2, 02.02.2017, 59mn

Magazine. Reportage consacré à la carrière d’Anne Lauvergeon, ancienne PDG d’Areva entreprise fleuron du nucléaire français, qui est aujourd’hui mise en examen pour présentation de comptes inexacts. Un commentaire sur des images factuelles, d’illustration et d’archives, alterne avec plusieurs interviews.

Zoom : Demain !

Créée et dirigée par Martine Mauléon le 29 octobre 1997, Demain ! est une chaîne privée entièrement dédiée à l’emploi, la création et la reprise d’entreprise. En partenariat avec les régions, elle est très active sur la revitalisation des zones rurales, et s’intéresse également aux initiatives locales et au développement durable. Cette chaîne spécialisée s’adresse à des chercheurs d’emploi ou de formation, des personnes souhaitant créer ou reprendre une entreprise, ou à des personnes à l’initiative de projets ou d’actions favorisant l’emploi dans les régions françaises.

Les programmes de la chaîne Demain ! ont été collectées au titre du dépôt légal du 1er septembre 2003 au 31 juillet 2020.

Collection : Dis-moi oui !, Demain !, du 01.09.2003 au 23.12.2004, 22mn, 343 diffusions

Magazine consacré au handicap en entreprise. Des reportages et entretiens sont réalisés autour de l’intégration des personnes en situation de handicap dans les sociétés et sur les centres et associations qui les aident. L’émission est rediffusée plusieurs fois par jour.

Collection : Dialogue social, Demain !, du 01.09.2003 au 28.04.2005, 522 émissions

Magazine. Alain Lebaude, rédacteur en chef du Monde Initiatives anime un débat sur l’économie ou l’actualité avec plusieurs acteurs – chefs d’entreprises, syndicalistes, experts

Collection : Créons, Demain !, du 01.09.2003 au 01.04.2005, 22mn, 9543 diffusions

Magazine hebdomadaire dédié à la création ou à la reprise d’entreprise, en France ou en Europe. Alternance de reportages, rubriques et chroniques. Il se décline aussi dans des éditions régionales, comme Créons en Côtes d’Armor, Créons en Limousin, Créons en Poitou Chrentes. L’émission est rediffusée plusieurs fois par jour.

Collection : Initiatives en Limousin ; Initiatives en Côtes d’Armor ; Initiatives en Poitou Charentes, Demain !, du 01.09.2003 au 25.01.2009, 22mn, 7984 diffusions

Magazine hebdomadaire. Reportages sur les initiatives – culturelles, économiques et touristiques – en régions, qui permettent de dynamiser les territoires et l’économie. L’émission est rediffusée plusieurs fois par jour.

Collection : La petite boutique des reprises, Demain !, du 01.09.2003 au 31.07.2010, 22 mn, 14035 diffusions

Magazine. Emission d’une durée moyenne de 22 minutes, alternant entre plateaux de présentation et reportages dans lesquels des patrons présentent leurs entreprises et activités, dans l’objectif de revendre leur fonds de commerce. L’émission est rediffusée plusieurs fois par jour.

Retour au sommaire

5 – L’entreprise, un thème qui inspire

Téléréalités

Collection : Vis ma vie, mon patron à ma place, TF1, du 19.09.2006 au 17.04.2007, 43mn, 7émissions

Télé réalité. Le patron d’un grand groupe connu prend la place de ses salariés pendant deux jours, pour se confronter à leur travail. Observés par eux, il est soumis à des épreuves.

Collection : Rebel billionaire, NRJ 12, du 26.09.2007 au 10.10.2007, 50mn, 3 émissions

Télé réalité. Richard Branson, PDG de Virgin, recherche un associé capable de le seconder. Pour cela, il organise une série d’épreuves physiques, sportives et mentales de très haut niveau pour débusquer la perle rare parmi une vingtaine de jeunes gens, tous bien décidés à remporter le défi.

Collection : Panique, M6, du 08.06.2005 au 10.12.2006, 1h, 12 émissions

Télé réalité. Des experts, spécialistes de la restauration, de l’hôtellerie ou de la coiffure (selon le thème de l’émission : “Panique. En cuisine” ; “Panique. A l’hôtel” ; “Panique. Chez le coiffeur”) donnent des conseils aux chefs d’entreprise en difficultés afin de sauver leur entreprise. L’émission rend compte de la situation de l’affaire avant l’arrivée des experts, des confrontations entre les entrepreneurs et les spécialistes, de la mise en pratique des conseils, et du résultat obtenu.

Collection : Patron incognito, M6, du 07.06.2012 au 13.02.2023, 1h40mn, 50 émissions

Télé réalité. Un patron d’un grand groupe passe cinq jours, déguisé et sous une fausse identité, dans son entreprise. Il est placé sous la supervision de ses employés, découvre leurs métiers et leurs revendications. A la fin de l’émission, sous sa véritable identité, il retrouve les employés qu’il a croisés.

Collection : Undercover Boss USA, NT1, 8 épisodes, du 13.04.2015 au 30.08.2015, 50mn, 22 émissions

Télé réalité. Le PDG d’une grande entreprise se fait passer pour un simple salarié au sein de sa société. Il est formé par ses propres employés. L’émission Patron Incognito, diffusé sur M6, en est l’adaptation française.

Collection : The Apprentice : qui décrochera le job ?, M6, du 09.09.2015 au 16.09.2015, 1h30mn, 4 émissions

Télé réalité. Quatorze candidats s’affrontent pour devenir directeur de développement commercial chez Awabot, société qui appartient à Bruno Bonnell. Ce chef d’entreprise soumet ces autodidactes et diplômés de grandes écoles à des épreuves pour trouver la personne la plus à même de le seconder. Il s‘agit de l’adaptation française et édulcorée de l’émission The Apprentice, avec Donald Trump.

Collection : Qui veut être mon associé ?, M6, du 14.01.2020 au 06.03..2024, 1h50mn, 35 émissions

Télé réalité. De jeunes passionnés rencontrent six experts, tous chefs d’entreprises fleurissantes. Ils doivent les convaincre en quelques minutes d’investir dans leurs projets de service, de commerce ou dans leurs innovations.

#QVEMA

« Qui veut être mon associé ? » est une émission de télévision de téléréalité diffusée depuis janvier 2020 sur M6. Dédiée à l’entrepreneuriat, elle met en relation des entrepreneurs et des investisseurs :  les jeunes entrepreneurs se présentent devant un jury de professionnels qu’ils doivent convaincre d’investir dans leur projet d’entreprise.  La saison 1, présentée par Julien Courbet, est diffusée du 14 janvier et le 28 février 2020. La saison 2, présentée par Xavier Domergue, est diffusée du 5 janvier au 9 février 2022.

Date de début de collecte : 15 janvier 2020

#QuiVeutEtreMonAssocie

« Qui veut être mon associé ? » est une émission de télévision de téléréalité diffusée depuis janvier 2020 sur M6. Dédiée à l’entrepreneuriat, elle met en relation des entrepreneurs et des investisseurs :  les jeunes entrepreneurs se présentent devant un jury de professionnels qu’ils doivent convaincre d’investir dans leur projet d’entreprise.  La saison 1, présentée par Julien Courbet, est diffusée du 14 janvier et le 28 février 2020. La saison 2, présentée par Xavier Domergue, est diffusée du 5 janvier au 9 février 2022.

Date de début de collecte : 5 février 2020

#TheApprenticeM6

“The Apprentice : qui décrochera le job ?” est un jeu de télévision de téléréalité, dans lequel quatorze candidats s’affrontent à travers des épreuves, qui testent leurs aptitudes à vendre ou à négocier, en écoulant des stocks de poissons sur le marché ou en créant une marque de biscuits, pour tenter d’obtenir un contrat de travail dans une entreprise lyonnaise. Le gagnant signera un contrat dans une entreprise de l’entrepreneur français Bruno BONNELLI. Produit par Endemol Productions, il est présenté par Bruno Bonnelli, et est diffusé chaque mercredi, sur la chaine de télévision M6, du 09 au 16 septembre 2015 (4 épisodes).

Date de début de collecte : 18 janvier 2021

Date de fin de collecte : 30 juin 2021

Fictions

La Zizanie, France 3, 2301.1997, 1h32mn

Long métrage. Comédie de Claude Zidi. Guillaume Daubray-Lacaze (Louis de Funès), industriel ambitieux, décide d’agrandir son usine de matériel de dépollution en empiétant sur sa maison et la serre luxuriante de son épouse Bernadette (Annie Girardot). Pour se venger, elle décide de quitter le domicile conjugal et de se présenter contre lui aux élections municipales.

Une étrange affaire, La Cinquième, 31.05.1999, 1h36mn

Long métrage. Thriller patronal de Pierre Granier-Deferre. Louis (Gérard Lanvin) est employé dans le service publicité d’un grand magasin parisien menacé par un plan social. L’entreprise est finalement rachetée par Bertrand Malair (Michel Piccoli), un homme d’affaires respecté qui prend Louis sous son aile. Bertrand s’impose rapidement dans la vie de son employé, le séduit, le met sous sa coupe. Louis, qui n’a pas connu son père, est fasciné par cet homme et voit en lui une figure paternelle. Il finit par s’éloigner de sa compagne (Nathalie Baye) et de ses proches et se sacrifie pour son patron, jusqu’au jour où se dernier le laisse seul et repart l’étranger pour s’occuper de ses autres entreprises.

Ma petite entreprise, Canal +, 27.10. 2000, 1h26mn

Long métrage de Pierre Jolivet. Après l’incendie de son usine d’ébénisterie et le départ de sa femme qui l’a quittée pour un ami, Ivan (Vincent Lindon) se démène. Il est rassuré par son courtier en assurances (François Berléand) qui l’assure, qu’avec son contrat, il devrait être généreusement indemnisé. Ce courtier est en réalité un magouilleur qui n’a jamais déclaré le contrat au siège de la compagnie et a tranquillement empoché les primes. Ivan n’a plus le choix. S’il veut éviter la faillite, il doit enfreindre la loi…

De l’autre côté du lit, TF1, 06.02.2011, 1h39mn

Long métrage de Pascale Pouzadoux. Mariés depuis dix ans, Ariane (Sophie Marceau) et Hugo (Dany Boon) mènent une vie agitée dans leur maison en travaux. Lui dirige une société de location de matériel de chantier. Elle, vend des bijoux à domicile et ne parvient plus à s’occuper des tâches ménagères à la maison. Ne supportant plus les remontrances de son mari, Ariane lui propose d’échanger leurs rôles : Elle prend la tête d’une entreprise tandis qu’il se met à la vente de bijoux à domicile.

Ma part du gâteau, Canal + Cinéma, 26.01.2012, 1h45mn

Long métrage de Cédric Klapisch. Un jeune trader, Steve (Gilles Lellouche), engage comme femme de ménage, France (Karin Viard). Après la fermeture de son usine, elle s’est retrouvée au chômage et a fait une tentative de suicide. Un jour, une femme dépose un petit garçon à l’appartement de Steve. Il s’agit d’Alban, le fils du trader, que sa mère lui confie pendant un mois. Dépassé par les événements, Steve propose un salaire mirobolant à France pour qu’elle accepte de rester chez lui pour s’occuper de l’enfant. France accepte.

De bon matin, Canal +, 24.10.2012, 1h29mn

Long métrage de Jean-Marc Moutot. Un quinquagénaire (Jean-Pierre Daroussin), chargé d’affaires dans une banque, abat ses deux supérieurs hiérarchiques. Puis il voit défiler les événements qui l’ont conduit à cet acte. Loyal serviteur de son entreprise, après avoir démarré dans une petite agence, il a fini par en devenir le paria, alors même que sa vie personnelle et son mariage partaient à vau-l’eau…

Vincent, François, Paul et les autres, ARTE, 23.04.2014, 1h49mn

Long métrage de Claude Sautet avec Yves Montand, Michel Piccoli, Serge Reggiani et Gérard Depardieu. Trois amis, la cinquantaine, traversent différentes crises. Vincent (Yves Montand) est le plus touché d’entre eux. Sa femme et sa maitresse le quittent, son entreprise longtemps fleurissante est placée en liquidation, il tombe en dépression.

Le loup de Wall Street, Canal +, 13.10.2015, 2h55mn

Long métrage de Martin Scorsese. Au début des années 1990, Jordan Belfort (Leonardo DiCaprio) trader à Wall Street, s’enrichit à la vitesse grand V. Enivré par ses dollars, il tombe dans tous les pièges de l’argent facile mais s’attire aussi l’attention du FBI.

La loi du marché, Canal +, 17.05.2016, 1h27mn

Long métrage de Stéphane Brizé. Thierry (Vincent Lindon) au chômage depuis plusieurs mois, se retrouve acculé financièrement. Pour s’en sortir, il accepte un poste de vigile dans un supermarché.

Le nouveau stagiaire, Canal +, 06.09.2016, 1h57mn

Long métrage. Comédie de Nancy Meyers. Un homme de 70 ans (Robert De Niro) veuf et à la retraite, devient stagiaire au sein d’un site Internet de mode et se rend vite indispensable grâce à sa chaleur humaine.

Corporate, Canal + Cinéma, 05.02.2018, 1h30mn

Long métrage de Nicolas Silhol. Une responsable des ressources humaines (Céline Sallette) sans état d’âme, est accusée d’avoir provoqué le suicide d’un cadre de l’entreprise où elle travaille. Alors qu’elle tente de s’éviter la prison, elle donne des informations à l’inspectrice sur les méthodes de la société…

Dessins animés

Doug, chef d’entreprise, Les Minikeums, France 3, 27.07.1995, 11mn

Animation. Pour pouvoir s’acheter la planche à roulettes de ses rêves, Doug décide de monter son entreprise : Il se rend chez ses voisins pour tondre leur pelouse. C’est un succès. Il se fascine alors pour la réussite de M. Bouffon, un grand homme d’affaires, et suit ses conseils. Il embauche plusieurs de ses amis pour faire le travail à sa place. Doug se révèle être un patron exigeant.

Les nouveaux entrepreneurs, Oliver Twist, TF1, 29.09.1997, 1h26mn

Animation. Oliver et ses amis décident de monter leur entreprise : ils vont monter un service de livraison pour les habitants du quartier.

C’est qui le chef ?, Kuzco, un empereur à l’école, Disney Chanel, 21.11.2008, 12mn

Animation. Kuzco et Kronk font équipe pour leur devoir de classe : lancer leur propre entreprise de gougères. Des tensions apparaissent alors au sein du binôme.

Stages en entreprise, Baymax et les nouveaux héros = Big Hero 6 : The Series, Disney XD, 23.09.2019, 25mn

Animation. Hiro est jaloux du stage de Karmi à Sycorax et décide d’en trouver un à Krei Tech.

Moi, Elvis et ma petite entreprise, Canal +, 08 .11.2020, 10mn

Animation. Pour sauver un étang menacé par la construction d’un parking, Elvis et ses amis décident de monter une entreprise. En vendant des citronnades, ils espèrent rassembler assez d’argent pour racheter l’étang et permettre aux grenouilles qui le peuplent, de rester.

Retour au sommaire

6 – La photothèque

La photothèque rassemble des fonds inhérents aux tournages des productions télévisées de la RTF, de l’ORTF, de la SFP et de l’Ina de 1950 à 1990 ainsi qu’aux enregistrements d’émissions radiophoniques de 1953 à 1974. Elle conserve des témoignages uniques des premières émissions télévisées enregistrées et non enregistrées, sauvegarde une mémoire visuelle des productions radiophoniques et met à disposition des sources d’illustrations pour les infrastructures radiotélévisées.

Le fonds argentique se compose de plus d’1 950 000 photos sur support argentique répartis sur près de 55 000 reportages dont 610 000 photos ont déjà fait l’objet d’une numérisation. Des fonds extérieurs ayant fait l’objet d’une donation ou d’un mandat (dès lors que les contenus proposés soient liés au champ de la programmation audiovisuelle et radiophonique française) sont également archivés.

Les dates mentionnées dans les reportages sont indicatives :  ce sont les dates déposées par l’auteur du reportage et différent donc généralement de celles de l’émission et du tournage.

Ces fonds photographiques peuvent également donner à voir des émissions non archivées et dont ils restent les uniques témoignages. Ils sont consultables sur rendez-vous pris auprès de la photothèque et relèvent d’une procédure particulière.

Identifiant du reportage : RPT0500017561

Titre du reportage : Reportage chez Renault : la fonderie

Date du reportage : 15/09/1954

Photographe : Daniel Fallot

Nombre de photographies : 37

Visite de la régie nationale des usines Renault.

Identifiant du reportage : RPT0500017941

Titre du reportage : Visite à l’EDF

Date du reportage : 03/02/1955

Photographe : Gérard Landau

Nombre de photographies : 7

Visite de la centrale thermique de Vitry sur Seine.

Identifiant du reportage : RPT0500019454

Titre du reportage : Travail féminin à la SFR

Date du reportage : 02/10/1956

Photographe : Daniel Fallot

Nombre de photographies : 10

A Levallois-Perret, usine de la Société Française radio électrique (SFR) où des ouvrières assemblent des composants électroniques.

Identifiant de la photographie : IMG0500139439

Identifiant du reportage : RPT0500030574

Titre du reportage : Techniques Télévision

Date du reportage : 01/05/1960

Photographe : Philippe Bataillon

Les cantines de la SFP aux Buttes Chaumont.

Identifiant du reportage : RPT0500023969

Titre du reportage : En direct d’une maison d’édition

Date du reportage : 14/12/1960

Photographe : Daniel Fallot

Nombre de photographies : 10

Tournage de l’émission consacrée à la maison d’édition Taupin. Rencontre avec monsieur Taupin et son fils dans l’entreprise familiale.

Identifiant du reportage : RPT0500001485

Titre du reportage : Délégation du CGC et de la CGPME à Matignon

Date du reportage : 28/02/1963

Photographe : Jean-Claude Malindjod

Nombre de photographies : 8

Visite d’une délégation du CGC, Confédération Générale des cadres, et de la CGPME, Confédération générale du patronat des petites et moyennes entreprises à Matignon. Les représentations syndicales sont conduites par André Malterre, Président du CGC et Léon Gingembre, Président de la CGPME.

Identifiant du reportage : RPT0500030791

Titre du reportage : Les femmes aussi : Gisèle et le béton armé

Date du reportage : 22/03/1965

Photographe : Norbert Perrau

Nombre de photographies : 54

Tournage, majoritairement en extérieur sur un chantier de construction, de séquences du document Gisèle et le béton armé dans le cadre de la collection Les femmes aussi. L’héroïne de ce numéro est l’ingénieur Gisèle Picaud.

Identifiant du reportage : RPT0500032348

Titre du reportage : Les demoiselles de Suresnes

Date du reportage : 01/06/1967

Photographe : Claude James

Nombre de photographies : 120

Tournage du feuilleton télévisé Les demoiselles de Suresnes réalisé par Pierre Goutas et diffusé en 26 épisodes du 15 avril au 21 mai 1968.

Identifiant du reportage : RPT0500007615

Titre du reportage : A armes égales : L’entreprise aujourd”hui et demain

Date du reportage : 28/04/1970

Photographe : Jacques Chevry

Nombre de photographies : 49

Michel Bassi et Alain Duhamel reçoivent sur le plateau, pour ce troisième numéro de l’émission d’actualité A Armes Egales consacré à l’entreprise, Jean Riboud, PDG de Schlumberger, et Eugène Descamps, secrétaire général de la confédération syndicale CFDT.

Identifiant du reportage : RPT0500008895

Titre du reportage : Grèves Usine Alcatel

Date du reportage : 18/05/1972

Photographe : Aimé Dartus

Nombre de photographies : 4 

Manifestation dans les locaux de l’usine Alcatel à Montrouge.

Identifiant du reportage : RPT0500009379

Titre du reportage : Meeting Usines Renault

Date du reportage : 30/03/1973

Photographe : Jacques Boissay

Nombre de photographies : 8

Meeting à l’usine Renault de Boulogne Billancourt.

Identifiant du reportage : RPT0500012182

Titre du reportage : Usine LIP et Henry Giraud

Date du reportage : 10/08/1973

Photographe : Bernard Allemane

Nombre de photographies : 29

Reportage sur le conflit social à l’usine Lip.

Identifiant du reportage : RPT0500012213

Titre du reportage : Manifestation Lip

Date du reportage : 07/09/1973

Photographe : Roger Picard

Nombre de photographies : 17

Au coeur du conflit Lip, manifestation de soutien aux salariés de l’entreprise d’horlogerie, avec à la tête de la manifestation les délégués syndicaux, Edmond Maire, Georges Seguy et Henri Krasucki et quelques porte-parole du mouvement.

Identifiant du reportage : RPT050042347

Titre du reportage : Ambitions

Date du reportage : 28/02/1986

Photographe : Roger Picard

Nombre de photographies : 24

Photographies des répétitions du premier numéro d’Ambitions. Bernard Tapie reçoit Fabienne Vernon, qui a un projet de développement d’un engrais naturel.

Retour au sommaire



Citer ce billet
corinne gauthier (2024, 31 mai). L’Entreprise dans les collections de l’INA. Carnet de recherche de l'INAthèque. Consulté le 22 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/11r1l

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search